TULUM, LA FIÈVRE

Quand une remise en forme prend des al­lures d’en­traî­ne­ment olym­pique, c’est au Mexique que ça se passe, au Boot­camp de l’Aman­sa­la, là où le sens du sa­cré est orien­té sur le bien- être, to­nique et spi­ri­tuel.

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES - Pa­tri­cia Miot­to Collaboration spé­ciale

C’est ven­dre­di soir, je viens d’ar­ri­ver dans un centre de Boot­camp au Mexique. Wel­come at Aman­sa­la! me lance Me­lis­sa. Éta­blie à Tulum de­puis 2004, Me­lis­sa Perl­man fait par­tie de cette nou­velle vague d’en­tre­pre­neurs qui a quit­té NYC pour ve­nir rou­ler sa bosse en di­ri­geant le centre Aman­sa­la, Aman si­gni­fie paix, et sa­la dé­signe l’en­droit de re­pos.

La femme pé­tille de vi­ta­li­té en ac­cueillant ses adeptes du bien-être à la ré­cep­tion. Dès les pre­miers mo­ments, le corps des filles que je croise n’a rien à voir avec le fes­sier de Kim Kar­da­shian. Pas de chi­chi ici, on aban­donne les Jim­my Choo et on traîne pieds nus. Je lorgne de suite sur le pro­gramme de la se­maine. À pre­mière vue, ça res­semble plu­tôt à un en­traî­ne­ment pour re­joindre les Forces ar­mées ca­na­diennes plu­tôt qu’à une se­maine de va­cances. Sa­chez que lors­qu’on parle de sé­jour de remise en forme, les ac­ti­vi­tés sont chro­no­mé­trées. Dès les pre­miers rayons de so­leil à 7 h 30, on en­tame la mé­di­ta­tion sui­vie d’une marche si­len- cieuse et d’un cours de yo­ga. À 9 h 30, on sa­voure un pe­tit dé­jeu­ner co­pieux et san­té avant de par­tir pour une ba­lade cultu­relle en vé­lo. Car non loin du cam­pe­ment se trouvent les sites ar­chéo­lo­giques mayas de Coba et Tulum et les grottes sa­crées, ap­pe­lées ce­notes. En après-mi­di après le lunch, deux choix s’offrent à nous: le car­dio ou la sieste.

À l’Aman­sa­la, la soupe du jour n’au­ra pas la sa­veur d’une Mar­ga­ri­ta, les jus ser­vis sont pu­re­ment faits mai­son, aux sa­veurs de concombres, d’hi­bis­cus, ou de mangue. Les re­pas, com­po­sés de sa­lades, de lé­gumes et pois­sons frais vien­dront par­fai­te­ment équi­li­brer l’es­to­mac, et vous se­rez sur­pris de consta­ter que ja­mais le Mexique n’a goû­té aus­si bon! Ce­pen­dant, rien ne vous em­pêche de tra­ver­ser la rue pour al­ler si­ro­ter une té­qui­la dans les bars te­nus par les lo­caux, et fi­nir la soi­rée dans une am­biance caliente.

On dit de Tulum qu’il y a quelque chose de ma­gique, de mys­té­rieux. C’est vrai. Ici, le sens du sa­cré est orien­té sur le mieux-être et com­bine la for­mule tout in­clus à de pré­cieux mo­ments de res­sour­ce­ment éner­gé­tique en com­pa­gnie d’un pe­tit groupe de per­sonnes. Dès les pre­mières ren­contres, à l’open circle, cha­cun ex­plique les rai­sons de son sé­jour, cer­taines sont là pour une remise en forme, d’autres, dans l’es­poir de perdre quelques ki­los, ou à la quête de je ne-sais-quoi. Mais toutes sont là dans le but de conser­ver un mode de vie sain en voyage.

TOU­RISME DE RES­SOUR­CE­MENT

Eau cris­tal­line, plages pa­ra­di­siaques, ca­ba­nas rus­tiques, les cou­leurs de Tulum n’ont pas be­soin d’être pas­sées aux filtres d’Ins­ta­gram. Même si Tulum a bien chan­gé de­puis ma der­nière vi­site en 1998, où l’on pou­vait se lo­ger dans des ca­ba­nas à 20 $ la nuit les pieds dans le sable, le vil­lage a su conser­ver son style na­tu­rel.

Loin des re­sorts de Cancún, cette pe­tite sta­tion bal­néaire res­pecte la na­ture et dis­si­mule par­fai­te­ment ses pe­tits hô­tels par­mi les co­co­tiers. Les hô­tels de 300 chambres ne sont pas les bien­ve­nus, ici on conserve ce cô­té au­then­tique, un peu plus privé et

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.