DU GILLES CARLE À SON MEILLEUR

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - Agnès Gau­det agnes.gau­det @que­be­cor­me­dia.com

La Mai­son du Fes­ti­val (de jazz) pré­sente

Moi, à mon plus beau, une ex­po­si­tion du peintre Gilles Carle, ci­néaste in­fluent et ar­tiste créa­teur dont l’oeuvre pic­tu­rale est im­mense. L’ex­po­si­tion réunit plus de 40 oeuvres tout aus­si in­tri­gantes les unes que les autres, et qui consti­tuent une pre­mière ré­tros­pec­tive. Elle est ac­com­pa­gnée d’un fond so­nore créé par Ch­loé Sain­teMa­rie qui a par­ta­gé la vie de Gilles Carle. Le ci­néaste dé­cé­dé en 2009 à l’âge de 81 ans a fré­quen­té les arts vi­suels au­près d’ar­tistes tels que Fernand Lé­ger, Joan Miró, Al­fred Pel­lan et Émile Bor­duas, et il s’était ins­crit à l’École des beaux-arts de Mon­tréal au mi­lieu des an­nées 1940.

Moi à mon plus beau ( au­to­por­trait ) Feutre, 8 ½’’ x 6 1/6’’ (1997) Une oeuvre ori­gi­nale et sans pré­ten­tion.

Ch­loé = vert = vert pomme Feutre 14’’ x 17’’ (1997) Carle a pho­to­gra­phié, des­si­né et peint sa muse, Ch­loé Sainte-Ma­rie, sous tous ses angles et sou­vent de ma­nière lu­dique. Ce por­trait a fait l’ob­jet de la po­chette de disque de la chan­teuse, l’al­bum Je sais que tu sais, Fé­lix de l’an­née 2003, folk contem­po­rain.

La mère-pa­trie n’est qu’un sym­bole Feutre 9 ½’’ x 13’’ (1997)

Pi­cas­so Acry­lique 20’’ x 24’’ (1987) Un hom­mage au cé­lèbre peintre d’ori­gine es­pa­gnole.

Jé­sus et le ci­né­ma Acry­lique 24’’ x 16’’ Une oeuvre qui mé­rite plus d’une lec­ture.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.