LE WEEK-END CULTU­REL DE ...

ANICK LE­MAY

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - Louise Bour­bon­nais Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Quel est le pro­chain spec­tacle que vous irez voir?

La pièce Une femme à Ber­lin, à l’af­fiche à l’Es­pace Go. D’abord, c’est un théâtre que j’aime beau­coup, qui est très fé­mi­niste et cette pièce cam­pée en 1945 m’in­ter­pelle énor­mé­ment. Cette pa­role mé­rite d’être en­ten­due, même si elle est dif­fi­cile à en­tendre, car elle traite de femmes al­le­mandes qui ont été vio­lées. Ce sont des femmes qui ont tra­vaillé pour des na­zis et qui de­viennent des vic­times à la fin de la guerre. C’est éga­le­ment in­té­res­sant que ce soit le jour­nal in­time d’une de ces femmes qui est ra­con­té dans cette pièce. J’ai aus­si hâte de voir la mise en scène de Bri­gitte Haent­jens et la belle bro­chette de co­mé­diennes.

Quel est le film qui vous a sé­duite?

J’ai été sé­duite par le der­nier film de Xa­vier Do­lan, Juste

la fin du monde. J’ai vrai­ment été tou­chée par cette his­toire fa­mi­liale qui nous re­joint tous. Car on a tous des mo­ments où sur­viennent de pe­tites crises fa­mi­liales de la sorte, en rai­son no­tam­ment d’un sou­per au­quel on n’a pas en­vie d’as­sis­ter. J’ai trou­vé que c’était ma­gni­fi­que­ment fil­mé avec de gros plans pour cha­cun des per­son­nages. Il y a quelque chose de ma­gique dans cette fa­çon de faire res­sen­tir l’émo­tion à tra­vers ces images. C’est d’une jus­tesse in­croyable. On peut per­ce­voir le mi­roir de l’âme de cha­cun des co­mé­diens. C’est vrai­ment très beau!

Quelle est la sé­rie té­lé que vous ai­mez suivre?

J’aime beau­coup la sé­rie Feux, étant une fan de l’au­teur Serge Bou­cher. Je suis tou­jours im­pa­tiente de voir l’épi­sode sui­vant. J’aime l’en­semble de l’oeuvre, mais prin­ci­pa­le­ment la ma­nière dont c’est écrit, où l’on per­çoit une ten­sion par­ti­cu­lière entre les per­son­nages. D’un épi­sode à l’autre, on dé­couvre tout ce que peut ca­cher cette his­toire. C’est cap­ti­vant! Si­non, de­puis trois ans, j’aime suivre la sé­rie Men­songes. Il s’agit d’un huis clos for­mi­dable, que j’adore!

Quelle est la mu­sique que vous pre­nez plai­sir à écou­ter?

J’ai ache­té, la se­maine der­nière, le der­nier al­bum de Bon Iver, 22, A Mil­lion. Toutes les oc­ca­sions sont bonnes pour l’écou­ter, que ce soit dans la voiture, en fai­sant les re­pas ou du mé­nage, c’est agréable à en­tendre. Les pièces mu­si­cales se suc­cèdent sans que l’on s’en rende compte, en rai­son de sa flui­di­té. J’aime l’al­bum au com­plet, que j’écoute en boucle.

Avez-vous un men­tor dans votre mé­tier?

Oui, la co­mé­dienne et met­teuse en scène Ma­rie-Thé­rèse For­tin, avec qui j’ai tra­vaillé tout ré­cem­ment sur la pièce

La liste de mes en­vies. J’ai vrai­ment eu l’im­mense bon­heur de cô­toyer cette grande dame. Elle est tou­jours joyeuse, ou­verte d’es­prit, à l’écoute des autres et d’une grande gé­né­ro­si­té. Elle aborde le tra­vail avec une dou­ceur ex­tra­or­di­naire. En fait, j’ai­me­rais être elle, ou bien sa pe­tite soeur. C’est aus­si elle qui m’a don­né mon pre­mier rôle à la sor­tie du conser­va­toire. Il s’agit d’une femme do­tée d’une grande hu­ma­ni­té.

Une femme à Ber­lin Juste la fin du monde Feux Bon Iver Ma­rie-Thé­rèse For­tin

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.