LA ROUTE SI­NUEUSE DU SUC­CÈS

La chan­teuse amé­ri­caine LP connaît un im­mense suc­cès en Eu­rope et sa chan­son Lost on You s’est taillé une place de choix sur les ondes ra­dio de la pro­vince. Mal­gré tout, celle qui peut comp­ter sur un ho­raire de concerts char­gé, et ce, des deux cô­tés de l’

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND MUSIQUE - Va­nes­sa Gui­mond Le Jour­nal de Mon­tréal

LP – Laura Per­go­liz­zi de son vrai nom – est un bel exemple de per­sé­vé­rance. Au­teure-com­po­si­trice-in­ter­prète, celle qui a fait pa­raître son al­bum Lost on You en dé­cembre der­nier n’en est pas à ses pre­miers pas dans l’in­dus­trie de la mu­sique, loin de là. La sor­tie de son pre­mier opus, HeartS­ha­ped Scar, re­monte à 2001. De­puis, l’ar­tiste a eu le temps de chan­ger de mai­son de disques à plu­sieurs re­prises. Elle s’est aus­si consa­crée à la com­po­si­tion à plein temps (du­rant quelques mois, elle a même pen­sé que sa car­rière de chan­teuse était ter­mi­née), elle dont les chan­sons ont été in­ter­pré­tées par Cher, Ch­ris­ti­na Agui­le­ra, Ri­han­na et les Backs­treet Boys. Lost on You est le qua­trième long jeu de sa car­rière.

«J’ai l’im­pres­sion que je peux pro­fi­ter plei­ne­ment de ce qui m’ar­rive, en ce mo­ment, parce que je sais à quel point ça peut être dif­fi­cile, à quel point le suc­cès peut être éphé­mère, a af­fir­mé l’ar­tiste pop, ren­con­trée lors d’une ré­cente vi­site pro­mo­tion­nelle au Qué­bec. Même si le talent est es­sen­tiel pour y par­ve­nir, je sais que la chance et le ti­ming y sont aus­si pour beau­coup.»

S’AC­CRO­CHER

Lost on You, chan­son qui au­ra joué un rôle ma­jeur dans son par­cours pro­fes­sion­nel, a été com­po­sée à l’été 2014. À ce mo­ment-là, LP était loin de se dou­ter qu’elle rem­por­te­rait un tel suc­cès (au mo­ment d’écrire ces lignes, son clip avait été vu à plus de 103 mil­lions de re­prises sur YouTube). D’au­tant plus que les di­ri­geants de sa mai­son de disques de l’époque n’avaient pas su re­con­naître tout le po­ten­tiel de la pièce, al­lant jus­qu’à lar­guer l’ar­tiste au dé­but de 2015.

«J’ai été chez War­ner Bros. du­rant trois ans, mais les gens qui étaient der­rière moi, au dé­part, ont été rem­pla­cés. Je sa­vais que la nou­velle garde ne m’ap­pré­ciait pas au­tant, a-t-elle ré­vé­lé. Ils n’ont pra­ti­que­ment pas pous­sé mon al­bum

[Fo­re­ver for Now, pa­ru en 2014] lors de son lan­ce­ment, ce qui est vrai­ment dom­mage. Mal­gré tout, j’avais dé­jà amor­cé la com­po­si­tion de chan­sons pour mon pro­chain disque – Mud­dy Wa­ters, Strange, Lost on

You –, puis ils m’ont lais­sée tom­ber.» Mal­gré sa dé­cep­tion, LP était convain­cue qu’elle de­vait lan­cer ses chan­sons, et ce, même si elle de­vait le faire par ses propres moyens.

«Je sa­vais que c’étaient des chan­sons de grande qua­li­té», a-t-elle af­fir­mé.

«Je ne veux pas tom­ber sur le dos de War­ner Bros., a-t-elle pour­sui­vi. Je ra­conte cette his­toire parce que je sais qu’elle peut ins­pi­rer cer­taines per­sonnes. [...] Ac­cro­chez-vous!»

LE SUC­CÈS

Quelques mois après avoir es­suyé ce re­vers, LP a si­gné une en­tente avec Va­grant Re­cords. C’est avec eux qu’elle a lan­cé en juin der­nier un EP in­ti­tu­lé Death

Val­ley, sur le­quel on re­trouve cinq des pièces qui ont fi­na­le­ment abou­ti sur son plus ré­cent disque, dont Lost on You. «Les chan­sons ont com­men­cé à rem­por­ter du suc­cès en Eu­rope, mais c’est quelque chose qu’on ne peut pas pré­voir. C’est pour cette rai­son que je crois que les ar­tistes doivent faire de la mu­sique pour eux, et non pour faire plai­sir à leur mai­son de disques. Si une chan­son est réus­sie, un ar­tiste la joue­ra pro­ba­ble­ment du­rant toute sa car­rière. Je crois qu’il y en a quelques-unes, sur mon der­nier al­bum, qui vont me suivre long­temps.»

Quand on lui de­mande comment elle a ré­agi lors­qu’elle a réa­li­sé que le suc­cès lui sou­riait en­fin, l’ar­tiste dit avoir pen­sé au pu­blic, d’abord et avant tout.

«J’étais juste tel­le­ment heu­reuse de consta­ter qu’il y avait une connexion réelle entre les gens et ma chan­son», a-t-elle ex­pli­qué.

«Les chan­sons sont liées à toutes sortes de sou­ve­nirs. [...] Par exemple, on peut avoir une ré­ac­tion émo­tive très forte en en­ten­dant une chan­son que notre mère af­fec­tion­nait, et ce, jus­qu’à ce que l’on ait 90 ans, a-t-elle ajou­té. Pour moi, c’est un hon­neur que la chan­son fasse par­tie de la vie d’au­tant de per­sonnes. Je ne prends pas ça à la lé­gère.» LP se pro­dui­ra au Théâtre Co­ro­na, à Mon­tréal, le 3 juin pro­chain. Plus d’in­for­ma­tions au iamlp.com.

L’au­teure-com­po­si­tri­cein­ter­prète LP a dû sur­mon­ter plu­sieurs em­bûches avant de voir le suc­cès lui sou­rire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.