Le vrai Ge­rard Way

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND -

Il a été le chan­teur de My Che­mi­cal Ro­mance, mais il pré­sen­te­ra bien­tôt son pre­mier spec­tacle so­lo à Mon­tréal. Un ren­dez-vous à ne pas man­quer!

Ge­rard, qu’est-ce qui te plaît à propos de Mon­tréal?

C’est une ville axée sur la culture, l’un des en­droits les plus ar­tis­tiques au monde!

À quoi peut-on s’at­tendre de ton concert au Théâtre Corona Vir­gin Mo­bile, le 22 mai?

À une grosse dose de fun, à beau­coup d’éner­gie po­si­tive! Je ne veux pas dire que mes spec­tacles avec My Che­mi­cal Ro­mance dé­ga­geaient une éner­gie né­ga­tive, mais c’était dif­fé­rent… Je vise sim­ple­ment à par­ta­ger mon art. Je pense que les Qué­bé­cois vont bien sai­sir qui je suis, en tant qu’ar­tiste so­lo.

Quelle chan­son tripes-tu le plus à in­ter­pré­ter live?

No Shows. Elle a un je-ne-sais-quoi qui me rend ex­trê­me­ment fier… Je me sens libre lorsque je l’in­ter­prète.

Le titre de ton al­bum est He­si­tant Alien (tra­duc­tion: «Ex­tra­ter­restre in­dé­cis»). Crois-tu aux ex­tra­ter­restres?

(Rires) Oui, car il doit cer­tai­ne­ment y avoir de la vie ailleurs que sur la Terre!

Qu’est-ce que tes fans se­raient sur­pris d’ap­prendre sur toi?

Que je suis ex­trê­me­ment heu­reux! Il y avait beau­coup de nos­tal­gie qui se dé­ga­geait de la mu­sique que je fai­sais avant qui pou­vait don­ner l’im­pres­sion que je suis dé­pri­mé… Le temps est ve­nu qu’ils dé­couvrent ce qui se passe réel­le­ment dans ma tête!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.