MUS

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE -

Est-ce que donne une bonne idée du son de ton al­bum?

Trois ou quatre pas «C’est la chan­son qui bouge le plus. Mais je di­rais qu’il y a un beau fil conduc­teur sur l’al­bum. Je pense qu’il va y en avoir pour tous les goûts.»

Tu fais de la mu­sique folk. Quels sont les ar­tistes qui t’ont in­fluen­cée?

«En stu­dio, mon réa­li­sa­teur Si­mon Godin et moi avons beau­coup écou­té John Mayer. J’aime aus­si l’uni­vers très gui­tare et in­time de Da­mien Rice. Je veux que les gens écoutent mon al­bum tout en ayant l’im­pres­sion que je suis à cô­té d’eux. Cô­té qué­bé­cois, j’aime beau­coup Louis-Jean Cor­mier, Pa­trice Mi­chaud, Vincent Val­lières. Je suis sou­vent in­fluen­cée par les gars. Je ne sais pas pour­quoi, mais quand je fais des re­prises en show, j’aime in­ter­pré­ter des chan­sons de gars.» Est-ce qu’une tour­née est en pré­pa­ra­tion? «Pour l’ins­tant, il n’y a rien de pré­vu dans le ca­len­drier, nous sommes en pour- par­lers. Mais mon but, c’est de jouer sur scène.» On te parle en­core de ta per­for­mance quand tu as chan­té les hymnes na­tio­naux au Centre Vi­déo­tron avant le match hors-concours des Ca­na­diens? «Oui, ça ar­rive. En plus, je suis re­tour­née ré­cem­ment au Centre Vi­déo­tron pour voir un match des Rem­parts et je me re­voyais sur la glace. Je res­sen­tais en­core la fé­bri­li­té et l’adré­na­line du mo­ment. Ça me touche qu’on m’en re­parle. J’ai l’im­pres­sion d’avoir mar­qué cer­taines per­sonnes. En plus, j’étais fière de moi parce que ça s’est bien pas­sé. On ne m’a pas en­core de­man­dé de chan­ter les hymnes na­tio­naux ailleurs, mais le mes­sage est pas­sé que ça me fe­rait plai­sir de le re­faire. Ça ira peut-être pour les fu­turs Nor­diques. J’ai­me­rais ça parce que mon chum est de Qué­bec et les Nor­diques sont très pré­sents dans nos conver­sa­tions.»

En 2013, Ma­rie-Ève et toi aviez co­écrit la chan­son Le Phil de nos vies. Pen­sez­vous tra­vailler de nou­veau en­semble un jour?

«C’est évident que ça va ar­ri­ver. J’ado­re­rais ça. Avec ma soeur, ce n’est ja­mais com­pli­qué. On se com­prend in­tel­lec­tuel­le­ment et mu­si­ca­le­ment. On connecte fa­ci­le­ment.

Nous n’avons rien d’of­fi­ciel, mais mon­ter sur scène ou en­re­gis­trer, ça fait par­tie de nos pro­jets fu­turs. Ma­rie-Ève est l’une des pre­mières qui a écou­té mon al­bum et une des pre­mières, avec son chum JF (Jean-Fran­çois Breau), à qui j’ai de­man­dé con­seil. Ils ont une belle écoute et une bonne oreille mu­si­cale. C’est im­por­tant pour moi d’avoir l’avis de ma soeur. Quand j’ai des en­tre­vues, je lui de­mande con­seil pour mon ha­bille­ment.

Son ap­pro­ba­tion va tou­jours comp­ter, peu im­porte où nous en se­rons dans nos vies.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.