EN­FIN UN RÔLE D’ÉPOQUE POUR

Maxime Le Fla­guais rê­vait de­puis long­temps de jouer un rôle d’époque. Un rêve qu’il a réa­li­sé et ac­com­pli avec la sé­rie do­cu­men­taire Le rêve de Cham­plain, qui ra­conte la vie du père de la Nou­velle-France.

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION - Yves Le­clerc Le Jour­nal de Qué­bec

Le rêve de Cham­plain est une sé­rie de six épi­sodes qui a été dif­fu­sée sur la chaîne on­ta­rienne TFO au cours des der­nières se­maines et qui se­ra pré­sen­tée, à comp­ter de de­main, sur les ondes de Té­lé-Qué­bec. La sé­rie ra­conte, dans un croi­se­ment entre le do­cu­men­taire et la fic­tion, la vie de cet ex­plo­ra­teur fran­çais qui a fon­dé Qué­bec le 3 juillet 1608.

Le co­mé­dien, fils de Mi­chel Cô­té et de Vé­ro­nique Le Fla­guais, a tou­te­fois eu peur de voir son rêve ne ja­mais se réa­li­ser. «Avec mon “look” d’Artagnan et ma bar­bi­chette, c’était mon rêve de jouer, un jour, un per­son­nage d’époque. J’ai tou­te­fois été obli­gé, en rai­son d’un rôle dans un court-mé­trage d’un ami, de me faire cou­per les che­veux et on m’a contac­té, peu de temps après, pour une au­di­tion pour le rôle de Cham­plain. Ça tom­bait plu­tôt mal et j’avais presque aban­don­né ce rêve. Il ne se fait plus beau­coup de sé­ries d’époque de nos jours», a-t-il fait re­mar­quer, lors d’un en­tre­tien. Le réa­li­sa­teur Mar­tin Cadotte a ai­mé l’éner­gie dé­ga­gée par le co­mé­dien et lui a of­fert le rôle de

Cham­plain. Maxime Le Fla­guais ex­plique qu’il a eu beau­coup de li­ber­té dans l’in­ter­pré­ta­tion de ce per­son­nage his­to­rique. «Le réa­li­sa­teur m’a fait re­mar­quer qu’il m’avait choi­si en rai­son de ce que j’avais don­né en au­di­tion et il vou­lait que je joue Cham­plain de cette fa­çon, soit avec so­li­di­té, un re­gard franc et de la dé­ter­mi­na­tion. Je me suis lais­sé libre d’in­ter­pré­ter Cham­plain à ma fa­çon», a-t-il ra­con­té.

Le rêve de Cham­plain mé­lange fic­tion et do­cu­men­taire. Dans le vo­let plus di­dac­tique, l’ani­ma­trice Ma­rie-Louise Ar­se­nault, ac­com­pa­gnée d’his­to­riens et de spé­cia­listes, ra­conte le par­cours de vie du père de la Nou­velle-France, de sa jeu­nesse jus­qu’à sa mort, à Qué­bec, le 25 dé­cembre 1635.

Trois «cor­res­pon­dants» sur le ter­rain, en Eu­rope, aux États-Unis, en On­ta­rio et au Qué­bec, pré­sentent les évé­ne­ments mar­quants de cet ex­plo­ra­teur né à Brouage en France et re­vi­sitent cer­tains lieux. «Le vo­let fic­tion re­pré­sente en­vi­ron 30 % de la sé­rie et il per­met aux té­lé­spec­ta­teurs d’em­bar­quer dans l’his­toire et dans le per­son­nage de Cham­plain. Il au­rait été im­pen­sable, en rai­son des coûts, de faire une fic­tion à 100 %», a-t-il pré­ci­sé.

Maxime Le Fla­guais n’a ja­mais vé­cu une ex­pé­rience de tour­nage aus­si éprou­vante que celle-ci.

«Il y a eu neuf jours de tour­nage et c’était très conden­sé. Les scènes de ba­tailles et de com­bat ont été tour­nées lors des deux pre­mières jour­nées. Je por­tais une ar­mure, un casque qui était très lourd et il fai­sait 35 de­grés. Lors de mon ar­ri­vée à l’hô­tel, après les dix pre­mières heures de tour­nage, j’étais cer­tain que je ne m’en sor­ti­rais pas vi­vant. Le len­de­main, j’avais des bleus par­tout. Ce fut une su­per ex­pé­rience et le ré­sul­tat a été vrai­ment au-de­là de toutes mes at­tentes. Ce fut ex­tra­or­di­naire», a-t-il fait re­mar­quer

Le rêve de Cham­plain a aus­si per­mis à Maxime Le Fla­guais de se ra­fraî­chir la mé­moire sur ce per­son­nage his­to­rique d’im­por­tance.

«Je n’ai pas une grande mé­moire à long terme et j’ai ap­pris beau­coup de choses. Cham­plain a fait 27 fois la tra­ver­sée de l’At­lan­tique. C’était un sol­dat, un eth­no­logue, un car­to­graphe, un es­pion et c’était quel­qu’un qui était do­té d’un cou­rage ex­cep­tion­nel. Sans sa per­sé­vé­rance, on ne se­rait pas là», a lais­sé tom­ber le co­mé­dien qui per­son­ni­fie­ra Alexis La­branche, cet hi­ver, dans la nou­velle ver­sion des Belles his­toires des pays d’en haut. Le Rêve de Cham­plain est pré­sen­té à comp­ter du 1er juin sur les ondes de Té­lé-Qué­bec, avec des re­dif­fu­sions les mar­dis et mer­cre­dis à des heures va­riées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.