LE PA­RI RÉUS­SI DE LA DÉ­ME­SURE

∫ Big Game ∂∂∂Σ ∂∂

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isabelle Hon­te­bey­rie Agence QMI Avec Sa­muel L. Jack­son, On­ni Tom­mi­la, Ray Ste­ven­son.

Le réa­li­sa­teur fin­lan­dais Jal­ma­ri He­lan­der pro­pose un ré­cit bien amu­sant d’un sau­ve­tage du pré­sident amé­ri­cain en pleine fo­rêt avec Sa­muel L. Jack­son dans le rôle du lea­der en ques­tion !

Pre­mier éton­ne­ment, la dis­tri­bu­tion com­prend des ac­teurs de re­noms, tels Sa­muel L. Jack­son, Fe­li­ci­ty Huff­man, Vic­tor Gar­ber, Ted Le­vine, Jim Broadbent, et Ray Ste­ven­son. Deuxième sur­prise, Big Game: Le grand coup est un clin d’oeil non dis­si­mu­lé aux Piege de cris­tal et autres films du genre des an­nées 1980. Et on s’amuse comme des pe­tits fous en en­ten­dant les ré­pliques la­co­niques de per­son­nages.

Os­ka­ri (On­ni Tom­mi­la) a 13 ans et, comme tous les gar­çons de son âge, il doit de­ve­nir un homme en al­lant tuer une bête sau­vage dans la fo­rêt fin­lan­daise . Ar­mé de son arc et de ses flèches, il s’en­fonce dans la nature.

Au même mo­ment, à des mil­liers de pieds dans les airs, William Al­lan Moore (Sa­muel L. Jack­son), le pré­sident des États-Unis se trouve à bord d’Air Force One, en di­rec­tion d’Hel­sin­ki. Mais un mé­chant ter­ro­riste (Meh­met Kur­tu­lus) abat l’avion et son com­plice à bord, Mor­ris (Ray Ste­ven­son), agent des ser­vices se­crets, par­vient à sau­ter en pa­ra­chute avant l’écra­se­ment. Le pré­sident aus­si (en fait, il a été pla­cé dans une cap­sule de sau­ve­tage) et il se re­trouve en pleine nature. C’est à ce mo­ment qu’Os­ka­ri le trouve. Et, pen­dant ce temps à Washington, la di­rec-

Film de Jal­ma­ri He­lan­der.

trice de la CIA (Fe­li­ci­ty Huff­man), le vi­ce­pré­sident (Vic­tor Gar­ber), un an­cien agent de la CIA (Jim Broadbent) et un gé­né­ral (Ted Le­vine) suivent le cours des évé­ne­ments par sa­tel­lite.

AGRÉABLE SUR­PRISE

Rien de ce qui se pro­duit dans Big Game: Le grand coup ne pour­rait ar­ri­ver dans la vraie vie, qu’il s’agisse du ter­ro­riste qui veut en­fer­mer le pré­sident dans un fri­go ou la ma­nière dont Moore et Os­ka­ri s’en sortent. Le réa­li­sa­teur et cos­cé­na­riste Jal­ma­ri He­lan­der prend le par­ti-pris de la dé­me­sure (le plan de clô­ture du long mé­trage est jouis­sif) et, dans le pro­ces­sus, nous rap­pelle le plai­sir des films d’ac­tion sans pré­ten­tion, avec des dia­logues hi­la­rants et juste ce qu’il faut de bons sen­ti­ments pour s’in­té­res­ser aux per­son­nages. Une bien agréable sur­prise qui prouve que des cen­taines de mil­lions de dol­lars de bud­get ne sont pas tou­jours né­ces­saires, il suf­fit d’avoir un scé­na­rio de qua­li­té et un réa­li­sa­teur qui as­sume son en­vie de di­ver­tir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.