L'AR­RI­VÉE DE WON­DER WO­MAN

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hon­te­bey­rie

Une su­per hé­roïne dans un film de su­per hé­ros? Oui, et c’est Gal Ga­dot qui en­file le cos­tume de l’Ama­zone et fille de Zeus.

«Une fois que nous avons eu Bat­man dans le scé­na­rio, j’ai pas­sé mon temps à me de­man­der si c’était com­plè­te­ment fou d’in­clure aus­si Won­der Wo­man, a ex­pli­qué Zack Sny­der. Pour moi, grand fan de co­mics, Su­per­man, Bat­man et Won­der Wo­man sont une es­pèce de sainte tri­ni­té, et je sa­vais que le pu­blic du film était im­pa­tient de voir Won­der Wo­man. Je me suis alors dit que ce se­rait gé­nial de l’in­clure dans le film, de ma­nière à la pré­sen­ter au pu­blic.»

Car l’hé­roïne au­ra son propre film en 2017 et l’ac­trice is­raé­lienne Gal Ga­dot, ac­tuel­le­ment en tour­nage de ce long mé­trage, s’est pré- pa­rée à ce rôle – son ap­pa­ri­tion dans Bat­man vs Su­per­man:

L’aube de la jus­tice est courte – avec beau­coup de sé­rieux.

MA­NIER LES ARMES

Mark Twight, l’en­traî­neur des ac­teurs, a tra­vaillé avec elle pen­dant neuf mois. «J’ai réa­li­sé qu’elle de­ve­nait de plus en plus ca­pable de faire ce qu’on lui de­man­dait au cours de son en­traî­ne­ment. Elle ga­gnait en confiance d’une fois à l’autre. Gal pou­vait être douce et com­pa­tis­sante quand il le fal­lait, mais aus­si très dure quand ve­nait le temps de se battre.» De plus, la jeune femme a sui­vi un en­traî­ne­ment spé­ci­fique pour le ma­nie­ment des armes, puis­qu’elle se sert d’une épée et d’un bou­clier. Bat­man vs Su­per­man: L’aube de la jus­tice est en salle de­puis hier.

- Mark Twight, en­traî­neur

« J’ai réa­li­sé qu’elle de­ve­nait de plus en plus

ca­pable de faire ce qu’on lui de­man­dait au cours

de son en­traî­ne­ment. Elle ga­gnait en confiance

d’une fois à l’autre. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.