LES DER­NIERS CAJUNS

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES - Gilles Proulx Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Lorsque j’ai vi­si­té Saint-Mar­tin­ville, en Loui­siane, en sep­tembre der­nier, j’étais, pour la pre­mière fois de ma vie, dans un au­to­bus avec d’autres voya­geurs qué­bé­cois, dont le tiers au moins se ré­cla­maient d’ori­gine aca­dienne. Pour eux, les Cajuns sem­blaient être de loin­tains cou­sins amé­ri­cains.

À mon grand éton­ne­ment, on s’ar­rête dans une usine de Ta­bas­co, la sauce pi­quante. Ima­gi­nez-vous que c’est un des plus grands em­ployeurs de Cajuns en Loui­siane! Le pres­tige de cette marque est tel que même la reine d’An­gle­terre a per­mis d’af­fi­cher ses ar­moi­ries en tant que cliente. C’est de­puis 1868 que la marque Ta­bas­co est pro- duite en Loui­siane et sa pe­tite bou­teille ca­rac­té­ris­tique s’ex­plique par le fait que, pour éco­no­mi­ser de l’ar­gent, la­dite sauce pi­quante était à l’ori­gine ven­due dans des bou­teilles d’eau de Co­logne vides!

Dans les alen­tours, il y a le village re­cons­ti­tué de Ver­millon­ville, qui fait re­vivre le pas­sé créole et ca­jun de 1765 – au len­de­main du «grand dé­ran­ge­ment» que fut la dé­por­ta­tion – à 1890. C’est un peu comme le Village d’An­tan de Drummondville ver­sion ca­jun.

Tout près de Bâ­ton Rouge, on s’ar­rête chez Pont Braux’s pour par­ti­ci­per à un sou­per dan­sant avec de la mu­sique et des plats au­then­ti­que­ment cajuns.

L’écre­visse est à l’hon­neur. L’éta­blis­se­ment est tel­le­ment po­pu­laire qu’on est fier d’ex­hi­ber les noms des ve­dettes qui s’y sont ar­rê­tées: Ro­bert Du­val, Ar­man As­sante, John­ny Cash, An­ge­li­na Jo­lie, Yves Du­teil, etc.

C’est pen­dant le mois d’août, à l’oc­ca­sion du fes­ti­val de l’écre­visse, que l’en­droit est le plus sur­vol­té. Le chef des mu­si­ciens nous in­vite, dans un fran­çais dif­fi­cile à sai­sir, à dan­ser… Seul un couple âgé danse un slow. Je n’ai pu que m’at­tris­ter d’as­sis­ter à cette scène qui au­gure la mort d’une culture, même si cet en­droit en est un de di­ver­tis­se­ment.

Une scène qui en dit long... La culture ca­jun se fait vieillis­sante.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.