BÂTON ROUGE ET LA­FAYETTE LE BIEN-AI­MÉ

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES - Gilles Proulx Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Vous êtes-vous dé­jà in­ter­ro­gé quant à l’ori­gine du nom de la ville amé­ri­caine de Bâton Rouge? J’ai lu dans Pierre Sa­lin­ger, et ma guide me l’a ré­pé­té, que ce nom est né d’une confron­ta­tion entre les troupes fran­çaises et an­glaises, au cours de la­quelle Bien­ville a plan­té un bâton rouge pour avi­ser l’ad­ver­saire que s’il dé­pas­sait ce point, ce se­rait aus­si­tôt la guerre. Les An­glais ayant re­cu­lé, cet évé­ne­ment a fait naître la ville de Bâton Rouge, l’ac­tuelle ca­pi­tale de la Loui­siane.

Ce qui m’a fas­ci­né pen­dant mon tra­jet vers Bâton Rouge, ce sont ces pa­non­ceaux et ces noms évo­ca­teurs en fran­çais, tels les vil­lages de Grosse tête, Va­che­rie et Ver­million­ville.

Bâton Rouge et La­fayette, l’an­cienne ville voi­sine qui y a été fu­sion­née, sont si­tuées au coeur du pays des Ca­juns.

On y trouve des mo­nu­ments gran­dioses pour faire le bon­heur des amou­reux de l’his­toire, mais aus­si des parcs in­dus­triels hal­lu­ci­nants par leur im­men­si­té.

Il y a un grand port don­nant sur le golfe du Mexique.

Ça grouille de vie et de bu­si­ness, comme di­raient les Fran­çais.

L’édi­fice du Ca­pi­tole rend hom­mage au gé­né­ral La­fayette, qui a for­mé les mi­li­ciens amé­ri­cains pour en faire des hommes de guerre. La­fayette s’est fait si bien ap­pré­cier de ses hommes et de George Wa­shing­ton, qui le consi­dé­rait comme son fils, qu’il est en­core adu­lé.

Cet amour des Amé­ri­cains pour La­fayette est tel que le gé­né­ral fran­çais est pré­sent dans quelque 40 États pour nom­mer des rues, des écoles, des bâ­ti­ments pu­blics, des ins­ti­tu­tions, etc.

Le Ca­pi­tole de la Loui­siane ar­bore les dra­peaux de tous les pou­voirs qui l’ont dé­jà gou­ver­née sou­ve­rai­ne­ment: il y a le dra­peau de Léon et Cas­tille, ce­lui des Bour­bon, de la Grande-Bre­tagne, de l’Es­pagne, de la France ré­pu­bli­caine, l’an­cien dra­peau (à 15 étoiles) des États-Unis, le dra­peau de la Ré­pu­blique de la Flo­ride de l’Ouest, de la Ré­pu­blique de Loui­siane, ce­lui des États con­fé­dé­rés d’Amé­rique, ce­lui de l’État ac­tuel de la Loui­siane et le dra­peau amé­ri­cain mo­derne.

Voi­là une terre en­viée!

Ces raf­fi­ne­ries ont in­quié­té le monde en­tier lorsque l’ou­ra­gan Ka­tri­na les a en­dom­ma­gées. Elles au­raient pu pol­luer af­freu­se­ment le golfe du Mexique. Mais la ca­tas­trophe n’a pas eu lieu. Et les af­faires ont re­pris leur cours.

Ce magnifique hall du Ca­pi­tole d’État de la Loui­siane rend hom­mage à La­fayette.

Voi­ci de quoi a l’air Bâton Rouge vue du haut, de la tour du Ca­pi­tole.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.