JOHN GOOD­MAN EST-IL UN MONSTRE?

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Ma­lik Cocherel Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Fi­dèle à sa ré­pu­ta­tion, J. J. Abrams a long­temps lais­sé pla­ner un épais mys­tère sur son der­nier pro­jet, 10 Clo­ver­field Lane, qu’il a pro­duit en même temps qu’il a réa­li­sé Star Wars: Le ré­veil de la force. S’agi­rait-il d’une suite ou d’un an­té­pi­sode à Clo­ver­field qu’il avait éga­le­ment pro­duit en 2008? Le scé­na­rio n’est pas vrai­ment ce­lui d’un tra­di­tion­nel film de monstre à la God­zilla. Une jeune femme, Mi­chelle (Ma­ry Eli­za­beth Wins­tead), se ré­veille dans une cave après un ter­rible ac­ci­dent de voi­ture, et son sau­veur, Ho­ward (John Good­man) l’oblige à res­ter cloî­trée sous terre avec lui et un autre homme éga­ré, Em­mett (John Gal­la­gher Jr), en lui ex­pli­quant qu’une at­taque chi­mique d’en­ver­gure a éli­mi­né qua­si­ment toute vie sur terre.

UN SE­CRET BIEN GAR­DÉ

Très vite, on doute des réelles mo­ti­va- tions de cet homme étrange. Dit-il vrai? A-t-il per­du la tête? Mi­chelle doit-elle craindre pour sa vie? «Il a sa propre fa­çon de voir les choses, et il a tou­jours rai­son, ce qui ne laisse gé­né­ra­le­ment au­gu­rer rien de bon», a ex­pli­qué John Good­man lors d’une confé­rence de presse. «Il a un cô­té me­na­çant, mais il peut aus­si se mon­trer très mar­rant», a ajou­té le réa­li­sa­teur de 10 Clo­ver­field Lane, Dan Trach­ten­berg, qui signe là son pre­mier long-mé­trage. «C’est ce qui rend le film si in­tense. Tu n’es pas seule­ment ef­frayé par lui, tu prends éga­le­ment du plai­sir à être ef­frayé par lui, ce qui est quelque chose d’as­sez unique que dé­gage John (Good­man).»

L’ac­teur a avoué ne pas avoir ré­flé­chi bien long­temps avant de s’em­bar­quer dans cette aven­ture un peu par­ti­cu­lière. «La pre­mière chose qui m’a frap­pé en li­sant le scé­na­rio, c’est que c’était très dif­fé­rent de tout ce que j’avais pu lire jus­qu’ici. C’était un vrai page-tur­ner. C’était comme lire un bon livre, ce qui est tou­jours un bon signe», a in­di­qué John Good­man, tout en plai­san­tant sur le mys­tère qui a en­tou­ré cette his­toire du­rant la pro­duc­tion du film. «Les chan­ge­ments de scé­na­rio étaient écrits à l’urine sur du pa­pier toi­lette qu’il fal­lait ré­chauf­fer au mi­cro-ondes pour en dé­cou­vrir le conte­nu. Mais le plus gê­nant, c’était quand il fal­lait man­ger le pa­pier», a bla­gué l’ac­teur, sous de faux airs sé­rieux.

Pour John Good­man, le plus dur a sur­tout été de se confron­ter phy­si­que­ment avec sa par­te­naire dans le film, l’ex­cel­lente Ma­ry Eli­za­beth Wins­tead. «Chaque fois que je de­vais en­trer en con­tact avec elle, j’avais peur de la bles­ser», a com­men­té l’ac­teur. «Avant chaque scène, il était très ner­veux, il se sen­tait obli­gé d’en­trer dans des né­go­cia­tions avec moi pour voir jus­qu’où il pou­vait al­ler, et je de­vais chaque fois lui dire, “c’est ok, tu peux y al­ler!”» a ajou­té Ma­ry Eli­za­beth Wins­tead. «C’est as­sez étrange parce que faire ce film n’a pas du tout été ef­frayant. C’était même plu­tôt plai­sant, ce qui est bi­zarre pour un film qui est fait pour ter­ri­fier les gens.»

QUI SUIS-JE ?

Et si fi­na­le­ment John Good­man n’était pas le monstre qu’on pen­sait dans 10 Clo­ver­field Lane? Sans rien dé­voi­ler de l’in­trigue fi­nale de ce huis clos ter­ri­ble­ment an­gois­sant, l’ac­teur a sou­li­gné que Ho­ward n’était pas le genre de per­son­nage que l’on ra­me­nait le soir à la mai­son. «Si j’étais ren­tré chez moi dans la peau de Ho­ward, ma femme m’au­rait mis à la porte», a-t-il confié. «Mais comme c’est aus­si un peu une bonne fée du lo­gis, elle m’au­rait lais­sé faire la vais­selle et la les­sive, avant de me mettre de­hors!» Aus­si ter­ri­fiant qu’il puisse pa­raître à l’écran, John Good­man cultive tou­jours une forme d’humour, qu’on re­trouve d’ailleurs dans 10 Clo­ver­field Lane. 10 Clo­ver­field Lane est ac­tuel­le­ment en salles.

John Good­man joue

un homme aux mo­tifs ry Eli­za­beth Wins­tead am­bi­gus aux cô­tés et John Gal­la­gher Jr de Ma­dans 10 Clo­ver­field

Lane.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.