DES QUÉ­BÉ­COIS DANS DIF­FÉ­RENTES VER­SIONS DE THE VOICE

Des can­di­dats étrangers viennent par­fois par­ti­ci­per à La Voix au Qué­bec, et l’in­verse est aus­si vrai. Plu­sieurs jeunes ar­tistes qué­bé­cois vont aus­si ten­ter leur chance dans des ver­sions de The Voice à tra­vers le monde.

Le Journal de Montreal - Weekend - - LE SAC DE CHIPS - Sa­muel Pra­dier

Leur but est bien sou­vent de vou­loir se faire connaître à un plus large pu­blic, d’ac­croître une po­pu­la­ri­té émer­gente ou tout sim­ple­ment pour le plai­sir.

Ja­cob Guay a par­ti­ci­pé à The Voice Kids en France, en 2015. «J’ai tou­jours eu en­vie d’al­ler chan­ter en France et d’avoir une car­rière là-bas. Comme j’étais trop jeune pour par­ti­ci­per à l’émis­sion ici, je me suis dit que j’al­lais le faire en France avant de re­ve­nir la faire chez nous.»

Fi­na­le­ment, sa car­rière a pris un autre dé­tour. Il a ré­cem­ment si­gné avec un gé­rant et travaille sur un pre­mier al­bum qui pour­rait sor­tir d’ici la fin de l’an­née ou au dé­but de 2018.

Avant de par­ti­ci­per à The Voice, Ca­ro­line Sa­voie avait dé­jà chan­té en France à plu­sieurs re­prises. «J’ai vrai­ment fait l’émis­sion pour l’ex­pé­rience, j’étais très jeune à l’époque, et pour la vi­si­bi­li­té que ça pou­vait m’ap­por­ter», confie-telle au­jourd’hui.

DES CHAS­SEURS DE TA­LENT

Au Qué­bec, les par­ti­ci­pants de La Voix sont re­cru­tés grâce à des préau­di­tions qui se pro­mènent dans toute la pro­vince. Mais les pro­duc­tions amé­ri­caines ou fran­çaises de The Voice font en plus du cas­ting sau­vage. Elles font ap­pel à des chas­seurs de ta­lents qui vont cher­cher des chan­teurs dans les pe­tites salles de spec­tacle, les ca­fés ou sur in­ter­net. La plu­part des Qué­bé­cois qui y ont par­ti­ci­pé ont d’ailleurs été re­cru­tés sur le web comme Da­vid Thibault. «La pro­duc­tion avait vu mon vidéo de re­prise de Blue Ch­rist­mas sur in­ter­net, et ils m’ont contac­té di­rec­te­ment pour que je par­ti­cipe à l’émis­sion.» Ta­ma­ra We­ber-Fil­lion a aus­si été re­cru­tée grâce à une vidéo sur le web. La chan­teuse Ga­briel­la a, par contre, été ap­pro­chée à la fin d’un concert. «Je chan­tais et jouais du vio­lon pour le concert d’une ar­tiste fran­çaise, dans un bar, en avril 2015, lors­qu’un chas­seur de ta­lents est ve­nu me pro­po­ser de faire l’émis­sion.»

Les Qué­bé­cois qui ont par­ti­ci­pé à The Voice en France semblent avoir une pré­fé­rence pour un coach en par­ti­cu­lier, et pas for­cé­ment ce­lui qu’on aurait pen­sé. En ef­fet, même si Ga­rou était dans un des fau­teuils rouges, les ar­tistes de chez nous ont sou­vent pré­fé­ré se joindre à l’équipe de Mi­ka, qui est coach de­puis 2015. C’est no­tam­ment le cas de Ca­ro­line Sa­voie, Da­vid Thibault, Ta­ma­ra We­berFillon et Ga­briel­la.

DES PORTES S’OUVRENT

Faire The Voice en France, au Qué­bec, aux États-Unis ou ailleurs dans le monde, c’est se faire ou­vrir des portes plus fa­ci­le­ment, mais c’est aus­si sou­vent à ce mo­ment-là que le vrai tra­vail com­mence. «J’étais per­sua­dé que mon au­di­tion à l’aveugle al­lait res­ter en France, mais dès le len­de­main

de la dif­fu­sion, le Qué­bec s’est em­pa­ré de la nou­velle, se ré­jouit en­core Ga­briel­la. De­puis, la vidéo d’au­di­tion a été vue plus de 60 mil­lions de fois à tra­vers le monde sur toutes les pla­te­formes. Elle s’est pro­me­née par­tout, que ce soit aux Phi­lip­pines, au Bré­sil, au Mexique et dans beau­coup d’autres pays. Par­mi les 60 000 abon­nés de ma chaîne You­Tube, la moi­tié sont his­pa­no­phones. Je ne m’at­ten­dais pas du tout ça.»

Pour Len­ni-Kim, qui a par­ti­ci­pé à The Voice Kids en France, en 2015, l’émis­sion lui a per­mis de lan­cer une car­rière des deux côtés de l’At­lan­tique. «Après l’émis­sion, j’ai ra­pi­de­ment si­gné avec mon gé­rant, a-t-il dé­jà ra­con­té. On vou­lait ex­plo­rer le mar­ché eu­ro­péen, mais aus­si ca­na­dien. On est al­lé co­gner à la porte des maisons de disques et on a ra­pi­de­ment re­çu cinq offres de contrat. Mais ce n’est qu’après cinq mois de né­go­cia­tion qu’on a fi­na­le­ment si­gné.» De­puis son pas­sage à The Voice en France, l’an der­nier, Ta­ma­ra We­ber-Fil­lion fait des voyages in­ces­sants entre les deux conti­nents. «Je passe presque la moi­tié de mon temps en France, ça marche bien. Je fais pas mal de concerts. Je suis en train de si­gner pour un pre­mier ex­trait et, en­suite, on ver­ra pour un al­bum.»

Ca­role-Anne Ga­gnon La­fond, dont le vidéo d’au­di­tion à l’aveugle à The Voice France, en 2015, a dé­pas­sé les 10 mil­lions de vues sur You­Tube, travaille tou­jours en France au­jourd’hui. «Après l’émis­sion, j’ai trou­vé de l’em­ploi en France. J’ai pu per­for­mer du­rant des mois dans les Alpes, à Cannes sur la Côte d’Azur et à Deau­ville, en Nor­man­die.»

TA­MA­RA WE­BER-FIL­LION

DA­VID THIBAULT

LEN­NI-KIM

CA­ROLE-ANNE GA­GNON LA­FOND

GA­BRIEL­LA

CA­RO­LINE SA­VOIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.