Quand va­cances rime avec cirque

RÉ­PU­BLIQUE DO­MI­NI­CAINE – CLUB MED DE PUN­TA CA­NA

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - Pierre Cou­ture

Il est main­te­nant pos­sible d’al­ler faire son cirque au Club Med de Pun­ta Ca­na,

en Ré­pu­blique do­mi­ni­caine. Des ate­liers ex­clu­sifs sont of­ferts par

Le Cirque du So­leil.

Le Club Med et le Cirque du So­leil rê­vaient de s’as­so­cier de­puis plu­sieurs an­nées. En­semble, ils ont créé l’ex­pé­rience CREACTIVE of­ferte uni­que­ment au Club Med de Pun­ta Ca­na.

Sur place, un vé­ri­table pla­teau du Cirque du So­leil a été éri­gé pour faire vivre aux va­can­ciers une ex­pé­rience unique d’aven­ture et de sur­prise.

Une ving­taine de Gen­tils Cir­cas­siens (équi­va­lents des G.O.) ont été for­més spé­cia­le­ment au siège social du Cirque du So­leil à Mon­tréal pour sou­te­nir les va­can­ciers.

Le ma­tin, les en­fants peuvent se fa­mi­lia­ri­ser avec les arts du cirque dans le cadre de plus de 25 ate­liers acro­ba­tiques et ar­tis­tiques au pro­gramme.

En après-mi­di, ce sont les adultes qui peuvent se dé­lier les muscles en s’adon­nant à des ac­ti­vi­tés al­lant du haut bun­gee au tra­pèze vo­lant, en pas­sant par le tis­su aé­rien, la corde du fu­nam­bule, le tram­po­line ou en­core la jon­gle­rie, les per­cus­sions et la pein­ture sur vi­sage.

Le ré­sul­tat de­meure fas­ci­nant. Une grand­mère de 75 ans peut ain­si réa­li­ser pour la pre­mière fois de sa vie un exer­cice de haut bun­gee en pré­sence de ses pe­tits-en­fants. Du bon­heur pour le Club Med.

«Le but, c’est évi­dem­ment de créer un mo­ment fort d’émo­tion chez les va­can­ciers. On veut créer des ef­fets de sur­prise», ré­sume le grand pa­tron de la division Club Med en Amé­rique du Nord, Xa­vier Mu­frag­gi.

Ce par­te­na­riat entre deux grandes marques mon­diales n’est d’ailleurs pas le fruit du ha­sard. Plus de deux an­nées ont été né­ces­saires pour ac­cou­cher de ce concept unique au monde.

«Au Cirque du So­leil, cette al­liance avec le Club Med se veut stra­té­gique tout en per­met­tant un exer­cice de di­ver­si­fi­ca­tion de nos ac­ti­vi­tés», ex­plique la di­rec­trice exé­cu­tive de la division Hos­pi­ta­li­té au Cirque, Ma­rie-Jo­sée La­my.

C’est que le Cirque du So­leil, comme toute en­tre­prise qui vieillit, doit re­nou­ve­ler sa base de clients pour as­su­rer sa sur­vie.

En s’as­so­ciant avec le Club Med, qui est pré­sent par­tout sur la pla­nète avec ses 65 vil­lages, le Cirque du So­leil re­joint ain­si un pu­blic plus jeune, cap­tif et «fi­dé­li­sable» à sa marque.

C’est d’ailleurs un par­te­na­riat qui va faire des pe­tits, pré­vient M. Mu­frag­gi.

Le Club Med et le Cirque du So­leil ont la ferme in­ten­tion de ré­pé­ter l’ex­pé­rience CREACTIVE dans au moins 4 autres vil­lages, et ce, sur tous les conti­nents.

EN PLEINE CROIS­SANCE

Le Club Med en­tend d’ailleurs ac­cé­lé­rer son dé­ve­lop­pe­ment pla­né­taire au cours des pro­chaines an­nées.

Le spé­cia­liste des for­faits voyages vise l’ou­ver­ture de 3 à 5 nou­veaux vil­lages par an­née tout en ré­no­vant à grands frais ses ins­tal­la­tions exis­tantes.

Il y a certes l’Amé­rique du Nord dans le ra­dar, mais éga­le­ment la Chine.

En ce sens, les des­tins du Cirque du So­leil et du Club Med sont in­ti­me­ment liés quant à leurs pers­pec­tives de crois­sance.

Le conglo­mé­rat chi­nois Fo­sun Ca­pi­tal Group, qui pos­sède 20 % des ac­tions du Cirque du So­leil, dé­tient éga­le­ment le Club Med.

Ces deux grandes marques se­ront donc très ac­tives au cours des pro­chaines an­nées pour sé­duire de nou­veaux clients et sur­tout pour per­cer le mar­ché lu­cra­tif de la Chine.

Un vé­ri­table pla­teau du Cirque du So­leil a été éri­gé pour faire vivre aux va­can­ciers une ex­pé­rience unique d’aven­ture et de sur­prise.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.