Ci­né­ma

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Ma­lik Co­che­rel Collaboration spé­ciale

Pen­dant long­temps, on a cru que ce qua­trième Mad Max ne ver­rait ja­mais le jour. Il faut dire que les obs­tacles n'ont pas man­qué sur la route de George Miller. Bien avant les an­nées 2000, le réa­li­sa­teur aus­tra­lien avait dans l'idée de tour­ner un nou­veau Mad Max. Mais entre les at­ten­tats du 11 sep­tembre, les pro­blèmes de fi­nan­ce­ment et les ca­tas­trophes cli­ma­tiques, Miller a vu ses plans contra­riés à plu­sieurs re­prises.

Il a fal­lu at­tendre 2012 – soit plus de 10 ans après les pre­mières ébauches de sto­ry­board – pour que le tour­nage se mette vé­ri­ta­ble­ment en branle, avec un nou­vel acteur pour suc­cé­der à Mel Gib­son dans la peau du cé­lèbre Max Ro­cka­tans­ky.

FAST

«Quand Tom Har­dy est en­tré dans la pièce, la pre­mière fois que je l'ai ren­con­tré, il m'a tout de suite rap­pe­lé Mel Gib­son 30 ans au­pa­ra­vant, a confié George

Mad Max. Miller. Il avait ce même cha­risme. Et pour un per­son­nage qui n'a que quelques mots à dire dans tout le film, c'est très im­por­tant de pou­voir sus­ci­ter des émo­tions par sa seule pré­sence.»

Tom Har­dy, ce­pen­dant, n'est pas la seule ve­dette de ce nou­veau Mad Max. Il y a aus­si Fu­rio­sa, cette guer­rière am­pu­tée d’un bras. Au vo­lant de son gros ca­mion, cette femme de ca­rac­tère jouée par Char­lize The­ron n'est pas loin de faire de l'ombre à Max le guer­rier. «On peut ef­fec­ti­ve­ment voir en elle la vé­ri­table hé­roïne du film. C'est elle qui conduit l'his­toire et c'est grâce à elle que Max, qui est comme une bête sau­vage prise au piège au dé­but du film, s'hu­ma­nise et dé­couvre une ver­sion plus noble de lui-même», ad­met Miller, avant d'ajou­ter: «Le per­son­nage de Fu­rio­sa n'a pas d'équi­valent au ci­né­ma. Celle qui s'en rap­proche le plus, c'est Ri­pley, jouée par Si­gour­ney Wea­ver dans le pre­mier Alien. »

La com­pa­rai­son est flat­teuse, et Char­lize The­ron la mé­rite cer­tai­ne­ment, tant l'ac­trice os­ca­ri­sée s'est don­née à son per­son­nage, après avoir fait des pieds et des mains pour dé­cro­cher ce rôle.

120 MI­NUTES DE COURSE POUR­SUITE

«Elle m'a ap­pe­lé un jour pour me dire: “Écoute, j'ima­gine mal Fu­rio­sa avec des che­veux longs dans le dé­sert. Je vais ra­ser tout ça!” C'est là que je me suis ren­du compte de son ni­veau d'im­pli­ca­tion», ra­conte Miller. Vu les condi­tions de tour­nage ex­trêmes de ce film, il va­lait mieux, de toute fa­çon, avoir des ac­teurs très im­pli­qués. «Quand tu vois Max sus­pen­du la tête en bas, c'est vrai­ment Tom Har­dy qui se re­trouve la tête à quelques cen­ti­mètres des roues et du sol», nous dit Miller, qui a in­sis­té pour mettre en scène le plus gros de l'ac­tion sans avoir re­cours aux tech­no­lo­gies nu­mé­riques (sauf pour l'im­pres­sion­nante tem­pête de sable). Un pa­ri as­sez fou, sur­tout quand on sait que La route du chaos se ré­sume pour l'es­sen­tiel à une longue course pour­suite de près de deux heures entre, d’un cô­té, la gang de Max et Fu­rio­sa et, de l’autre, la horde de fous fu­rieux à la solde d'Im­mor­tan Joe.

À l'ori­gine, l'acteur qui a in­ter­pré­té Max Ro­cka­tans­ky à trois re­prises de­vait être de ce qua­trième vo­let. Mais les at­ten­tats du 11 sep­tembre ont mis à mal le fi­nan­ce­ment du film qui de­vait être tour­né avec Mel Gib­son en 2001. Après une nou­velle ten­ta­tive in­fruc­tueuse en 2003 – en rai­son d'im­por­tantes inon­da­tions sur les lieux du tour­nage –, l'acteur, qui tra­ver­sait une pé­riode de fortes tur­bu­lences per­son­nelles, a pré­fé­ré re­non­cer au rôle. Lors­qu'on a ap­pris que George Miller avait en­fin pu com­men­cer le tour­nage de ce qua­trième Mad Max avec un nou­vel acteur, Tom Har­dy, la ru­meur a cou­ru d'une éven­tuelle ap­pa­ri­tion éclair de Mel Gib­son. Mais, se­lon le réa­li­sa­teur, il n'en a ja­mais été ques­tion. «Si Mel avait fait une ap­pa­ri­tion, même courte, dans le film, ce­la n'au­rait pas eu de sens, nous dit-il. Ça au­rait été comme de­man­der à Sean Con­ne­ry de faire un ca­méo dans un James Bond de Da­niel Craig!»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.