ON S’EST PER­MIS DE FAIRE LA MU­SIQUE QU’ON AIME»

Pour la créa­tion de son troi­sième al­bum, Nos El­do­ra­dos, Alex Nevs­ky s’est ac­cor­dé un luxe que peu d’ar­tistes peuvent s’of­frir : du temps. Ain­si, plus de trois ans après la sor­tie d’Hi­ma­laya mon amour, le chan­teur pré­sente un disque sur le­quel il s’est per

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Va­nes­sa Gui­mond

«À part Po­la­roid, qui a été com­po­sée du­rant la pré­cé­dente tour­née pour com­bler un manque de chan­sons pop dans le spec­tacle, il y a seule­ment deux autres chan­sons, sur mon al­bum, sur les­quelles il y a de la vraie basse et des vrais drums. Tout le reste, c’est du syn­thé, nous a ex­pli­qué Alex Nevs­ky, au cours d’une en­tre­vue ac­cor­dée au

Jour­nal. Il reste un peu de gui­tares, car je vou­lais gar­der quelques élé­ments roots. Je ne vou­lais pas tom­ber dans une grosse pro­duc­tion élec­tro. En show, si­non, ç’au­rait été trop une grosse cas­sure avec le reste de mon ré­per­toire, même si je consi­dère qu’il y en a quand même une.»

Son ob­jec­tif? «Al­ler ailleurs. Je vou­lais que ça dé­sta­bi­lise, mais je vou­lais aus­si qu’on s’au­to­rise à al­ler dans des places où le pu­blic ne m’at­tend pas né­ces­sai­re­ment. On s’est per­mis de faire la mu­sique qu’on aime.»

GROOVE

En di­sant «on», l’au­teur-com­po­si­teu­rin­ter­prète fait ré­fé­rence à ses com­plices Alex McMa­hon et Ga­briel Grat­ton, avec qui il a concoc­té son disque. Bien qu’ils ne s’y soient pas in­ves­tis à temps plein, les mu­si­ciens au­ront tout de même plan­ché sur le pro­jet du­rant plus de six mois.

«J’avais fait des dé­mos de mes chan­sons sur Ga­rage Band (un lo­gi­ciel), mais tout ce­la était ap­pe­lé à être fou­tu par terre, a ra­con­té le chan­teur. Ça fai­sait par­tie de la dé­marche. Notre seule ligne di­rec­trice, c’était que ça groove du dé­but à la fin. Dans Hi­ma­laya mon

amour, par exemple, les tounes plus tristes étaient dé­pouillées, en for­mule gui­tare-voix ou pia­no-voix, et j’en avais marre de ça.»

Ain­si, même les chan­sons plus douces sur ce nou­vel opus, sont ac­com­pa­gnées de grooves sur les­quels le mu­si­cien et ses com­plices se sont par­fois cas­sé la tête du­rant des jours.

«Ç’a été ça, le gros du tra­vail, a-t-il ex­pli­qué. Ce n’était que de l’ex­plo­ra­tion. Par­fois, nous en avions plein le cul. Avec cer­taines chan­sons, nous pen­sions ne ja­mais nous en sor­tir.»

DUOS

Par­mi les douze nou­velles chan­sons pro­po­sées par Alex Nevs­ky, on compte deux duos : Je­ter un sort, une bal­lade ac­cro­cheuse com­po­sée et in­ter­pré­tée avec Coeur de pi­rate, ain­si que Ré­veille l’en­fant qui dort, une pièce puis­sante sur la­quelle on peut en­tendre Koriass et les membres de son équipe à La Voix Ju­nior (avis aux non-ini­tiés: Alex est l’un des trois coachs de l’émis­sion). «Avec Béa (Coeur de pi­rate), nous nous sommes as­sis au pia­no et nous avons es­sayé des trucs. Comme je vi­vais une peine d’amour, tout le ma­té­riel que j’avais dé­jà était vrai­ment lourd, a-t-il confié. Fi­na­le­ment, nous avons ja­sé et avons dis­cu­té lon­gue­ment de ce que nous vi­vions, cha­cun de notre cô­té. Le len­de­main, elle est ar­ri­vée avec le pre­mier cou­plet et pas mal tout le re­frain de la chan­son (...) Ç’a été la pre­mière vraie collabo de ma car­rière.» «Quant à Koriass, c’est fou ce qu’il ap­porte à la chan­son. Je sa­vais qu’il me man­quait quelque chose et le seul qui pou­vait être per­ti­nent, sur cette pièce, c’était lui. Je lui ai don­né carte blanche, a-t-il ex­pli­qué. Pour ce qui est des kids de La Voix, ce n’était pas une idée de mar­ke­ting. Je vou­lais juste faire un pont entre deux fa­cettes de ma vie. Ça fait par­tie de qui je suis.»

CINQ REN­DEZ-VOUS

Avant de se plon­ger dans sa nou­velle tour­née, en jan­vier, Alex Nevs­ky au­ra la chance de se pro­duire de­vant un pu­blic à l’oc­ca­sion de son lan­ce­ment, qui se dé­rou­le­ra sur une pé­riode de cinq jours, du 8 au 12 no­vembre.

Dans un lo­cal du bou­le­vard SaintLaurent (ha­billé pour l’oc­ca­sion par Cath La­porte, ar­tiste vi­suelle à qui l’on doit la po­chette de Nos El­do­ra­dos), le chan­teur pré­sen­te­ra l’uni­vers de son nou­veau disque à ses fans aux cô­tés d’in­vi­tés par­mi les­quels on compte Ariane Mof­fatt et Alio­cha.

Lieu de ren­dez-vous (Alex y pas­se­ra le plus de temps pos­sible, se­lon nos in­for­ma­tions), l’en­droit se veut aus­si une bou­tique éphé­mère où se­ront ven­dus vê­te­ments, af­fiches et oeuvres sé­ri­gra­phiées.

L’es­pace Nos El­do­ra­dos, si­tué au 3770, bou­le­vard Saint-Laurent, à Mon­tréal, se­ra ou­vert au pu­blic du 8 au 12 no­vembre, entre 11 h et 20 h. Plus d’in­for­ma­tions au alex­nevs­ky.ca.

Nos El­do­ra­dos est pré­sen­te­ment ac­ces­sible sur Apple Music. L’al­bum se­ra en vente sur iTunes et dans les ma­ga­sins à comp­ter du 11 no­vembre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.