JOUTES VER­BALES ET QUI­PRO­QUOS

Syl­vie Léo­nard et Bru­no Mar­cil pren­dront place sur la scène du Théâtre du Ri­deau Vert dans la pièce fran­çaise de Ro­land Du­billard, Les Dia­blogues. Mis en scène par De­nis Mar­leau, le spec­tacle à sketches com­po­sé de mul­tiples qui­pro­quos pro­met un hu­mour des

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - Louise Bour­bon­nais Col­la­bo­ra­tion spé­ciale louise.bour­bon­nais@ que­be­cor­me­dia.com

Conçus au dé­part pour la ra­dio en 1953, les textes de Ro­land Du­billard ont connu un tel suc­cès qu’une adap­ta­tion théâ­trale a en­suite vu le jour en 1975. C’est à ce mo­ment-là que le nom Les Dia­blogues est ap­pa­ru, sui­vi, quelques an­nées plus tard, des Nou­veaux Dia­blogues. De­puis, la pièce a connu plu­sieurs adap­ta­tions dans dif­fé­rentes mises en scène, au fil des ans, qui ont prin­ci­pa­le­ment été pro­duites en France.

«Ce sont de courtes scènes de trois ou quatre mi­nutes qui sont de courts dia­logues», ex­plique la co­mé­dienne Syl­vie Léo­nard. «Chaque ta­bleau met en scène deux per­son­nages.»

Outre les deux têtes d’af­fiche, s’ajoutent à la dis­tri­bu­tion Carl Bé­chard, Isa- beau Blanche, Ber­nard Me­ney et Oli­vier Mo­rin qui évo­lue­ront en duo, cha­cun à tour de rôle, et qui for­mu­le­ront leurs ré­pliques dans un fran­çais nor­ma­tif.

L’AR­GU­MEN­TA­TION

Ce qui res­sort prin­ci­pa­le­ment de ces fa­meux Dia­blogues, c’est l’ar­gu­men­ta­tion qui semble tou­jours pré­sente entre deux per­sonnes. «Ce sont de vé­ri­tables joutes ver­bales», sou­ligne Syl­vie Léo­nard. «De grandes ba­tailles d’idées. Il y a une cer­taine mau­vaise foi de part et d’autre et une grande in­com­pré­hen­sion entre les per­son­nages.»

Ain­si, on s’at­tend à un dé­lire phi­lo­so­phique et à un dia­logue de sourds. Néan­moins, c’est un hu­mour ab­surde et un ton lou­foque qui se fe­ra en­tendre. Chaque point de dé­part se veut une conver­sa­tion des plus ba­nales qui glis­se­ra vers des mal­en­ten­dus.

«L’ef­fet co­mique vient prin­ci­pa­le­ment du mal­en­ten­du», fait re­mar­quer la co­mé­dienne.

QUA­TORZE TA­BLEAUX

Pour la pièce, on avait be­soin de qua­torze ta­bleaux par­mi les quelque 350 scènes écrites par l’au­teur. Si le met­teur en scène avait dé­jà pré­sé­lec­tion­né plu­sieurs sketches, les co­mé­diens ont éga­le­ment fait plu­sieurs lec­tures pour fi­na­li­ser la sé­lec­tion.

Par­mi ceux joués par Syl­vie Léo­nard, on re­trou­ve­ra no­tam­ment Le Comp­te­gouttes, L’Apé­ri­tif, Les Huîtres, La Pen­dule et Le Dé­lire.

«Il y a un dé­fi de pré­ci­sion dans le lan­gage pour les co­mé­diens», es­time-t-elle.

Le met­teur en scène, De­nis Mar­leau, qui a dé­jà mon­té un autre théâtre de lan­gage – le fa­meux Ou­li­po Show –, se trouve ici dans son élé­ment. «Nous se­rons plu­tôt dans des jeux de si­tua­tion, dans Les Dia­blogues, et dans la pré­ci­sion – contrai­re­ment à l’Ou­li­po Show où l’on était dans la vi­tesse du lan­gage», in­dique l’ac­trice.

Les co­mé­diens por­te­ront les mêmes cos­tumes du­rant tout le spec­tacle. Néan­moins, on nous dit que la scé­no­gra­phie sug­gé­re­ra des lieux dif­fé­rents pour cha­cun des ta­bleaux. Des pro­jec­tions vi­déo sont aus­si à pré­voir.

Par ailleurs, Syl­vie Léo­nard se­ra à nou­veau sur les planches lors de la pro­chaine sai­son théâ­trale, 2016-2017, ain­si que dans deux nou­veaux pro­jets au pe­tit écran.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.