Vous avez un récit à par­ta­ger ? Un voyage « hors du com­mun » à ra­con­ter ?

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES -

Le centre du Sri Lan­ka est cé­lèbre pour sa pro­duc­tion de thé, les tou­ristes peuvent fa­ci­le­ment vi­si­ter les plan­ta­tions et les fa­briques de thé au dé­part de dif­fé­rentes villes. À 20 mi­nutes d’El­la se trouve la Plan­ta­tion d’Odoo­were, celle que j’ai vi­si­tée.

Sur le che­min, j’ai pu ob­ser­ver les femmes à l’oeuvre à flanc de mon­tagne. Elles dé­posent un bâ­ton sur les ar­bustes à thé et cueillent les feuilles su­pé­rieures qui dé­passent du bâ­ton afin de les dé­po­ser dans leur sac. J’ai ap­pris qu’elles étaient hé­ber­gées gra­tui­te­ment avec leur fa­mille et qu’elles re­çoivent 10 ki­los de riz par mois. Elles sont payées 20 rou­pies (0,17 $) du ki­lo de feuilles de thé qu’elles ra­massent. Un sac de 12 ki­los prend trois heures de tra­vail (pour 2,04 $). Leurs jour­nées durent en­vi­ron huit heures. Elles s’ac­tivent ra­pi­de­ment et leur rou­tine ar­due est im­pres­sion­nante.

Après avoir vi­si­té les champs, mon guide m’a fait dé­cou­vrir les dif­fé­rentes étapes de pro­duc­tion à la fa­brique. J’ai as­sis­té au pro­ces­sus pour sé­cher, broyer, fil­trer au ta­mis, faire fer­men­ter et cuire les feuilles. La fa­brique d’Odoo­were pro­duit près de 15 sortes de thés dif­fé­rentes. Les feuilles de thé de meilleure qua­li­té se­ront ex­por­tées et celles de faible qua­li­té se­ront consom­mées au Sri Lan­ka.

Pour ter­mi­ner, j’ai été sur­prise d’ap­prendre que le thé est em­bal­lé pour être trans­por­té au grand en­can de thé de Co­lom­bo, où les sacs se­ront ache­tés par di­verses per­sonnes ou en­tre­prises.

LE TRAIN PA­NO­RA­MIQUE

Pour me rendre à ma deuxième des­ti­na­tion au coeur du pays, j’ai pris le train. Le pa­no­ra­ma était ex­cep­tion­nel. La ré­gion se nomme «Hill Coun­try» (le pays des col­lines). La ré­gion est par­se­mée de mon­tagnes toutes plus hautes et vertes les unes que les autres. Du­rant trois heures, ayant une vue im­pre­nable sur les val­lées, les villages, les plan­ta­tions de thé et de riz, j’ai re­gar­dé dé­fi­ler le pay­sage.

J’ai eu l’oc­ca­sion de faire un ar­rêt à la gare de che­min de fer la plus haute du Sri Lan­ka, si­tuée à 1900 mètres en al­ti­tude. Ma des­ti­na­tion fi­nale était Nu­wa­ra Elia, une lo­ca­li­té im­por­tante de cette ré­gion. Il s’agit d’une ville co­lo­niale an­glaise et on y dé­cèle en­core au­jourd’hui cette in­fluence. Une pe­tite pro­me­nade dans la ville m’a per­mis d’ad­mi­rer les ma­noirs et les grands do­maines qu’avaient construits les co­lons à l’époque.

Qui dit an­glais, dit bien évi­dem­ment thé! Ce n’est pas un ha­sard si c’est une ré­gion riche en plan­ta­tions. J’ai pas­sé un après-mi­di dans un an­cien ma­noir, main­te­nant conver­ti en hô­tel, pour par­ti­ci­per à un «High tea». C’est un évé­ne­ment an­glais se­lon le­quel on prend le thé l’après-mi­di et lors du­quel des bou­chées dif­fé­rentes vous sont ser­vies. Mes sens ont ap­pré­cié l’ex­pé­rience gus­ta­tive avec la vue sur les jar­dins.

Le len­de­main, au pe­tit ma­tin, nous avons été sur­pris par un cor­tège boud­dhique. Les ha­bi­tants de tous âges étaient ras­sem­blés pour re­gar­der les dan­seurs, les moines et les mu­si­ciens. Nous les avons sui­vis en re­gar­dant les danses et les cos­tumes tra­di­tion­nels

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.