CHAN­SONS JAZ­ZY en fran­çais

Pour Andrea Lind­say, toutes les fa­cettes de son nou­vel al­bum, in­ti­tu­lé Entre le jazz et la java, sont liées au bon­heur. L’au­teu­re­com­po­si­trice-in­ter­prète fran­co­phile, qui vit au Qué­bec de­puis plus de quinze ans, a vou­lu se faire plai­sir avec cet al­bum lanc

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Va­nes­sa Gui­mond Toutes les in­for­ma­tions concer­nant Andrea Lind­say se trouvent à l’adresse andrealindsay.com.

«Ça fait dé­jà quelques an­nées que cette idée mi­jote, a ex­pli­qué l’ar­tiste ori­gi­naire de Guelph, en On­ta­rio, en en­tre­vue. J’ai tou­ché à tous les styles de chant, à l’école. J’ai fait de l’opé­ra et du chant clas­sique, mais aus­si du jazz et de la java. J’en garde d’ex­cel­lents sou­ve­nirs. Pour moi, le jazz est un style qui est as­so­cié au plai­sir. Il nous per­met de cas­ser les règles que nous avons ap­prises en chant clas­sique. C’est vrai­ment l’fun.»

C’est en fai­sant une pro­me­nade avec son conjoint Luc De La­ro­chel­lière (c’est ain­si que se dé­roulent la plu­part de leurs séances de brains­tor­ming, nous ex­plique-t-elle), qu’elle a eu l’idée de se faire un ca­deau qui coïn­cide aus­si avec ses 10 ans de car­rière.

«C’est ce qui me fait plai­sir, en ce mo­ment, dans ma vie, a-t-elle af­fir­mé. J’ai vou­lu tou­cher au jazz, oui, mais aus­si au cô­té fran­co-java. Je sa­vais que ce se­rait un al­bum en fran­çais. Mon his­toire d’amour avec cette langue se pour­suit.»

SÉ­LEC­TION

Sur ce disque, qui com­prend douze pièces, on re­trouve, entre autres, Le jazz et la java, po­pu­la­ri­sée par Claude Nou­ga­ro, mais aus­si Le poin­çon­neur des li­las de Serge Gains­bourg, Plus je t’em­brasse, ver­sion fran­çaise de Heart of My Heart, ain­si que L’étang et La java des bombes ato­miques de Boris Vian.

Des com­po­si­tions qué­bé­coises comme Les ci­né­mas-bars de Diane Tell et Les choses in­utiles de Syl­vain Le­lièvre (l’un de ses coups de coeur) y ont éga­le­ment une place.

«La pre­mière chan­son que j’ai choi­sie, pour l’al­bum, c’est Le poin­çon­neur des li­las, puisque ça fait dé­jà un mo­ment que je la chante en spec­tacle, a ex­pli­qué la chan­teuse. La pre­mière fois que j’ai en­ten­du cette chan­son, je ne com­pre­nais pas en­core la langue. C’est un ami fran­çais qui était en échange, chez nous, qui m’avait fait une cas­sette avec des clas­siques de chez lui. Je suis tom­bée en amour avec la chan­son.»

Andrea au­ra mis neuf mois à choi­sir l’en­semble des chan­sons qui com­posent son disque. Au mo­ment où elle en a amor­cé l’en­re­gis­tre­ment, en jan­vier der­nier, elle était en­ceinte de quelques se­maines de son pre­mier en­fant.

«Lors de la séance pho­to pour la po­chette, j’étais en­ceinte, mais c’était en­core mon se­cret, a-t-elle ra­con­té. C’est drôle, car c’est comme si j’avais eu deux pro­jets en pa­ral­lèle, puisque Louis est né en juillet.»

JOR­DAN OFFICER

Pour les be­soins de ce troi­sième al­bum (en so­lo), Andrea a fait ap­pel au gui­ta­riste et réa­li­sa­teur Jor­dan Officer, ar­tiste mon­tréa­lais pour qui elle éprouve une grande ad­mi­ra­tion.

«Je suis une fan de Jor­dan, mais je n’osais pas l’ap­pro­cher, a-t-elle ad­mis. Fi­na­le­ment, c’est Luc qui m’a convain­cue de l’ap­pe­ler. Je me di­sais qu’il était sû­re­ment trop oc­cu­pé. J’étais vrai­ment in­ti­mi­dée.» L’ar­tiste, qui dit avoir pris son temps pour me­ner à bien ce nou­veau pro­jet, elle qui a vou­lu faire de sa gros­sesse une prio­ri­té, qua­li­fie son pro­ces­sus de créa­tion de «co­ol». «Nous avons beau­coup ré­pé­té avant d’en­trer en stu­dio. Lorsque nous avons com­men­cé, nous étions prêts», a ex­pli­qué celle qui a dit avoir vé­cu une su­perbe ex­pé­rience, aux cô­tés de Jor­dan et de ses mu­si­ciens.

«Jor­dan a beau­coup de ta­lent, mais c’est aus­si une per­sonne très agréable, sur le plan hu­main, a-t-elle ajou­té. Avec les mu­si­ciens, nous étions tous des an­glo­phones, en stu­dio. On par­lait sou­vent en an­glais, mais on par­lait aus­si en fran­çais, par­fois, ce qui nous a beau­coup fait rire. Ç’a été l’fun de ren­con­trer d’autres ar­tistes an­glo­phones qui vivent dans les deux langues. Je me suis fait des amis.»

Au cours des pro­chains mois, l’ar­tiste tra­vaille­ra sur la créa­tion d’un nou­veau spec­tacle aux ac­cents jazz qu’elle pré­sen­te­ra sur les scènes du Qué­bec à comp­ter de fé­vrier.

«Mon prin­ci­pal dé­fi, ça va être de trou­ver un équi­libre entre ma vie de fa­mille et ma vie pro­fes­sion­nelle. Je crois bien pou­voir y ar­ri­ver.»

Andrea Lind­say vient tout juste de lan­cer son nou­vel al­bum Entre le jazz et la java, sur le­quel elle re­prend, entre autres, des clas­siques de Syl­vain Le­lièvre, Serge Gains­bourg et Diane Tell.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.