À la dé­cou­verte des Îles Ca­na­ries

Les Îles Ca­na­ries forment un ar­chi­pel vol­ca­nique à en­vi­ron 150 km au large du Ma­roc, dans l'océan At­lan­tique. La plus grande des sept îles, Te­ne­rife, offre de tout pour tous les goûts. Que vous soyez à la re­cherche d'aven­ture ou en quête de re­laxa­tion,

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES - Hu­go Bour­goin Collaboration spé­ciale

Alors que l'avion des­cend dou­ce­ment vers Te­ne­rife, un som­met ro­cailleux cou­ron­né de neige perce le cou­vert nua­geux. Im­pos­sible de se trom­per sur la des­ti­na­tion: ce monstre, c'est le Teide, vol­can tou­jours ac­tif qui trône au mi­lieu de l'île.

AVEN­TURE AU-DES­SUS DES NUAGES

C'est d'ailleurs le prin­ci­pal at­trait tou­ris­tique de Te­ne­rife qui se vante d'avoir sur son ter­ri­toire le plus haut som­met d'Es­pagne (les Ca­na­ries forment une com­mu­nau­té au­to­nome es­pa­gnole), culmi­nant à plus de 3700 mètres d'al­ti­tude.

À par­tir de la Playa de Las Amé­ri­cas, au sud, il faut un peu plus d'une heure d'au­to­bus pour par­ve­nir à l'un des deux centres des vi­si­teurs du Parc na­tio­nal du Teide. Une route tout en courbes qui vous mène au-des­sus des nuages avant d'of­frir un dé­cor pour le moins dé­pay­sant: champs de lave, co­lonnes de magma dur­ci, puis cette gi­gan­tesque mon­tagne qui s'im­pose par­mi tout le reste.

Pour fuir la horde tou­ris­tique qui ne fait sou­vent que s'ar­rê­ter le temps de quelques pho­tos, il suf­fit de s'aven­tu­rer dans les sen­tiers ba­li­sés du parc dont le ni­veau de dif­fi­cul­té va­rie de l'un à l'autre. Paix ga­ran­tie.

TÉ­LÉ­FÉ­RIQUE

L'in­con­tour­nable de­meure tou­te­fois le té­lé­fé­rique qui per­met aux vi­si­teurs de s'en­vo­ler ra­pi­de­ment vers le som­met du Teide: 26 eu­ros qui donnent droit à un pa­no­ra­ma d'une beau­té ex­cep­tion­nelle.

Du haut du vol­can, on pour­rait ai­sé­ment se croire sur une autre pla­nète. Si le ciel est dé­ga­gé, les tou­ristes peuvent même aper­ce­voir les autres îles de l'ar­chi­pel. Des images qui ne s'ou­blient tout sim­ple­ment ja­mais.

PLAGES

Puis­qu'il n'y a pas que l'aven­ture et les sen­sa­tions fortes, Te­ne­rife est aus­si riche en oc­ca­sions de se dé­tendre tout en de­meu­rant dans le dé­pay­se­ment. Sur la côte ouest, les ma­gni­fiques plages de sable noir de Puer­to de la Cruz suf­fisent à elles seules pour se sen­tir loin de la mai­son.

Les vagues sont tou­te­fois si puis­santes que les bai­gneurs se re­trouvent plu­tôt au La­go Mar­tiá­nez, un ma­gni­fique en­semble de pis­cines rem­plies d'eau de mer en bor­dure de l'océan At­lan­tique. Un site en­chan­teur, fré­quen­té tant par les tou­ristes que par les ré­si­dents, à ins­crire sur la liste des ac­ti­vi­tés à ne pas man­quer.

Pour com­bi­ner le meilleur des deux mondes, c'est à San An­drés que tous se re­trouvent. La plage de Las Te­re­si­tas, à quelques ki­lo­mètres à peine de la ca­pi­tale San­ta Cruz de Te­ne­rife, est consi­dé­rée comme la plus belle de l'île. C'est que, longue de 1,5 km, son sable do­ré a été im­por­té di­rec­te­ment du Sa­ha­ra dans les an­nées 1970. Un brise-lames rend l'océan beau­coup plus calme et pro­pice à la bai­gnade.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.