PLEIN LES YEUX LES OREILLES ET

Fuyez donc la gri­saille am­biante en com­pa­gnie de vos en­fants grâce ces trolls co­lo­rés et ani­més!

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hontebeyrie

Outre le fait que les trolls sont des per­son­nages lé­gen­daires is­sus de la my­tho­lo­gie nor­dique, ce sont éga­le­ment de pe­tites pou­pées ven­dues en ma­ga­sin de­puis, gros­so mo­do et avec plus ou moins de suc­cès, les an­nées 1960. C’est donc à cette der­nière ca­té­go­rie de trolls que fait ré­fé­rence le film d’ani­ma­tion du même nom, che­veux mul­ti­co­lores in­clus.

Les trolls forment une com­mu­nau­té heu­reuse, ses membres pas­sant leur temps à chan­ter, à dan­ser et à se faire des câ­lins. Ces pe­tits per­son­nages – leur tex­ture dans ce des­sin ani­mé en 3D est de la feu­trine, un bien­heu­reux choix qui ajoute de la ma­gie à la chose – vivent dans un arbre si­tué dans la ville des Ber­gen, une race d’êtres mal­heu­reux qui, une fois par an, mangent les trolls pour connaître le bon­heur.

Un jour, le roi Pep­py (voix de Jef­frey Tam­bor dans la ver­sion ori­gi­nale) par­vient à faire s’échap­per la com­mu­nau­té, qui se ré­fu­gie alors dans la fo­rêt pour y me­ner une exis­tence ryth­mée par des fêtes mé­mo­rables, des chants, des danses et des câ­lins. Vingt ans plus tard, sa fille, Poppy (An­na Ken­drick), est la plus heu­reuse de tous les trolls. Co­lo­rée, rieuse, elle or­ga­nise soi­rée après soi­rée mal­gré les aver­tis- se­ments de Branch (Jus­tin Tim­ber­lake agis­sant éga­le­ment à titre de pro­duc­teur mu­si­cal) qui pense que le bruit des chan­sons et des danses at­ti­re­ra les Ber­gen, no­tam­ment Chef (Christine Ba­rans­ki), une Ber­gen spé­cia­liste de la cui­sine à base de trolls.

Ce qui doit ar­ri­ver… ar­rive et Chef en­lève une poi­gnée de trolls, les meilleurs amis de Poppy, par­mi les­quels on compte Creek (Rus­sell Brand), un sage zen pra­ti­quant le yo­ga. Cette der­nière, n’écou­tant que son cou­rage, se met en tête d’al­ler les dé­li­vrer et Branch se joint à elle.

AU RYTHME DE LA MU­SIQUE

Pa­ral­lè­le­ment, le prince des Ber­gen, Gristle Jr. (Ch­ris­to­pher Mintz-Plasse) compte sur Chef pour lui faire man­ger un troll pour la pre­mière fois de sa vie, tan­dis que Brid­get (Zooey Des­cha­nel), une do­mes­tique Ber­gen, est se­crè­te­ment amou­reuse du jeune prince.

Voi­là donc pour l’in­trigue gé­né­rale de ce film d’ani­ma­tion pré­sen­té en 3D. Outre les tex­tures en feu­trine qui marquent une es­pèce de re­tour aux sources des his­toires pour en­fants, «Trolls» est éga­le­ment une co­mé­die mu­si­cale.

Mais ne vous y trom­pez pas! Pla­cée sous la di­rec­tion de Jus­tin Tim­ber­lake, la trame so­nore prend des al­lures de re­mix sym­pa­thique, en­so­leillé et en­traî­nant comme, par exemple, Hair Up, l’une des chan­sons phares du film. On trouve éga­le­ment un mor­ceau de Gwen Ste­fa­ni, une re­prise de Can’t Stop the Fee­ling!, suc­cès es­ti­val de JT, Hel­lo de Lionel Rit­chie, Sep­tem­ber de Earth, Wind and Fire et même Sound of Si­lence de Si­mon and Gar­fun­kel dont l’à-pro­pos est as­su­ré de faire rire tous les adultes pré­sents dans la salle.

Avec son mé­lange de cou­leurs cha­toyantes, de bon­heur as­su­ré et de mo­ments plus sombres, Trolls est une bien­heu­reuse sur­prise tant pour les pe­tits que pour les grands, dont on ne voit pas les 93 mi­nutes pas­ser.

Film de Mike Mit­chell (V), Walt Dohrn. Avec An­na Ken­drick, Jus­tin Tim­ber­lake, Zooey Des­cha­nel

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.