LA SCIENCE-FIC­TION À SON MEILLEUR

Avec L’ar­ri­vée, son pre­mier film de science-fic­tion, le ci­néaste qué­bé­cois De­nis Ville­neuve pro­pose un di­ver­tis­se­ment de très haut ca­libre, aus­si brillant que spec­ta­cu­laire, et signe du même coup une de ses oeuvres les plus réus­sies à ce jour.

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Maxime De­mers

De­nis Ville­neuve (Si­ca­rio, In­cen­dies) ex­pri­mait de­puis des an­nées le sou­hait de réa­li­ser un jour un film de scien­ce­fic­tion, un genre qu’il af­fec­tionne de­puis son en­fance. Or, en dé­cou­vrant la science-fic­tion cap­ti­vante, sub­tile et élé­gante qu’il a réus­si à concoc­ter avec L’ar­ri­vée (Ar­ri­val), force est de consta­ter que le ci­néaste qué­bé­cois a trou­vé un uni­vers et un genre de cinéma qui lui conviennent par­fai­te­ment.

Cer­tai­ne­ment une de ses plus belles réus­sites, L’ar­ri­vée se com­pare avan­ta­geu­se­ment aux meilleurs films du genre réa­li­sés au cours des der­nières an­nées et s’ins­crit dans la li­gnée des In­ter­stel­laire, Gra­vi­té et Seul sur Mars.

Pour les ci­né­philes à la mé­moire longue, l’in­trigue du nou­veau film de Ville­neuve rap­pelle éga­le­ment le clas­sique du genre Ren­contre du troi­sième type, réa­li­sé par Ste­ven Spiel­berg en 1977.

Tour­né à Mon­tréal et à St-Fa­bien à l’été 2015 et adap­té de la nou­velle Sto­ry of Your Life de l’au­teur Ted Chiang , L’ar­ri­vée ra­conte l’histoire d’une lin­guiste de re­nom (Amy Adams) qui est re­cru­tée par l’ar­mée amé­ri­caine pour ten­ter de com­prendre le lan­gage (et les in­ten­tions) d’une ci­vi­li­sa­tion ex­tra­ter­restre qui vient de dé­bar­quer sur Terre en fai­sant at­ter­rir douze mys­té­rieux vais­seaux à dif­fé­rents en­droits du globe.

SU­PERBE AMY ADAMS

Ex­cel­lente, Amy Adams livre une per­for­mance riche en émo­tions, dans ce rôle par­ti­cu­liè­re­ment dense et com­plexe. Les scènes où son per­son­nage part à la ren­contre des ex­tra­ter­restres sont d’une puis­sance et d’une in­ten­si­té re­mar­quables.

Avec ce drame à la fois in­ti­miste et spec­ta­cu­laire, De­nis Ville­neuve prouve qu’il est en­core pos­sible de faire de la science-fic­tion di­ver­tis­sante sans né­ces­sai­re­ment mettre en scène des ex­tra­ter­restres bel­li­queux qui font ex­plo­ser des villes au com­plet.

Po­sant des ques­tions im­por­tantes sur la vie et notre monde d’au­jourd’hui, L’ar­ri­vée est une oeuvre poé­tique su­blime qui fas­cine tout en fai­sant ré­flé­chir. Pas­sé maître dans l’art d’ins­tal­ler un cli­mat de ten­sion, Ville­neuve a réus­si à construire une in­trigue rem­plie de sus­pense et de mys­tères, que le spec­ta­teur tente de re­cons­truire comme un cas­se­tête. La fi­nale plu­tôt sur­pre­nante risque d’ailleurs d’en mys­ti­fier plu­sieurs.

Ce troi­sième film hol­ly­woo­dien de De­nis Ville­neuve (après Pri­son­niers et Si­ca­rio) confirme une fois de plus le ta­lent du Qué­bé­cois à ma­noeu­vrer in­tel­li­gem­ment dans le cinéma de genre tout en gar­dant sa si­gna­ture de ci­néaste. Pas de doute, la suite du clas­sique de scien­ce­fic­tion Blade Run­ner (qu’il tourne ac­tuel­le­ment) est entre bonnes mains…

L’oeuvre se com­pare à du Ste­ven Spiel­berg.

Fo­rest Whi­ta­ker.

Je­re­my Ren­ner et Amy Adams.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.