AMOUR ET SCÈNES DE COM­BAT

Le Journal de Montreal - Weekend - - ACTUALITIES - Bru­no La­pointe Le Jour­nal de Montréal Bru­no La­pointe Le Jour­nal de Montréal

Com­bats à l’épée, re­bon­dis­se­ments, scènes d’ac­tion... L’équipe des Trois Mous­que­taires compte bien re­do­rer le bla­son du théâtre clas­sique au­près des jeunes qui en ont sou­vent une im­pres­sion plu­tôt né­ga­tive.

«Les jeunes pensent sou­vent que le théâtre, c’est ron­flant, sé­rieux et en­nuyeux. C’est im­por­tant de leur dé­mon­trer le contraire, que le théâtre clas­sique n’est pas plate. Et c’est exac­te­ment ce qu’on fait avec Les trois mous­que­taires », ex­plique Ju­lie Le Bre­ton.

Cette af­fir­ma­tion rap­pelle bien des sou­ve­nirs à Phi­lippe Thi­bault-De­nis, in­ter­prète de D’Ar­ta­gnan. «À l’ado­les­cence, je trou­vais que le théâtre qui était pré­sen­té ne s’adres­sait pas vrai­ment à moi. Au­jourd’hui, on monte exac­te­ment le genre de spec­tacle que j’au­rais ai­mé pou­voir voir quand j’étais plus jeune», ajoute-t-il.

En ef­fet, le met­teur en scène Serge De­non­court compte bien at­ti­rer des spec­ta­teurs de tous âges. Il faut dire que Les trois mous­que­taires contiennent plu­sieurs élé­ments très va­riés, sus­cep­tibles de plaire à dif­fé­rents ap­pé­tits: de l’amour pour cer­tains, des scènes de com­bat pour d’autres, tout ça bai­gné dans un mé­lange d’his­toire, de po­li­tique et d’hu­mour.

Et, cô­té vi­suel, la pièce pro­met d’en mettre plein la vue avec ses 18 ac­teurs évo­luant dans un mas­sif dé­cor de deux étages. Tout ce beau monde se par­tage quelque 70 cos­tumes et de nom­breux com­bats, cho­ré­gra­phiés au quart de tour.

DIGNE DE BROAD­WAY

«C’est un spec­tacle de l’en­ver­gure des pro­duc­tions qu’on voit sur Broad­way. À l’époque, Alexandre Du­mas a écrit Les trois mous­que­taires sous forme de feuille­ton. C’était l’équi­valent des sé­ries ac­tuelles comme 24 et Ho­me­land. Alors, ça bouge beau­coup», pro­met-il.

L’équipe des Trois Mous­que­taires es­père donc que pe­tits, grands et même fa­milles se­ront tous au ren­dez-vous dès que se lè­ve­ra le ri­deau sur la pre­mière re­pré­sen­ta­tion, le 16 juillet. Une belle oc­ca­sion de bri­ser la rou­tine, se­lon Ju­lie Le Bre­ton.

«On a sou­vent le ré­flexe d’op­ter pour la fa­ci­li­té en s’écra­sant de­vant un film à la mai­son. Pour­quoi ne pas pro­fi­ter de l’oc­ca­sion pour faire une sor­tie en fa­mille, et en­suite al­ler prendre un verre ou un ca­fé pour dis­cu­ter du spec­tacle?», conclut-elle.

GUILLAUME CYR (Por­thos)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.