Love Sto­ry, Uni­ver­sal

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE -

La réac­tion est forte de­vant le deuxième CD de Mi­chael Wayne Atha. Moi­tié che­ro­kee, moi­tié blanc, ori­gi­naire d’Ala­ba­ma, ayant ga­lé­ré dès sa prime ado­les­cence et ac­cep­té pour re­fuge les parcs pu­blics de Gad­sen à Ber­ke­ley, il se tourne vers le rap sur le tard. In­fluen­cé par Lil Wayne, puis sou­te­nu ici par Emi­nem, il signe ce CD qui est un croi­se­ment qui a plus à voir avec Kid Rock et Ever­last. Pra­ti­que­ment toutes les pistes ont un en­ro­bage mu­si­cal as­sez ac­cro­cheur, in­si­dieux, sur­tout dans l’em­ploi des cordes, entre blues, rock et rap. En fait, c’est toxique ( De­vil in My Veins). Les deux meilleures pistes sont si­gnées Emi­nem, par­ti­cu­liè­re­ment Best Friend, qui fait pa­raître Ye­la­wolf bien pâle. Le clip vaut le vi­sion­ne­ment. La rime et le dé­bit sont cor­rects, les ac­cents captent l’at­ten­tion et font sou­rire. Mais les textes sont far­cis des cli­chés les plus cou­rants, même pour le pa­trio­tisme ( Ame­ri­can You) et l’api­toie­ment sur la bou­teille ( Emp­ty Bot­tles, Whis­key in a Bot­tle). Pas du ni­veau de Ken­drick La­mar.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.