Vo­guer sur les traces des Vi­kings

La croi­sière Vi­king Ho­me­land en­traîne les pas­sa­gers vers des lieux fas­ci­nants le long de la mer Bal­tique et de la mer du Nord dans un pé­riple de 15 jours, au cours du­quel le na­vire fe­ra 11 es­cales dans huit pays qui gardent, en­core au­jourd’hui, la trace d

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - Lise Gi­guère

Ori­gi­naires d’Eu­rope du Nord, les Vi­kings n’étaient pas un groupe eth­nique, ils consti­tuaient plu­tôt un en­semble d’ha­biles na­vi­ga­teurs, de com­bat­tants ru­sés et des com­mer­çants avi­sés. À bord du Vi­king Star, bat­tant pa­villon nor­vé­gien, des confé­rences per­mettent de suivre leur par­cours, de tou­cher le pré­cieux ambre (l’or du Nord) dont ils fai­saient com­merce (avec les four­rures, les bois pré­cieux et les es­claves), de vi­si­ter les villes my­thiques qui les ont vus naître ou qu’ils ont fon­dées. Le voyage per­met aus­si d’ad­mi­rer les ma­jes­tueux fjords de la Nor­vège, où ils ont ap­pris les ru­di­ments de la na­vi­ga­tion dans une na­ture sau­vage com­po­sée de mon­tagnes, de gla­ciers et de chutes d’eau.

Sur le na­vire, un coin mu­sée est consa­cré à ces hommes que l’on pré­sente sou­vent comme des êtres san­gui­naires, por­tant des cornes sur leur casque et dé­trui­sant tout sur leur pas­sage. Des confé­ren­ciers per­mettent de re­vi­si­ter leur his­toire et de blan­chir leur ré­pu­ta­tion, fai­sant d’eux des géants ru­sés qui uti­li­saient les fai­blesses de leur ad­ver­saire dans leurs af­fron­te­ments. Quoi qu’il en soit, ces hommes du Nord ont sou­vent été les pre­miers à mettre le pied sur des contrées ju­gées in­ac­ces­sibles et se­raient en fait les vé­ri­tables dé­cou­vreurs de l’Amé­rique.

Dé­tente ex­trême sur ces tran­sats of­frant vue sur l’océan à bord du Vi­king Star.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.