AU FIL DU RHÔNE ET DE SES VI­GNOBLES

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES - Claude Bé­dard Agence QMI

Je me suis pro­me­né à vé­lo sur les berges du Rhône, entre Lyon et Va­lence, sur une por­tion de ce re­mar­quable iti­né­raire.

Lyon est de­puis long­temps consi­dé­ré comme le haut lieu de la gas­tro­no­mie fran­çaise. La ville, à che­val sur ses deux cours d’eau, le Rhône et la Saône, est une vé­ri­table es­cale gour­mande avec tout près de 2000 res­tau­rants. Et la qua­li­té y est!

Le chef Jo­seph Vio­la nous a re­çus à la porte de son sym­pa­thique «bou­chon» Chez De­nise et Da­niel dans le Vieux Lyon. L’en­droit, de type fa­mi­lial, est plu­tôt sobre comme tous les «bou­chons» lyon­nais, dont les ori­gines re­montent au temps où, dans ces au­berges, on «bou­chon­nait les che­vaux».

Ar­rivent les plats: gâ­teau de la­pin, que­nelle fine et lé­gère et, pour fi­nir, une île flot­tante aux fa­meuses pra­lines de SaintGe­nix, le tout ar­ro­sé d’un Côte-Rô­tie. La so­brié­té des lieux cède sou­dai­ne­ment la place à l’en­chan­te­ment du pa­lais.

Mais Lyon n’est pas qu’une ville de gas­tro­no­mie. Peu de gens savent qu’elle fut le dé­part de la Route de la soie jus­qu’en Chine. Le quar­tier de la Croix-Rousse en té­moigne en­core de nos jours. C’est aus­si la «ville lu­mière» par ex­cel­lence grâce à ses jeux de lu­mière qui, la nuit tom­bée, illu­minent 325 mo­nu­ments au grand plai­sir des noc­tam­bules.

UN SE­CRET BIEN GAR­DÉ

Après avoir vi­si­té l’im­po­sante ba­si­lique Notre-Dame sur la col­line de Four­vière, do­mi­nant le Grand Lyon, nous pre­nons la di­rec­tion de la ville de Vienne, où un concen­tré de 2500 ans d’his­toire da­tant de l’époque gal­lo-ro­maine nous at­tend à ciel ou­vert. Oc­cu­pée de­puis la plus Haute An­ti­qui­té, la vieille ville est un se­cret bien gar­dé à dé­cou­vrir avec son théâtre an­tique, sa voie ro­maine et ses rem­parts.

De­puis la ci­té mé­dié­vale de Tour­non, dont les ori­gines re­montent bien avant le pre­mier mil­lé­naire, la piste nous conduit en dou­ceur dans une pro­me­nade vers Tain l’Her­mi­tage, dans la Drôme, qui pro­duit, dit-on, l’un des meilleurs vins du monde.

Il faut dire que nous sommes à quelques en­ca­blures des fa­meux co­teaux en ter­rasse, sym­boles des grands vi­gnobles du Rhône, po­sés sur les deux rives du fleuve. De­puis l’époque gal­lo-ro­maine, le Rhône cé­lèbre en ef­fet la vigne avec ses nom­breux cé­pages de re­nom­mée mon­diale.

Tout près, la pres­qu’île de Condrieu Les Roches, si­tuée dans la val­lée, nous ac­cueille pour un dé­jeu­ner mé­mo­rable. On se trouve alors tout près de l’une des plus pe­tites com­munes de France par sa su­per­fi­cie. Au dé­part, ce n’était qu’un mon­ti­cule de ro­chers re­dou­té des ma­ri­niers ma­noeu­vrant sur le Rhône.

VIN ET VÉ­LO

Vin, fro­mage, sau­cis­son et vé­lo sont très bien ac­cueillis par notre groupe un peu af­fa­mé par l’ef­fort consen­ti le long des di­zaines de ki­lo­mètres par­cou­rus de­puis Vienne.

Par­tir à la rencontre des vi­gne­rons est en ef­fet très to­nique. Si l’as­cen­sion de cer­taines ter­rasses et cer­tains co­teaux se mé­rite, la plu­part des cir­cuits par­cou­rus sont ac­ces­sibles pour le com­mun des mor­tels.

Il faut tou­te­fois avouer que l’as­cen­sion des co­teaux des vi­gnobles du Saint-Jo­seph et du Crozes-Her­mi­tage s’est faite sur des vé­los élec­triques, gra­cieu­se­té de la mai­son Des ter­rasses du Rhône au Som­me­lier, tout en sui­vant son pro­prié­taire Louis Fa­bien sur son tri­por­teur élec­trique, rem­pli de bonnes bou­teilles et de bonne bouffe, grim­pant al­lè­gre­ment les co­teaux à pic de la ré­gion.

Mou­lins, la­voirs, fours à pain, fon­taines, au­tant de té­moi­gnages humbles et par­fois in­so­lites qui agré­mentent le cir­cuit de la ViaR­hô­na. Avec, en prime, une re­vue d’ar­chi­tec­ture fas­ci­nante du monde ru­ral sur les deux rives du Rhône, ves- tiges de la vie mou­ve­men­tée des pas­seurs de ja­dis sur ce fleuve, dont les ponts se comp­taient sur les doigts de la main jus­qu’au 19e siècle.

CHO­CO­LAT, QUE C’EST BON

Ce se­rait un crime de pas­ser sous si­lence notre vi­site, à Tain l’Her­mi­tage, de la ci­té du cho­co­lat de Val­rho­na. Des plan­ta­tions au la­bo des chefs, en pas­sant par les cou­lisses de la cho­co­la­te­rie, nous avons pu sen­tir et sur­tout goû­ter aux cho­co­lats cé­lèbres de cette grande mai­son qui, de­puis 1922, four­nit les meilleurs ar­ti­sans de la cho­co­la­te­rie fran­çaise.

Notre pé­riple à deux roues nous conduit fi­na­le­ment jus­qu’à la ré­serve na­tu­relle de Prin­te­garde, un ma­gni­fique parc che­vau­chant les dé­par­te­ments de l’Ar­dèche et la Drôme.

Nous ne sommes plus très loin de la char­mante ci­té de Va­lence, vé­ri­table Porte du mi­di sise entre le Ver­cors et la Pro­vence. Le temps man­quant, nous de­vons mal­heu­reu­se­ment faire de­mi-tour, nous pri­vant d’al­ler goû­ter aux cé­lèbres nou­gats dont Mon­té­li­mar s’en­or­gueillit... Ce n’est que par­tie remise. Ce voyage a été ren­du pos­sible grâce à Rhône-Alpes Tou­risme, Atout France et Air France.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.