QUI LE MONDE

PA­RIS | Être fi­na­liste à The Voice, ça change le monde. Da­vid Thi­bault doit se pré­pa­rer à tra­vailler comme un for­ce­né au cours des pro­chains mois, pré­vient Kend­ji Gi­rac, ga­gnant de l’édi­tion 2014 du très po­pu­laire té­lé-cro­chet fran­çais.

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Cé­dric Bé­lan­ger CDEIAD.RCOICM.BELANGER@QUE­BE­CORME-

«Ça fait un an que j’ai ga­gné et je n’ai pas ar­rê­té, alors j’ima­gine que ce se­ra la même chose pour eux s’ils veulent se don­ner à fond et tou­jours conti­nuer», dit le chan­teur fran­çais d’ori­gine gi­tane, à propos des quatre fi­na­listes de la sai­son 4 de The Voice.

Le Jour­nal a croi­sé Gi­rac, ou plu­tôt Kend­ji, comme tout le monde l’ap­pelle en France, dans les loges des stu­dios de TF1 sa­me­di der­nier, quelques heures avant la grande fi­nale qui a vu le Qué­bé­cois Da­vid Thi­bault ter­mi­ner la com­pé­ti­tion au troi­sième rang. Le vain­queur 2014 y était pour pré­sen­ter un de ses suc­cès, An­da­louse.

Comme Da­vid Thi­bault, Kend­ji avait Mi­ka comme coach. Ce der­nier est d’ailleurs ve­nu le sa­luer pen­dant l’en­tre­vue.

«Ah, tu me manques cette an­née», lui a lan­cé Mi­ka en lui de­man­dant des nou­velles de sa car­rière.

DÉ­PART FUL­GU­RANT

Ré­ponse: elle va plu­tôt bien, la car­rière. Lan­cé en sep­tembre der­nier, son pre­mier al­bum épo­nyme — mé­lange de pop, de mu­sique la­tine et de fla­men­co aux ef­fluves ro­man­tiques — s’est his­sé au som­met des pal­ma­rès dès la pre­mière se­maine grâce à des ventes de 68 000 exem­plaires. À ce jour, il en a ven­du plus de 700 000. En 2014, seul Stro­mae et son disque Ra­cine car­rée ont fait mieux en France.

Mais, au-de­là des chiffres, dit-il, «la plus belle chose qui m’est ar­ri­vée de­puis The Voice a été d’al­ler à la rencontre du pu­blic sur les concerts.»

«J’avais pas­sé des mo­ments in­ou­bliables à The Voice et lors de la tour­née. Les fi­na­listes et de­mi-fi­na­listes qui vont faire la tour­née, ça va res­ter gra­vé dans leurs têtes», sou­tient-il.

BIEN­TÔT AU QUÉ­BEC?

S’il est po­pu­laire chez lui, tout est à bâ­tir pour Kend­ji au Qué­bec. Le ver­ra-t-on dans un ave­nir rap­pro­ché? Le chan­teur as­sure que oui.

«Je com­mence tout dou­ce­ment à re­ce­voir des de­mandes. On ira voir les Qué­bé­coises bien­tôt. Il me tarde d’al­ler les faire dan­ser», pro­met Kend­ji, avec un large sou­rire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.