N’OPÈRE PAS

On ne va pas voir Ma­gic Mike XXL pour le scé­na­rio, c’est cer­tain. Mais là, on au­rait pu faire un pe­tit ef­fort. L’his­toire de ce deuxième vo­let semble avoir été écrite sur le coin d’une table tant les mor­ceaux sont dé­cou­sus et ne servent qu’à faire un li

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isabelle Hon­te­bey­rie Agence QMI

Mike (Channing Ta­tum) n’est pas aus­si heu­reux qu’il pen­sait l’être. Son en­tre­prise de meubles marche, mais pas as­sez à son goût. Quant à sa pe­tite amie, elle a dis­pa­ru, lais­sant le jeune homme avec sa bague de fian­çailles. Quand il re­çoit un ap­pel de Tar­zan (Ke­vin Nash) lui an­non­çant que Dal­las (Mat­thew McCo­nau­ghey dans le pre­mier long-mé­trage, ab­sent de ce­lui-ci) est mort, il se rend à la veillée fu­nèbre.

Mais les gars lui ont fait une plai­san­te­rie. En fait, Big Dick Ri­chie (Joe Man­ga­niel­lo), To­bias (Gabriel Igle­sias), Ken (Matt Bo­mer) et Ti­to (Adam Ro­dri­guez) ont l’in­ten­tion de se rendre à un congrès de dan­seurs nus à Myrtle Bea- ch et de­mandent à Mike de se joindre à eux. In­ca­pable de ré­sis­ter à une telle in­vi­ta­tion, notre homme saute dans sa ca­mion­nette.

SCÉ­NA­RIO FAIBLE

Pen­dant la pre­mière moi­tié du tra­jet, on a ain­si droit à quelques plaisanteries, à l’in­tro­duc­tion de Zoe (Am­ber Heard), at­ti­rée par Mike… et pas grand-chose d’autre. Il faut at­tendre l’ar­ri­vée des gars chez Rome (Ja­da Pin­kett Smith), qui tient une mai­son de dan­seurs, pour enfin un pe­tit quelque chose à se mettre sous la dent. Bref, an­cienne pa­tronne (et pe­tite amie) de Mike, elle ac­cepte d’ai­der les gars, To- bias n’étant plus en me­sure d’as­su­rer son rôle de maître de cé­ré­mo­nie au congrès.

Avant d’ar­ri­ver à Myrtle Beach, nos las­cars se re­trouvent dans la pro­prié­té de Nancy (An­die MacDowell) qui a une aven­ture avec Big Dick Ri­chie. Bref, ils com­mencent à ré­pé­ter leurs nu­mé­ros et le congrès se dé­roule le mieux du monde. Voi­là, c’est tout, le film de 115 minutes s’ar­rê­tant as­sez brus­que­ment (et le gé­né­rique ne pré­sente rien, pas même quelques «bloo­pers»).

Je n’avais pas spé­cia­le­ment ap­pré­cié le pre­mier Ma­gic Mike, mais force est de consta­ter qu’on y trou­vait une bonne hu­meur conta­gieuse… ce que ne pos­sède même pas Ma­gic Mike XXL. De plus, les gars n’offrent qu’un nu­mé­ro com­plet cha­cun, qui res­semble net­te­ment plus à de l’acro­ba­tie et à une émis­sion de té­lé­réa­li­té qu’à une danse éro­tique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.