Une nou­velle émis­sion pour Claude Ra­jotte

L’heure de la re­traite n’a pas son­né pour Claude Ra­jotte. Après les in­cer­ti­tudes en­tou­rant les coupes hi­ver­nales sur­ve­nues à Mu­sique Plus et Mu­siMax, le roi du «Des­troy» est de re­tour avec une toute nou­velle mou­ture de son émis­sion in­ti­tu­lée Ra­jotte.

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION - Yves Le­clerc Le Jour­nal de Qué­bec

L’ani­ma­teur et mé­lo­mane avoue avoir vé­cu quelques mo­ments d’in­cer­ti­tudes lorsque Groupe V Mé­dia a dé­ci­dé de mettre fin aux pro­duc­tions mai­son of­fertes par ces deux chaînes spé­cia­li­sées.

«Je ne sa­vais pas trop com­ment m’ali­gner face à tout ça. J’avais l’im­pres­sion de ne pas trop sa­voir si j’étais en haut ou en bas de la vague. Tout le monde avait peur de perdre son em­ploi et je suis un peu sur­pris d’être tou­jours là. Il n’y a pas beau­coup de gens de mon âge à la té­lé. Je prends ça comme une belle marque de re­con­nais­sance. Je n’étais pas prêt pour la re­traite», a-t-il lais­sé tom­ber, lors d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique.

Ra­jotte, qui est en ondes de­puis le 15 mai der­nier, est une toute nou­velle fac­ture de l’émis­sion qu’il ani­mait sur les ondes de Mu­siMax.

Une émis­sion où l’ani­ma­teur cri­tique des al­bums, parle d’ac­tua­li­té et présente ses coups de coeur, ses dé­cou­vertes et ses Top-10.

Il fe­ra aus­si, chaque se­maine, une en­tre­vue avec des ar­tistes et des per­son­na­li­tés ar­tis­tiques pas­sion­nés de mu- sique et par­le­ra d’un disque qui a mar­qué l’his­toire du rock.

Pro­duite par FARWEB.TV, l’émis­sion de 30 mi­nutes est tour­née à dif­fé­rents en­droits. Fi­ni le stu­dio.

«C’était un dé­sir de chan­ger le look de l’émis­sion qui était très sta­tique en stu­dio. Ce sont des tour­nages ex­té­rieurs et qui se fe­ront, par­fois, dans ma voi­ture», a-t-il men­tion­né.

Claude Ra­jotte pré­cise qu’il trouve un peu étrange de ne plus être en­tou­ré de ses col­lègues de tra­vail ha­bi­tuels.

«Je n’ai plus de bu­reaux à Mu­sique Plus et je tra­vaille à par­tir de chez moi. Ça me manque un peu», a-t-il fait re­mar­quer.

L’ani­ma­teur conti­nue, après 40 ans de car­rière, à être as­soif­fé de dé­cou­vertes.

«Je n’ai pas chan­gé et je suis tou­jours dans cet es­prit de faire dé­cou­vrir des nou­veaux groupes, de la nou­velle mu­sique et de nou­veaux styles. J’ai tou­jours car­bu­ré avec la nou­veau­té et l’ori­gi­na­li­té et ça me fas­cine tou­jours. C’est quelque chose de na­tu­rel chez moi. Le nombre de nou­veau­tés est dix fois plus éle­vé qu’avant et je fouille sur la toile afin de dé­cou­vrir ce qui est in­té­res­sant», a-t-il fait re­mar­quer.

La DJ aus­tra­lienne Ali­son Wonderland, avec la pièce U Don’t Know, en duo avec Wayne Coyne des Fla­ming Lips, et la for­ma­tion bri­tan­nique Por­ti­co, avec l’al­bum Li­ving Field, font par- tie de ses dé­cou­vertes in­té­res­santes des der­niers temps.

Il dit avoir un faible pour la mu­sique ma­traque hap­py hard­core qu’il écoute à vo­lume éle­vé dans sa voi­ture.

LES EN­TRE­VUES

Avec Ra­jotte, l’ani­ma­teur a l’oc­ca­sion de faire des en­tre­vues à nou­veau. Une fa­cette de son tra­vail qui lui man­quait énor­mé­ment.

«C’est vrai­ment l’fun de pou­voir en faire à nou­veau. Ça de­vait faire 15 ans que je n’avais pas fait une vé­ri­table en­tre­vue. J’ado­rais, lorsque j’étais plus jeune, écou­ter les en­tre­vues qu’il y avait à CHOM et j’aime bien me re­trou­ver dans cette po­si­tion et d’en faire à nou­veau», a-t-il dit.

Il s’est d’ailleurs en­tre­te­nu avec le duo Milk and Bone, lors de la pre­mière émis­sion de la sai­son.

L’ani­ma­teur, qui se consi­dère à la blague comme le Bo­bi­no du vi­déo, est le maître d’oeuvre de tout ce qui touche le conte­nu mu­si­cal de sa nou­velle émis­sion. «C’est, pour moi, une sorte de re­tour aux sources. J’aime tra­vailler avec des gens qui sont plus jeunes que moi. Ça me brasse», a-t-il in­di­qué, quelques mi­nutes avant d’al­ler tour­ner un seg­ment pour la

deuxième de la sai­son. Ra­jotte est dif­fu­sé les ven­dre­dis à 18h sur les ondes de Mu­siMax et en re­dif­fu­sion les sa­me­dis (22h) et di

manches (18h).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.