SÉ­JOUR AVEC LES CHE­VREUILS AU LAC SI­MON

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES - Alain Demers Col­la­bo­ra­tion spé­ciale alain.demers @que­be­cor­me­dia.com

Il est plu­tôt rare que des che­vreuils se tiennent à la porte du cha­let où on loge, sans craindre notre pré­sence. C’est pour­tant le cas au Centre tou­ris­tique du Lac-Si­mon, en Ou­taouais, un site de villé­gia­ture gé­ré par la Sé­paq.

Si je vous en parle main­te­nant, c’est que pour ré­ser­ver un cha­let du­rant la pé­riode des Fêtes, mieux vaut ne pas at­tendre à la der­nière minute.

La rai­son de cet en­goue­ment: les che­vreuils, ou cerfs de Vir­gi­nie de leur vrai nom.

UNE AT­TRAC­TION

En fin de jour­née, au mo­ment où les cer­vi­dés de­viennent plus ac­tifs, des tas de lu­zerne sont dé­po­sés ici et là, à proxi­mi­té des cha­lets.

Comme ils sont nour­ris ré­gu­liè­re­ment, ils ne sont pas très fa­rouches.

Cette pra­tique est cou­rante à Du­ha­mel, où se trouve le centre tou­ris­tique. Plu­sieurs ré­si­dents et com­merces du vil­lage dé­posent du four­rage à quelques pas pour at­ti­rer les che­vreuils, de­ve­nus une vé­ri­table at­trac­tion.

Dire qu’au dé­part, dans les an­nées 1970, le but était d’ai­der les bêtes à sur­vivre dans la neige épaisse. Mais une suc­ces­sion d’hi­vers plus doux, com­bi­née à des rè­gle­ments de chasse plus stricts, a contri­bué à la re­mon­tée du chep­tel.

Ain­si, du­rant la sai­son hi­ver­nale, il y au­rait entre 1000 et 2000 che­vreuils dans le sec­teur de Du­ha­mel.

SEN­TIERS

Pen­dant la jour­née, on n’en voit ha­bi­tuel­le­ment pas au­tour des cha­lets. Un sen­tier amé­na­gé pour la ra­quette et le ski de fond passe tout près. Il est éga­le­ment pos­sible de l’em­prun­ter à pied. Le tra­jet d’une heure ou deux al­ler-re­tour longe le lac Si­mon, avec vue sur les mon­tagnes, puis s’en­fonce en fo­rêt.

Si vous re­ve­nez vers la fin de l’après-mi­di, les che­vreuils au­ront pro­ba­ble­ment ré­ap­pa­ru. Tant qu’il y a de la lu­zerne à man­ger, ils sont fi­dèles au ren­dez-vous.

Un sen­tier par­ta­gé pour la ra­quette et le ski de fond passe près des cha­lets.

Les cha­lets peuvent lo­ger cinq ou six per­sonnes.

Ha­bi­tués à se faire nour­rir, les che­vreuils ne sont pas très fa­rouches.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.