DES FI­NA­LISTES IM­PRES­SION­NANTS

À la veille de la grande fi­nale de La Voix Ju­nior di­manche, les sept fi­na­listes font le bi­lan de leur ex­pé­rience, que ce soit sur leurs mo­ti­va­tions ou sur tout ce qu’ils ont ap­pris avec leur coach.

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Sa­muel Pra­dier

Ra­faël Do­lan-Ba­chand 11 ans, Bou­cher­ville

Sur­pris de se re­trou­ver en fi­nale, Ra­faël est très heu­reux que Marc lui ait fait confiance. «Main­te­nant, j’ai très hâte de faire la fi­nale, de vivre cette ex­pé­rience-là. Pour moi, ça veut dire que je com­mence à croire que j’ai du ta­lent.» Même s’il est stres­sé à l’idée que ce soit les té­lé­spec­ta­teurs qui votent pour cette ul­time phase, Ra­faël es­saie de se concen­trer sur ce qu’il a à faire, avec quand même une idée de ce qu’il sou­hai­te­rait s’il ga­gnait: «Je vou­drais faire un disque qui me res­semble, avec plu­sieurs styles mu­si­caux, parce que moi j’aime plu­sieurs choses dif­fé­rentes comme la mu­sique élec­tro­nique, le pop, le rock...»

An­dy Khun 11 ans, Mon­tréal

Avec sa voix im­pres­sion­nante, An­dy a l’im­pres­sion d’avoir réus­si quelque chose d’im­por­tant. «Je suis très fier de moi et très content.» La Voix Ju­nior lui a per­mis d’avoir du fun et de ren­con­trer des jeunes aus­si pas­sion­nés par la mu­sique et la chan­son que lui. «J’ai vrai­ment hâte d’être sur la scène. Au dé­but, je suis tou­jours ner­veux, mais je fi­nis par être à l’aise. Je suis content, car je vais re­trou­ver mon ami Ra­faël avec le­quel on a tou­jours du plai­sir.» An­dy a dé­jà une idée pré­cise de l’al­bum qu’il vou­drait faire et qui com­pren­drait no­tam­ment Hal­le­lu­jah et la chan­son thème de Ti­ta­nic de son idole, Cé­line Dion.

Zion-Lu­na et Ca­mi­la Ri­beaux Valdes 13 ans et 10 ans, Be­ju­cal, Cu­ba

Le frère et la soeur, ori­gi­naires de Cu­ba, sont les plus heu­reux du monde de­puis qu’ils savent qu’ils vont en fi­nale de La

Voix Ju­nior. «En ar­ri­vant au Qué­bec, on n’au­rait ja­mais pu croire que tout ce­la al­lait nous ar­ri­ver, a in­di­qué Zion-Lu­na. Mais je pense que notre per­son­na­li­té et nos har­mo­nies nous ont ai­dés.» Ca­mi­la re­mer­cie Ma­rie-Mai de les avoir fait évo­luer. «Peu im­porte ce qui ar­rive, on doit tou­jours être contents et fiers de nous. Et quand on a une chance, il faut en pro­fi­ter.» S’ils gagnent la fi­nale, ils sou­hai­te­raient faire un disque dy­na­mique avec des chan­sons en fran­çais, en an­glais et en es­pa­gnol.

Le­ti­cia Ji­me­nez 11 ans, Mon­tréal

Le­ti­cia a l’im­pres­sion de vivre un rêve en se re­trou­vant en fi­nale de La Voix

Ju­nior. «Je me trouve ex­trê­me­ment pri­vi­lé­giée. Je suis très fière de ce que j’ai réus­si à ac­com­plir.» Son ex­pé­rience tout au long de l’aven­ture au­ra été bé­né­fique à tous les points de vue. «Ma­rie-Mai a été une coach ex­tra­or­di­naire, elle m’a ap­pris tel­le­ment de choses. Je re­tiens sur­tout de me faire da­van­tage confiance et de res­ter moi-même.» En pré­vi­sion de la fi­nale, Le­ti­cia est stres­sée, mais elle es­saie de se faire confiance et de contrô­ler ce qu’elle peut contrô­ler, en lais­sant al­ler le reste. «Pour moi, c’est sur­tout une chance de pou­voir mon­ter en­core une fois sur la scène de La Voix Ju­nior et de mon­trer mon ta­lent. Je vais tout don­ner!»

Charles Kar­dos 13 ans, Lon­gueuil

Charles Kar­dos a en­core du mal à réa­li­ser qu’il ira en fi­nale, car c’est au-de­là de ce qu’il avait ima­gi­né. «Ce qui a fait mon ori­gi­na­li­té dans cette ex­pé­rience, c’est que je mets beau­coup d’im­por­tance dans l’in­ter­pré­ta­tion quand je chante. Pour moi, une chan­son est une his­toire, on ra­conte quelque chose.» L’ado a dé­cou­vert avec Alex Nevs­ky qu’on pou­vait tra­vailler dans le plai­sir et dans la joie. «Avant, j’es­sayais trop d’être sage et sé­rieux, de pra­ti­quer sans cesse. Alex m’a mon­tré qu’on pou­vait être plus dé­ten­du.» À la veille de la fi­nale, Charles af­firme être content, avec une pointe de stress et d’an­xié­té. Par contre, s’il gagne, il n’a en­core au­cune idée de ce qu’il vou­drait chan­ter sur un disque.

Bren­den MacGo­wan 13 ans, Ot­ta­wa

Bren­den, uni­lingue an­glo­phone, qua­li­fie sa par­ti­ci­pa­tion à La Voix Ju­nior d’ex­cep­tion­nelle. «J’ai ado­ré toutes les étapes de l’émis­sion, que ce soit les au­di­tions, les duels ou les chants de ba­taille. Je suis très fier de moi et de ce que j’ai pu ac­com­plir.» Conscient qu’il a une voix qu’il peut ame­ner très haut, Bren­den pense que ce ta­lent fait son ori­gi­na­li­té par rap­port aux autres can­di­dats. «J’ai ap­pris à me concen­trer da­van­tage avant une per­for­mance, à avoir une meilleure pré­sence sur scène, être moins ner­veux.» Il est aus­si conscient que le fait de ne pas maî­tri­ser le fran­çais peut par­fois consti­tuer un frein, mais il va tout faire pour que ça se passe le mieux pos­sible. Il ap­prend d’ailleurs le fran­çais ac­tuel­le­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.