DES CHIFFRES QUI DONNENT LE VERTIGE

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA -

∫ Le long mé­trage La Belle et la Bête a été tour­né dans les stu­dios Shep­per­ton, non loin de Londres, où 27 PLA­TEAUX ont été construits.

∫ Plus de 1000 PER­SONNES ont tra­vaillé aux dé­cors, aux ac­ces­soires et aux cos­tumes, tous for­te­ment ins­pi­rés de la France du 18e siècle.

∫ Le dé­cor le plus im­po­sant, ce­lui de la bour­gade de Ville­neuve, fai­sait 2674,39 M2 et les dé­co­ra­teurs ont pris la ville de Conques comme mo­dèle. Quant au nom de Ville­neuve, il s’agit d’un hom­mage à l’au­teure du conte La Belle et la Bête, Ga­brielle-Su­zanne Bar­bot de Ville­neuve.

∫ La salle de bal du châ­teau de la Bête a une piste de danse de

1114 M2, faite en­tiè­re­ment en faux marbre et dont le de­si­gn est dé­ri­vé du pla­fond d’une ab­baye bé­né­dic­tine en Ré­pu­blique tchèque.

∫ La salle de bal est éclai­rée par

10 CHANDELIERS de quatre mètres de haut, qui res­semblent à ceux que l’on trouve au Châ­teau de Ver­sailles.

∫ La fo­rêt en­chan­tée aux alen­tours du châ­teau de la Bête a pris

15 SE­MAINES de tra­vail. Elle com­pre­nait de vé­ri­tables arbres, un lac ge­lé et pas moins de 20 000 GLAÇONS pen­dant de la vé­gé­ta­tion. ∫ La fa­meuse robe jaune que porte Belle pour dan­ser avec la Bête a été réa­li­sée avec 55 M D’ORGANZA et cou­sue avec 914 M DE FIL. Elle est ser­tie de 2160 CRIS­TAUX SWAROVSKI, ne né­ces­site pas le port d’un cor­set, et a été réa­li­sée au terme de 12 000 HEURES de tra­vail.

∫ 8700 BOUGIES ont été uti­li­sées pen­dant le tour­nage. ∫ En­vi­ron 1500 ROSES ROUGES ont été culti­vées ou ache­tées par la pro­duc­tion, tant pour les dé­cors qu’à des fins de re­cherche.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.