LA GAS­TRO­NO­MIE IS­LAN­DAISE EN PLEIN CHAN­GE­MENT

RELAXNEWS | La ten­dance peut sur­prendre, mais elle est de plus en plus dif­fi­cile à igno­rer pour qui se pique de connaître l’uni­vers de la gas­tro­no­mie: l’Is­lande, forte de ses 332 000 ha­bi­tants, pro­duit un nombre éton­nant de cui­si­niers ta­len­tueux. Une cord

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES -

En Is­lande, la scène gas­tro­no­mique n’a pas à rou­gir: elle est dy­na­mi­sée par un nombre de vi­si­teurs en pleine ex­plo­sion, des cam­pagnes de pro­mo­tion tou­ris­tique in­tel­li­gentes et une cu­rio­si­té crois­sante pour ce pays dont les pay­sages d’un autre monde servent de dé­cor à la sé­rie Trône de fer.

Pour bien des tou­ristes vi­si­tant l’Is­lande, la nour­ri­ture n’est pas une prio­ri­té. La plu­part d’entre eux y re­cherchent avant tout les fris­sons que peuvent pro­cu­rer une ran­don­née sur un gla­cier, une ba­lade en mo­to­neige, une jour­née d’al­pi­nisme ou une longue pro­me­nade à che­val.

Mais des chefs tels que Gun­nar Gis­la­son et Yl­fa Hel­ga­dot­tir, du res­tau­rant Ko­par, at­tirent de plus en plus l’at­ten­tion des foo­dis­tas vers la gas­tro­no­mie is­lan­daise, qui est long­temps res­tée en marge du mou­ve­ment de la nou­velle cui­sine nor­dique, do­mi­née par la Nor­vège et le Da­ne­mark.

CEVICHE ET CA­VIAR

Un sa­me­di soir de sep­tembre au Ko­par, des tou­ristes amé­ri­cains, bri­tan­niques et asia­tiques oc­cupent la plu­part des tables.

Le me­nu est com­po­sé de fa­çon à em­me­ner les convives dans un voyage cu­li­naire à tra­vers terre et mer is­lan­daises. L’Is­lande n’est pas sur­nom­mée pour rien «le pays du feu et de la glace».

Des langues de mo­rue à la pa­nure éton­nam­ment lé­gère sont ser­vies ac­com­pa­gnées d’une sauce à base de ci­tron et de fro­mage frais à l’ail, tan­dis que des noix de SaintJacques à l’ar­rière-goût lé­gè­re­ment su­cré sont trai­tées en ceviche avec une crème à l’aneth et du ca­viar is­lan­dais.

De­puis 2010, la crois­sance an­nuelle du nombre de tou­ristes vi­si­tant l’Is­lande est en moyenne de 22 %. Les chiffres les plus ré­cents es­timent à 29% l’aug­men­ta­tion du nombre de vi­si­teurs à la fin de l’an­née 2016 par rap­port à 2015. Ce­la équi­vaut à 1,6 mil­lion de tou­ristes, soit presque cinq fois la po­pu­la­tion du pays.

L’af­flux de voya­geurs en quête d’aven­ture a in­ci­té les res­tau­ra­teurs lo­caux à soi­gner ces pa­lais so­phis­ti­qués et à sor­tir du car­can du re­quin fer­men­té et de la tête de mou­ton rô­tie.

Comme le sou­ligne Yl­fa Hel­ga­dot­tir dans sa vi­déo tu­to­riel How to Eat Like An Ice­lan­der («Com­ment man­ger comme les Is­lan­dais»), les ci­toyens is­lan­dais jouissent de l’une des plus longues es­pé­rances de vie au monde, un fait sou­vent at­tri­bué à la pu­re­té des pro­duits uti­li­sés en cui­sine. La viande d’agneau pro­vient ain­si de bêtes éle­vées en li­ber­té et le pois­son frais est pê­ché se­lon les prin­cipes du dé­ve­lop­pe­ment du­rable.

La gas­tro­no­mie is­lan­daise connaît un re­nou­veau en rai­son du boom tou­ris­tique. Reyk­ja­vik, no­tam­ment, ac­cueille des tables de re­nom comme le Ko­par.

Le Ko­par est ha­bi­tuel­le­ment peu­plé de tou­ristes qui viennent y dé­cou­vrir la nou­velle cui­sine is­lan­daise.

Un ri­sot­to de ho­mard et de crabe du Ko­par.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.