UNE TOUR­NÉE « IN­TIME » POUR LE GROUPE IR­LAN­DAIS

Quatre ans après avoir élec­tri­sé 160 000 spec­ta­teurs, lors de deux concerts dans un stade tem­po­raire bâ­ti sur le site de l’hip­po­drome, U2 se­ra de re­tour à Mon­tréal dans quelques jours. Pour Bo­no et sa bande, cette nou­velle tour­née, IN­NO­CENCE + EX­PE­RIENCE,

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Ra­phaël Gen­dron-Mar­tin RA­PHAEL.GEN­DRON-MAR­TIN@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

L’an­née 2014 n’a pas été des plus évi­dentes pour U2. En sep­tembre, pour mar­quer la sor­tie de Songs of In­no­cence, son 13e al­bum en car­rière, le groupe avait mis en place un coup de mar­ke­ting inégalé: of­frir gra­tui­te­ment le disque à tous les uti­li­sa­teurs d’iTunes.

Le geste que les mu­si­ciens pen­saient gé­né­reux s’est fi­na­le­ment re­tour­né contre eux. Plu­sieurs in­ter­nautes ont dé­crié le fait que le groupe leur avait im­po­sé l’al­bum sans moyen de le sup­pri­mer. Bo­no avait dû s’ex­cu­ser pu­bli­que­ment et Apple avait ajou­té un bou­ton pour pou­voir en­le­ver l’al­bum. Fin de la grogne.

Mal­gré tout, le pe­tit ma­nège s’était avé­ré payant pour U2. Dans le pre­mier mois sui­vant la sor­tie de l’al­bum sur iTunes, Songs of In­no­cence avait été té­lé­char­gé 26 mil­lions de fois. Et lors de sa sor­tie phy­sique, en oc­tobre, le disque s’était re­trou­vé dans le top 10 du Bill­board.

TROU­VER DE NOU­VEAUX FANS

Huit mois après cette contro­verse, Bo­no a confié au New York Times à quel point il était ex­ci­té de voir si de nou- veaux fans du groupe al­laient être pré­sents pour la tour­née IN­NO­CENCE + eX­PE­RIENCE.

«L’idée qu’il y a peut-être des gens sur la pla­nète qui ne savent pas en­core qu’ils aiment notre groupe nous em­balle vrai­ment. Ça nous donne le goût d’es­sayer de les trou­ver, s’ils sont là. Mais peu­têtre qu’ils ne sont pas là non plus...» Avec IN­NO­CENCE + eX­PE­RIENCE, U2 a op­té pour une tour­née plus in­time dans les aré­nas, un chan­ge­ment après l’ex­plo­sive tour­née de 360˚ Tour, qui avait me­né le groupe dans plu­sieurs stades aux quatre coins du globe il y a quatre ans.

«Il n’y a que U2 pour dire qu’un concert en aréna est une ex­pé­rience plus in­time», a écrit le jour­na­liste du Van­cou­ver Sun, Fran­çois Mar­chand, qui a as­sis­té au tout pre­mier spec­tacle de la tour­née, le 14 mai der­nier.

CONCERTS SEM­BLABLES

En ap­pe­lant la tour­née IN­NO­CENCE + eX­PE­RIENCE, et en an­non­çant au moins deux concerts dans chaque ville vi­si­tée, U2 avait d’abord don­né l’im­pres­sion de vou­loir don­ner des spec­tacles dif­fé­rents lors de ces deux soirs.

Mais les mu­si­ciens se sont ra­vi­sés, in­quiets que cer­tains fans puissent être dé­çus d’avoir payé pour «le moins bon» spec­tacle des deux. «Ce que nous avons plu­tôt eu, c’est une aven­ture concep­tuelle et bio­gra­phique à tra­vers la mu­sique de U2, écrit Mar­chand. Une sorte de récit à la The Wall sur l’in­no­cence per­due, qui prend ses ra­cines dans le punk rock, avant de se ter­mi­ner en apo­théose dans la gloire du pop rock.»

Du cô­té d’even­ko, on a men­tion­né au Jour­nal que les quatre concerts que U2 don­ne­ra à Mon­tréal dans quelques jours ne pour­ront être si dif­fé­rents les uns des autres.

«Peut-être que le choix des chan­sons va va­rier un peu d’une soi­rée à l’autre, mais en rai­son de la com­plexi­té de leur dis­po­si­tif scé­nique, il ne pour­ra pas y avoir beau­coup de chan­ge­ments», a ex­pli­qué Christine Mon­treuil, d’even­ko. Au pro­gramme donc: beau­coup de nou­velles pièces de Songs of In­no­cence (la for­ma­tion en a fait huit lors de chaque soir à Van­cou­ver), mais aus­si une im­por­tante por­tion de vieux suc­cès. U2 amè­ne­ra sa tour­née IN­NO­CENCE + eX­PE­RIENCE, au Centre Bell, les 12, 13, 16 et 17 juin. Pour les dé­tails: even­ko.ca

SA­ME­DI 30 MAI 2015

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.