ELLE S’AP­PE­LAIT BRUCE

L’émis­sion la plus at­ten­due de l’été aux États-Unis n’est pas une nou­velle fic­tion à grand dé­ploie­ment comme Game of Th­rones… ni une nou­velle com­pé­ti­tion de chant pour concur­ren­cer The Voice. Un quiz dé­jan­té au gros lot de 1 mil­lion $ alors? Non plus. L’é

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION - Marc-An­dré Le­mieux MARC-ANDRE.LE­MIEUX@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

Di­manche soir, ils se­ront des mil­lions à suivre son par­cours tor­tueux. Fe­rons-nous par­tie du lot? Oui. Car comme la plu­part des gens, nous avons tous scru­té la cou­ver­ture du Va­ni­ty Fair avec cu­rio­si­té. Nous avons tous ap­pré­cié son dis­cours au ESPY Awards, mais nous n’avons pas né­ces­sai­re­ment pris le temps d’écou­ter son his­toire. En at­ten­dant cette pre­mière hau­te­ment mé­dia­ti­sée, voi­ci 7 choses à sa­voir sur I Am Cait.

1 I Am Cait brosse le por­trait de Cait­lyn Jen­ner, au­tre­fois connu comme étant Bruce Jen­ner, un ath­lète amé­ri­cain ayant ga­gné la mé­daille d’or du dé­cath­lon aux Jeux olym­piques de Mon­tréal en 1976. Au cours des der­nières an­nées, par contre, Jen­ner dé­frayait da­van­tage les man­chettes pour ses ap­pa­ri­tions au gé­né­rique de Kee­ping Up with the Kar­da­shians, une té­lé­réa­li­té met­tant en ve­dette non seule­ment son ex-femme, Kris Jen­ner, mais éga­le­ment ses belles-filles, Kourt­ney, Kim et Khloé Kar­da­shian, son beau-fils, Ro­bert Kar­da­shian, et ses deux filles, Ken­dall et Ky­lie Jen­ner.

2 Après son triomphe aux Jeux olym­piques de Mon­tréal, Jen­ner est de­ve­nu com­men­ta­teur spor­tif pour NBC avant de de­ve­nir pi­lote au­to­mo­bile. L’an­cien mé­daillé d’or a ob­te­nu beau­coup de suc­cès der­rière le vo­lant.

3 Après s’être re­ti­ré du monde du sport, Jen­ner est ap­pa­ru dans quelques émis­sions de té­lé­vi­sion, dont The Wea­kest Link, I’m a Ce­le­bri­ty… Get Me Out of Here! et Ska­ting with Ce­le­bri­ties.

4 Le 24 avril 2015, après plu­sieurs mois de ru­meurs dans la presse et plu­sieurs blagues dans les talk-shows de fin de soi­rée, Bruce Jen­ner ré­vèle en­fin – dans une en­tre­vue avec Diane Sawyer à ABC – avoir en­ta­mé un pro­ces­sus de tran­si­tion pour de­ve­nir une femme. Plus de 20,7 mil­lions d’Amé­ri­cains sont ri­vés à leur té­lé­vi­seur.

5 Dites adieu à Bruce Jen­ner. Le 1er juin, le spor­tif ap­pa­raît en page cou­ver­ture du Va­ni­ty Fair sous sa nou­velle iden­ti­té fé­mi­nine. Prise par An­nie Lei­bo­vitz, la pho­to montre Cait­lyn Jen­ner en pe­tite te­nue sous le titre Call Me Cait­lyn («Ap­pe­lez-moi Cait­lyn»).

6 Le 15 juillet, Cait­lyn Jen­ner a re­çu le prix Ar­thur Ashe du cou­rage aux ESPY Awards. D’une du­rée de 10 mi­nutes, son dis­cours trai­tant de to­lé­rance et d’ac­cep­ta­tion a fait le tour du monde. «Nous sommes tous dif­fé­rents, a-t-elle dé­cla­ré. Ce n’est pas une mau­vaise chose, c’est une bonne chose. Ac­cep­tez les gens comme ils sont.»

7 Se­lon la presse amé­ri­caine, I Am Cait est fort dif­fé­rent de Kee­ping Up With the Kar­da­shians. The Hol­ly­wood Re­por­ter parle d’une sé­rie au ton plus sé­rieux. Va­rie­ty dé­crit le pre­mier épi­sode comme étant «riche en émo­tions». Même son de cloche du cô­té du Time, qui sa­lue la va­leur édu­ca­tive du pro­gramme. E! pré­sente I Am Cait le di­manche à 20h. À comp­ter du 26 juillet.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.