TOUT LE MONDE

Avec les nom­breuses chaînes et pla­te­formes ac­tuelles, les créa­teurs doivent mul­ti­plier les ef­forts pour se par­ta­ger les cotes d’écoute et at­ti­rer notre at­ten­tion. Et ils réus­sissent. Voi­ci les émis­sions qui ne sont pas pas­sées in­aper­çues.

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION - Em­ma­nuelle Plante EM­MA­NUELLE. PLANTE@ QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

LE SUC­CÈS PHÉ­NO­MÉ­NAL DE LA VOIX

Les au­di­tions à l’aveugle ont im­mé­dia­te­ment char­mé le pu­blic. Cette adap­ta­tion s’est avé­rée sen­sible et près des gens. Les coachs avaient de la gueule. Jean-Pierre Fer­land est tom­bé amou­reux sou­vent. Il y a eu des duos puis­sants, des luttes crè­ve­coeur. Et sur­tout beau­coup de ta­lents et une grande fête mu­si­cale.

AU QUÉ­BEC

LA DURE RÉA­LI­TÉ DE 19-2

Il y a d’abord eu ce pre­mier épi­so­de­choc. Un plan-sé­quence de grand art, mais sur­tout une tue­rie dans une école. Mar­quant. Contro­ver­sé. Une sai­son noire, in­tense. On en com­prend mieux Char­tier et Ber­rof. Puis la sai­son s’est conclue avec le sui­cide de la fa­meuse taupe. Des images dures et déses­pé­rées.

LA REN­CONTRE DE YA­MAS­KA ET DE TOUTE LA VÉ­RI­TÉ

Le phé­no­mène n’est pas très fré­quent chez nous. Ain­si, le pro­cès de la jeune Ali­cia de Ya­mas­ka, qui a ja­lou­se­ment agres­sé la co­pine de son ex, s’est dé­rou­lé dans les murs du Pa­lais de jus­tice de

Toute la vé­ri­té sous la gou­verne de Bri­gitte. La si­tua­tion idéale pour cette ren­contre.

LES TA­BOUS DE

LANCE ET COMPTE

Chaque sai­son de Lance et compte, Ré­jean Trem­blay réus­sit à abor­der cer­tains ta­bous qui font sou­vent ja­ser. Cet hi­ver, c’est le per­son­nage de goon du Na­tio­nal qu’in­ter­pré­tait Dave Morissette qui a at­ti­ré l’at­ten­tion en ré­vé­lant son ho­mo­sexua­li­té. C’est aus­si la sai­son où l’ami­tié entre Marc et Pierre a vrai­ment écla­té.

LA CONSTANCE D’UNI­TÉ 9

Le té­lé­ro­man de Da­nielle Trot­tier connaît un suc­cès in­at­ten­du et mé­ri­té. Pour une deuxième an­née, il trône au som­met des cotes d’écoute avec 1,8 mil­lion de fi­dèles. De nou­velles dé­te­nues ont fait leur ap­pa­ri­tion à Liet­te­ville et on y reste ac­cro­chés avec au­tant d’af­fec­tion que d’em­pa­thie.

LES CONCEPTS DU BAN­QUIER

Il n’y a qu’au Qué­bec que Le ban­quier connaît en­core au­tant de suc­cès. Les concepts ori­gi­naux de Sté­phane La­porte, qui trans­forment ce jeu en show de va­rié­tés, n’y sont pas étran­gers. Cé­line Dion y a d’ailleurs li­vré une per­for­mance mé­mo­rable né­go­ciant ser­ré et of­frant des chan­sons dans une mise en scène ul­tra so­phis­ti­quée.

LA FO­LIE DES EN­FANTS

DE LA TÉ­LÉ

Le tan­dem Vé­ro­nique Cloutier et An­toine Ber­trand est tou­jours d’une grande ef­fi­ca­ci­té et l’équipe met la main sur des perles té­lé­vi­suelles. L’am­biance est sur­vol­tée. Xa­vier Do­lan y a fait des confi­dences re­mar­quées et Ma­rio Tessier s’est fait tar­ti­ner de cho­co­lat. Mais sur­tout, on conti­nue d’y cé­lé­brer la té­lé.

LES TALK-SHOWS DE FIN DE SOI­RÉE

C’est avec joie qu’a été ac­cueilli En

mode Sal­vail, le nou­veau talk-show dans le­quel Éric Sal­vail ex­celle. Ses in­vi­tés y sont à l’aise et em­barquent ré­gu­liè­re­ment dans ses mises en scène un peu ba­veuses. On s’en ré­jouit. No­tons aus­si Deux hommes en or qui s’est im­plan­té dans un concept bran­ché un brin dé­lin­quant.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.