LA PRO­CHAINE ÉTAPE

Ar­ri­vée un peu de nulle part en 2013, la for­ma­tion qué­bé­coise an­glo­phone Groen­land a connu un très beau suc­cès avec son pre­mier al­bum, The Chase, écou­lé à plus de 32 000 exem­plaires. Trois ans plus tard, les mu­si­ciens sont de re­tour avec A Wi­der Space. Le

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Raphaël Gen­dron-Mar­tin

De quelle fa­çon avez-vous abor­dé la créa­tion de l’al­bum après le suc­cès de

The Chase? «Ç’a été as­sez dif­fi­cile, en fait. On a ar­rê­té les shows pour pou­voir faire l’al­bum et on avait l’im­pres­sion qu’on était dé­jà en re­tard dans la com­po­si­tion. J’ai l’im­pres­sion de n’avoir rien vé­cu d’autre que de ter­mi­ner les concerts et al­ler di­rec­te­ment dans la com­po­si­tion. Cô­té ins­pi­ra­tion, c’était un peu dur. Ça s’est fait sur six mois.»

«Per­son­nel­le­ment, j’étais très an­xieuse. C’est un peu cli­ché, mais on dit que ça prend toute la vie pour faire un pre­mier al­bum alors que le deuxième, ça prend six mois. C’était une es­pèce de pres­sion. Pas tant en­vers les gens qu’en­vers moi-même.»

Il y a eu plu­sieurs re­mises en ques­tion du­rant la créa­tion de ce deuxième al­bum. Avez-vous pen­sé que ça pou­vait être la fin de Groen­land?

«Sin­cè­re­ment, oui. J’étais vrai­ment épui­sée et je suis une per­sonne an­xieuse quand je stagne. Si je perds le sens de ce que je fais, je de­viens vrai­ment stres­sée. La re­la­tion entre les membres du band a été vrai­ment ar­due. Mais on est tous des gens su­per po­si­tifs. Per­son­nel­le­ment, j’ai dû ex­plo­rer l’es­pèce de noir­ceur que je ne sa­vais pas que j’avais en moi.»

«J’ai l’im­pres­sion que ce pro­jet-là nous te­nait vrai­ment à coeur. Il y avait quelque chose qui nous re­liait. On vou­lait faire mieux, ap­prendre et conti­nuer cette re­cherche de sens.»

Qu’est-ce qui vous a pous­sé à conti­nuer l’aven­ture de Groen­land?

«Je crois vrai­ment en ce pro­jet. À voir la ré­ac­tion des gens quand on joue, ça m’ap­porte vrai­ment de quoi. Il n’y a rien de plus im­por­tant que ça. Groen­land, c’est un pro­jet su­per per­son­nel. Il y a une fier­té par rap­port à ça, même si ça ne peut pas tou­jours être par­fait. Je ne me vois pas ailleurs.»

Quelles ont été les ins­pi­ra­tions pour ce nou­veau disque?

«Le pre­mier al­bum était un ra­mas­sis d’im­pres­sions, de fee­ling. Je vi­vais mon rêve. C’était plus naïf, ima­gé. Ce­lui-là, j’ai l’im­pres­sion que c’est plus réa­liste. J’avais en­vie de par­ler de ce que je vi­vais. Je me di­sais que les gens pour­raient se re­trou­ver là-de­dans. Ça parle d’an­xié­té, mais aus­si de re­trou­ver la lu­mière.» À quoi fait ré­fé­rence le titre A Wi­der Space? «Ça re­pré­sente juste la pro­chaine étape. Le pre­mier par­lait de réa­li­ser ses rêves. Le nou­veau dit qu’on s’en va dans la pro­chaine étape en tant qu’hu­main, mais aus­si en tant que band. C’était une ou­ver­ture vers la suite.»

En fé­vrier 2015, Pierre Karl Pé­la­deau lan­çait la phrase «en fran­çais!» lors d’un de vos concerts. Quel im­pact cet «évé­ne­ment» a-t-il eu sur le groupe?

«C’est drôle parce qu’on a beau être dans l’his­toire, ça au­rait pu ar­ri­ver à n’im­porte qui. On a comme été té­moins des ré­ac­tions. C’est vrai­ment cool parce qu’en gé­né­ral, ça nous a don­né de la vi­si­bi­li­té, même si on n’avait rien de­man­dé. Il y a eu quelques com­men­taires né­ga­tifs à notre en­droit sur Fa­ce­book, mais nous avons re­çu beau­coup plus de mes­sages pour nous sup­por­ter. Je n’ai rien pris per­son­nel­le­ment dans cette his­toire. Je sais pour­quoi j’écris en an­glais. Il n’y a pas eu tant d’im­pact que ça.»

Allez-vous écrire un jour des chan­sons en fran­çais?

«Je n’ai pas ar­rê­té d’y pen­ser du­rant la créa­tion du nou­veau disque. Si je pou­vais mon­trer aux gens que je n’ai pas de ta­lent [pour écrire en fran­çais], ce se­rait tel­le­ment clair et fa­cile à com­prendre! (rires) J’ai vrai­ment es­sayé, mais c’est comme si j’avais un blo­cage. Un jour, ça va ar­ri­ver. Je vais conti­nuer d’es­sayer!» L’al­bum A Wi­der Space, est pré­sen­te­ment dis­po­nible en pré-écoute sur Apple Mu­sic. Le disque ar­ri­ve­ra sur le mar­ché le 16 sep­tembre.

Groen­land lance son deuxième al­bum avec A Wi­der Space.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.