LA PUIS­SANCE DU DUO

Groupe fran­çais qui a ex­plo­sé sur la scène élec­tro­nique in­ter­na­tio­nale dès la sor­tie de son pre­mier al­bum, en 2007, Jus­tice est de re­tour avec un troi­sième opus, Wo­man, tout aus­si per­cu­tant que les disques pré­cé­dents. Le Jour­nal s’est en­tre­te­nu avec l’un

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Ra­phaël Gen­dron-Mar­tin

Le mois der­nier, vous avez lan­cé l’ex­trait Ala­ka­zam, dont l’ac­cueil a été presque una­ni­me­ment po­si­tif. Com­ment avez­vous ré­agi à de tels éloges?

«Nous sommes hy­per heu­reux. C’est une bonne sur­prise pour nous. Comme nous n’avions pas sor­ti d’al­bum de­puis cinq ans, ce qui est une éter­ni­té dans le monde de la mu­sique élec­tro­nique, nous nous de­man­dions si les gens nous avaient ou­bliés. De voir qu’il y avait en­core de l’in­té­rêt pour ce que nous fai­sons, nous en étions ra­vis. C’est une su­per nou­velle. Nous ne par­tons ja­mais du prin­cipe que c’est ga­gné d’avance.»

Il s’est écou­lé cinq ans de­puis le der­nier al­bum, Y a-t-il eu beau­coup de re­mises en ques­tion au sein du groupe?

Au­dio, vi­deo, Dis­co. «Non, pas du tout. Après Au­dio, Vi­deo, Dis­co, nous avons tour­né pen­dant un an. En 2013 et 2014, nous en avons pro­fi­té pour être pré­sents pour nos fa­milles et nos amis. Nous avons com­men­cé à faire l’al­bum en 2015. C’est là que nous avons consta­té que trois an­nées étaient dé­jà pas­sées. Tout ce­la va très vite, en fait. Nous n’étions pas du tout en ques­tion­ne­ment.» Qu’est-ce qui vous a ins­pi­ré pour ce nou­vel al­bum? «C’est ve­nu très na­tu­rel­le­ment. Nous avons une sorte de conver­sa­tion per­ma­nente sur ce que nous vou­lons faire sur nos pro­chains al­bums. Donc, une fois en­trés en stu­dio, nous avons une idée as­sez pré­cise de ce que nous vou­lons faire. Cette fois-là, c’était en­core plus pré­cis que les autres fois. Il y a dix mor­ceaux sur le nou­vel al­bum. Nous avions une cen­taine d’idées pour chaque chan­son. C’est en mixant l’al­bum que nous avons en­le­vé quelques idées pour rac­cour­cir les mor­ceaux. Tout était très foi­son­nant.»

Wo­man pour cet al­bum? «Le mot évoque quelque chose de fort et de puis­sant. De­puis que nous sommes

Pour­quoi le titre

nés, les femmes nous en­tourent, que ce soient nos fa­milles, nos amies, nos col­la­bo­ra­trices, nos amou­reuses. Ces femmes nous ins­pirent. Il y a aus­si le sym­bole de Jus­tice (La­dy Jus­tice), qui fait ré­fé­rence à une femme, qui est un sym­bole puis­sant. Les femmes sont les créa­trices de la vie. Quand on pense à Wo­man, on pense à une déesse de l’om­ni­po­tence et de l’om­ni­science. C’est pour ça qu’on a choi­si ce titre.»

Le groupe est très connu pour ses concerts éner­giques. Avez-vous pen­sé à l’al­bum en fonc­tion des spec­tacles?

«Non. Pour nous, les al­bums et les concerts sont des choses com­plè­te­ment dif­fé­rentes. Nous ai­mons voir les al­bums comme des ob­jets dans les­quels nous pou­vons dé­cou­vrir de nou­veaux dé­tails chaque fois que nous y re­tour­nons. Pour les concerts, il faut que ce soit l’im­mé­diat, que la per­sonne qui est au 250e rang dans un spec­tacle et qui n’a ja­mais en­ten­du par­ler de Jus­tice puisse com­prendre tout de suite en écou­tant un mor­ceau. En concert, on se dé­bar­rasse de tous les dé­tails. C’est une ma­nière pour nous de re­vi­si­ter tous les mor­ceaux d’une ma­nière plus brute.»

Par­lant des concerts, pré­pa­rez-vous une nou­velle tour­née pour cet al­bum?

«Nous com­men­çons à y ré­flé­chir, oui. Nous en sommes vrai­ment au dé­but, alors c’est trop tôt pour en par­ler. Nous n’avons au­cune idée quand s’amor­ce­ra cette tour­née.»

Le nou­vel al­bum de Jus­tice, Wo­man, est pré­sen­te­ment sur le mar­ché.

PHO­TOS COURTOISIE Duo fran­çais for­mé de Xa­vier de Ros­nay et Gas­pard Au­gé, Jus­tice est de re­tour avec un troi­sième al­bum en car­rière, Wo­man.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.