LE RE­TOUR DE DA­NIEL LAVOIE

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Va­nes­sa Gui­mond va­nes­sa.gui­mond@que­be­cor­me­dia.com

Cinq ans après avoir pré­sen­té J’écoute la ra­dio, opus sur le­quel il re­vi­site ses plus grands suc­cès, Da­niel Lavoie est de re­tour avec Mes longs voyages, un disque de chan­sons ori­gi­nales ponc­tué de re­prises d’ar­tistes qu’il admire comme Fé­lix Le­clerc, Alain Ba­shung et Léo Fer­ré. Ques­tion d’en ap­prendre da­van­tage sur ce nou­veau pro­jet, Le Jour­nal s’est en­tre­te­nu avec son créa­teur, un au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète qui dit abor­der cha­cun de ses al­bums comme si c’était le der­nier. Vous avez tra­vaillé avec le réa­li­sa­teur Guy St-Onge, sur ce disque. Comment cette col­la­bo­ra­tion es­telle née?

Guy et moi, on se «zyeute» de­puis long­temps. Il y a 25 ans, il m’avait dit: «Viens-t’en, on va faire un disque». J’avais toutes mes équipes, à l’époque, alors j’avais re­fu­sé. Par la suite, nous avons fait la tour­née Notre-Dame de Pa­ris sym­pho­nique en Rus­sie, en Ukraine et en France et j’ai vu comment il tra­vaillait. Ça m’a sé­duit.

Qu’est-ce que vous ad­mi­rez le plus chez lui?

Il n’y a rien à son épreuve. C’est fas­ci­nant de le voir al­ler. Il peut pas­ser de Stra­vins­ky à De­bus­sy ou Bill Evans... C’est quel­qu’un qui est très agréable à cô­toyer, quand on fait de la mu­sique.

Quelle di­rec­tion sou­hai­tiez-vous em­prun­ter, sur le plan mu­si­cal?

J’ai vou­lu que ce soit un disque très or­ga­nique, très na­tu­rel. C’est un disque qui a été fait à l’an­cienne, avec juste des ins­tru­ments. La mu­sique, en ce mo­ment, c’est cou­pé au cou­teau. Les pro­duc­tions sont très po­lies. Je vou­lais quelque chose de plus cha­leu­reux.

Vos chan­sons ont été écrites à quel mo­ment? En aviez-vous ac­cu­mu­lé, au cours des der­nières an­nées?

Il y en a que je traîne de­puis des an­nées, que je n’au­rais ja­mais pen­sé mettre sur un al­bum. Il y en a aus­si des nou­velles, comme Ce­ci est moi. Ce que je sou­hai­tais, c’était de faire quelque chose de co­hé­rent. Il fal­lait que ça serve l’his­toire. Par­lez-nous de cette his­toire... Il s’agit de la mienne. C’est très simple, au fond. Je com­mence le disque avec une chan­son très au­to­bio­gra­phique (Ba­by boom), qui ra­conte mon en­fance. Pour le fun, puisque je suis né en 1949, j’ai de­man­dé à mon fils, qui est très bon en élec­troa­cous­tique, de me faire un pay­sage so­nore qui ra­conte la pre­mière moi­tié du siècle. Ça l’a amu­sé beau­coup. Sur la pièce qui suit, Ce­ci est moi, un pe­tit gar­çon chante une par­tie des pa­roles, de qui s’agit-il? Il s’agit du fils de Guy (...) C’était une sur­prise. Lors­qu’il me l’a en­voyé, ça m’a fait quelque chose. C’est très tou­chant. Ça nous ra­mène car­ré­ment en en­fance. Et pour la suite? Je n’im­pose rien, je pro­pose un voyage à tra­vers ma vie, car c’est ce que je connais le mieux. C’est un voyage dans le sens large du mot (...) À la fin, on re­trouve une am­biance so­nore qui rap­pelle la pre­mière pièce du disque. C’était pour faire un beau tout. Les gens n’écoutent plus les al­bums jus­qu’au bout. À une cer­taine époque, ça fai­sait par­tie du trip. Par contre, je sais qu’il y a en­core des gens de ma gé­né­ra­tion qui écoutent les al­bums de cette fa­çon. Je leur ai fait un disque comme ça. À quel mo­ment avez-vous amor­cé l’en­re­gis­tre­ment de cet al­bum? Ç’a été très long, car j’ai eu des pro­blèmes de san­té. Nous avons com­men­cé en sep­tembre 2015. Comme Guy ha­bite l’Îles-auxCoudres, qui est à l’autre bout du monde, j’ai dû trou­ver une fa­çon de pou­voir tra­vailler à Mon­tréal. J’ai donc tout en­re­gis­tré les chan­sons pia­no-voix, par­fois avec Jo­sé Ma­jor, à la bat­te­rie, et j’ai en­voyé ça à Guy. C’est lui qui les a ha­billées. Il joue presque tous les ins­tru­ments, sur l’al­bum. Il s’est amu­sé.

Vous dites que vous avez eu des pro­blèmes de san­té. Comment allez-vous, au­jourd’hui?

Bien, j’ai juste eu une in­fec­tion qui m’a fou­tu les pou­mons en l’air. Ce que j’ai eu, ça ne fait pas de mé­ta­stases, par contre, c’est donc mer­veilleux. Ç’a juste ra­len­ti un peu mes ac­ti­vi­tés.

Vous allez re­prendre votre rôle de Frol­lo dans Notre-Dame de Pa­ris, dans le cadre d’une nou­velle tour­née fran­çaise qui s’amor­ce­ra à Pa­ris, en no­vembre...

On m’a dit que la mise en scène al­lait être re­tra­vaillée, que les cos­tumes se­raient nou­veaux. J’ai ré­flé­chi pen­dant quelques se­maines et j’ai ac­cep­té (...) Ça me ten­tait de re­voir mon per­son­nage, avec la sou­tane, presque 20 ans plus tard. Évi­dem­ment, il n’est plus le même. Il a vieilli et il est un peu plus aca­riâtre. Il se­ra vrai­ment mé­chant, cette fois-ci. Toutes les in­for­ma­tions concer­nant Da­niel Lavoie se trouvent à l’adresse da­niel­la­voie.ca.

Da­niel Lavoie pré­sente son 24e al­bum en car­rière, un disque in­ti­tu­lé Mes longs voyages. PHO­TO COUR­TOI­SIE RI­CHARD BALTAUSS

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.