LE­CAS AMYS­CHU­MER

À l’af­fiche de la nou­velle co­mé­die de Judd Apa­tow Cas déses­pé­ré (en salle le 17 juillet), l’hu­mo­riste amé­ri­caine est l’ac­trice du mo­ment. Tout le monde se l’ar­rache, y com­pris Ma­don­na qui a fait ap­pel à elle pour ou­vrir ses pro­chains concerts à New York.

Le Journal de Montreal - Weekend - - ACTUALITIES - Malik Co­che­rel Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Fi­na­le­ment, son cas n’est peut-être pas aus­si déses­pé­ré que ça. Après avoir fait ses armes dans le stand-up sur la scène du Go­tham Co­me­dy Club (qui a vu pas­ser Jer­ry Sein­feld et Ch­ris Rock) et dé­cro­ché quelques pe­tits rôles à la té­lé­vi­sion (comme dans 30 Rock et Louie), Amy Schu­mer est en train de s’im­po­ser comme la nou­velle reine de l’hu­mour trash et dé­com­plexé. À 34 ans l’ac­trice vient de faire la cou­ver­ture du ma­ga­zine En­ter­tain­ment Week­ly, et a été cou­ron­née par la re­vue Gla­mour au cours d’une cé­ré­mo­nie ré­com­pen­sant les femmes de l’an­née. Com­ment ex­pli­quer un tel triomphe? D’abord parce qu’elle n’hé­site pas à rire de tout – y com­pris d’elle-même – et que son hu­mour ne connaît au­cun ta­bou. De ce point de vue, la New-Yor­kaise marche cer­taine- ment dans les pas de Joan Ri­vers ou Ka­thy Grif­fin, qu’elle cite ou­ver­te­ment comme mo­dèles. Il n’est pas rare de l’en­tendre faire une blague sur son va­gin, ou ba­lan­cer en­core, lors d’un de ses sketches dé­ca­pants: «J’ai été pi­quée par une mé­duse. Enfin, c’est ce que m’a dit le gars qui était en train de me faire pi­pi des­sus. Je ne me rap­pelle pas être al­lée dans l’eau, mais bon, je ne suis pas mé­de­cin».

Sexe, al­cool, mas­tur­ba­tion, in­éga­li­tés entre hommes et femmes... Amy s’at­taque à tous les su­jets et ne tient pas sa langue dans sa poche. Son lan­gage or­du­rier a no­tam­ment fait le suc­cès de sa série sur la chaîne Co­me­dy Cen­tral, In­side Amy Schu­mer, dont la troi­sième sai­son a at­teint des côtes d’écoute im­pres­sion­nantes (no­tam­ment au­près des hommes qui consti­tuent 50 % de son pu­blic se­lon le ma­ga­zine Time). À en croire la créa­trice de Girls, Le­na Dun­ham, cette série, qui mé­lange sketches et tranches de vie, est tout sim­ple­ment l’évé­ne­ment «le plus im­por­tant ar­ri­vé à la té­lé­vi­sion de­puis long­temps». Rien que ça.

Amy Schu­mer n’est ja­mais aus­si drôle que lors­qu’elle se moque de son propre phy­sique. «On m’a de­man­dé si je pou­vais perdre 30lb pour jouer le rôle de l’amie obèse dans un film», a-t-elle lan­cé dans un autre sketch. Pour les be­soins de la co­mé­die Cas déses­pé­ré, où elle porte à la fois la cas­quette de scé­na­riste et de pre­mier rôle, Amy s’est éga­le­ment ins­pi­rée de son ex­pé­rience avec les hommes et de sa peur de l’en­ga­ge­ment pour se lan­cer dans un nouvel exer­cice d’au­to­dé­ri­sion. On la dé­couvre dans la peau d’une femme ef­frayée par la mo­no­ga­mie, qui ap­pelle la po­lice parce que l’homme avec qui elle vient de cou­cher veut la re­voir en­suite.

Dans la vraie vie, Amy avoue avoir sa­cri­fié sa vie amou­reuse et so­ciale pour se consa­crer en­tiè­re­ment à son mé­tier de co­mé­dienne. «Les gens pensent que j’ai plus de re­la­tions sexuelles que je n’en ai réel­le­ment», a-t-elle ré­cem­ment confié dans le ma­ga­zine Gla­mour. Si son hu­mour peut pa­raître par­fois gra­tuit, Amy est aus­si ca­pable de s’en­ga­ger sur des su­jets plus sé­rieux, comme lors­qu’elle a réuni Ti­na Fey, Patricia Arquette et Ju­lia Louis-Drey­fus, le temps d’une vi­déo, pour dé­non­cer la dis­cri­mi­na­tion en­vers les femmes à Hol­ly­wood. Plus ré­cem­ment, elle a éga­le­ment at­ta­qué les ma­ga­zines fé­mi­nins qui, pour la plu­part, ne font que culpa­bi­li­ser leurs lec­trices «d’être nées avec un va­gin». Même quand elle tient un dis­cours fé­mi­niste, Amy reste fi­dèle à elle-même. C’est aus­si pour ça qu’on l’aime.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.