VOYAGES IN­OU­BLIABLES À FAIRE DANS LE GRAND NORD

Les des­ti­na­tions nor­diques sont plus en vogue que ja­mais. En croi­sière, en «road trip», en ran­don­née ou en­core en ex­pé­di­tion de ca­not ou de kayak, voi­ci cinq pé­riples dans le Grand Nord ca­na­dien à réa­li­ser une fois dans sa vie.

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES - Fré­dé­rique Sau­vée Agence QMI

1CROISIÈRE- EX­PÉ­DI­TION AU LA­BRA­DOR

Ter­ri­toire d’ex­cep­tion, le La­bra­dor est un bas­tion ro­cheux qui s’ad­mire à mer­veille de­puis le large. Ses fa­laises mo­nu­men­tales, ses vil­lages inuits et ses mil­liers de baies où viennent s’échouer les ice­bergs prennent une cou­leur bien par­ti­cu­lière de­puis le pont d’un na­vire d’ex­pé­di­tion. La plu­part des croi­sières partent de St John’s, à Terre-Neuve, pour mettre le cap vers l’Ice­berg Al­ley, une voie ma­rine le long de la­quelle dé­rivent de 10 000 à 40 000 ice­bergs chaque an­née. Par­mi les es­cales à ne pas man­quer: Red Bay, le plus im­por­tant port de ba­lei­niers basques au 16e siècle, Nain, un vil­lage de cul­ture inuite, et le parc na­tio­nal des Monts-Torn­gat, le clou de la croi­sière. Ici, le na­vire vogue à tra­vers des fjords dé­me­su­rés ta­pis­sés de toun­dra arc­tique. Un pri­vi­lège rare de pou­voir ran­don­ner dans cette na­ture in­tou­chée, sous l’oeil dis­cret des ours po­laires qui des­cendent jus­qu’ici en été se ga­ver d’oeufs d’oi­seaux et de pe­tits fruits.

www.ad­ven­tu­re­ca­na­da.com

2ROAD TRIP SUR LA DEMPSTER HIGH­WAY AU YU­KON

Route my­thique du Grand Nord ca­na­dien, la Dempster High­way re­lie le Klon­dike à l’Arc­tique. D’une lon­gueur de 736 km en été, elle est pro­lon­gée de 194 km en hi­ver par une route de glace jus­qu’au vil­lage de Tuk­toyak­tuk, dans les Ter­ri­toires du Nord-Ouest. Faite de gra­vier d’un bout à l’autre, la Dempster High­way tra­verse en grande par­tie le Yu­kon, au dé­part de la ville his­to­rique de Daw­son. On peut en­suite s’ar­rê­ter ran­don­ner dans le somp­tueux parc ter­ri­to­rial de Tombs­tone aux mon­tagnes sombres et aux arêtes acé­rées. Puis elle se trans­forme en un long ru­ban gris au­de­là du cercle po­laire. L’ar­ri­vée aux portes de l’océan Arc­tique est ma­gique, au beau mi­lieu de com­mu­nau­tés inuites ac­cueillantes. Un con­seil: ne vous pri­vez pas de pro­vi­sions et pré­voyez plu­sieurs bi­dons d’es­sence de se­cours au cas où vous tom­be­riez en panne, seul au mi­lieu de nulle part.

www.demps­te­rhigh­way.com

3EN CA­NOT À TRA­VERS LES TER­RI­TOIRES DU NORD-OUEST

Sa­viez-vous que les Ter­ri­toires du Nord-Ouest abritent quelques-unes des plus belles ri­vières ca­no­tables au monde? On parle de la Keele Ri­ver, de la Moun­tain Ri­ver et de la Na­han­ni Ri­ver, toutes les trois se frayant un che­min à tra­vers les somp­tueux monts Macken­zie jus­qu’à l’océan Arc­tique. Il faut comp­ter 15 à 25 jours pour des­cendre ces ri­vières de­puis la ré­gion du Sa­thu, au coeur des mon­tagnes, jus­qu’à leur em­bou­chure. On pa­gaye alors des heures du­rant sur leurs eaux tur­quoise et on dompte leurs ra­pides avant de se lais­ser flot­ter jus­qu’au bi­vouac. Ces pé­riples de longue ha­leine ne sont pas seule­ment un dé­fi spor­tif ma­riant en­du­rance men­tale et phy­sique, mais bel et bien une aven­ture hu­maine à vivre aux cô­tés de ses com­pa­gnons de ca­not. Puis­qu’il se­rait dan­ge­reux de par­tir seul dans ces contrées hos­tiles et iso­lées, des com­pa­gnies de guides ex­pé­ri­men­tés pro­posent des for­faits sur me­sure. L’ex­pé­rience de plein air ul­time.

www.ca­noe­nor­thad­ven­tures.com

4RANDONNÉE AU­TOUR DU CRA­TÈRE DU NU­NA­VIK

Com­bien d’entre nous ont dé­jà mis les pieds dans cette ré­gion du Qué­bec? Le cra­tère du parc na­tio­nal des Pin­gua­luit, au Nu­na­vik, est un em­blème sans com­mune me­sure de l’Arc­tique qué­bé­cois. Il est pos­sible d’en faire le tour en une jour­née com­plète au dé­part du camp de base du parc. On marche plu­sieurs heures sur un ta­pis de li­chens et de roches en sui­vant la di­rec­tion que nous in­diquent les in­uk­shuks. Ar­ri­vés au som­met du cra­tère, nous voi­là de­vant un im­mense lac d’un bleu pro­fond re­cueillant l’une des eaux les plus pures au monde. Mais nous ne sommes pas les seuls, les ca­ri­bous de la harde de la ri­vière aux Feuilles, la plus im­por­tante au Qué­bec, viennent eux aus­si se dé­lec­ter du goût unique de cette eau. Il faut comp­ter 5 à 6 heures pour réa­li­ser le tour com­plet du cra­tère, is­su d’un im­pact de mé­téo­rite 8500 fois plus puis­sant que ce­lui de la bombe ato­mique lan­cée sur Hi­ro­shi­ma.

www.nu­na­vik­parks.ca

5KAYAK DE MER DANS L’ARC­TIQUE

Qui vous a dit que votre rêve d’ex­pé­di­tion en kayak dans l’Arc­tique était ir­réa­li­sable? Avec du temps et de la vo­lon­té (et de l’ar­gent...), tout est pos­sible. Le parc na­tio­nal Sir­mi­lik, au Nu­na­vut, est une des­ti­na­tion nor­dique de rêve pour les ac­ti­vi­tés nau­tiques. Le plus ac­ces­sible des parcs du nord de l’Arc­tique ca­na­dien abrite dans ses eaux une faune ma­rine unique, dont le fa­meux nar­val aux cô­tés du­quel on peut pa­gayer tran­quille­ment. Les meilleures condi­tions de na­vi­ga­tion vont de la fin juillet au dé­but du mois de sep­tembre. Plu­sieurs com­pa­gnies guident leurs clients à tra­vers la baie Oli­vier, le dé­troit de Lan­cas­ter ain­si que sur la voie na­vi­gable du dé­troit d’Éclipse jus­qu’à l’île By­lot. Les im­menses fa­laises de grès rouge aux strates, stries et plis nuan­cés d’ocre et de ma­gen­ta sont le re­fuge de cen­taines de co­lo­nies d’oi­seaux ma­rins. Un rêve à vivre les yeux bien grands ou­verts.

www.po­lar­seaad­ven­tures.com

2

1

5

3

4

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.