UNE SAI­SON SOUS LE SIGNE DEL’HU­MA­NISME

C’est avec une nou­velle sai­son mar­quée par des va­leurs hu­ma­nistes, trans­mises à tra­vers les dif­fé­rentes oeuvres qui la com­posent, que le di­rec­teur mu­si­cal de l’Or­chestre sym­pho­nique de Mon­tréal compte contrer le cy­nisme am­biant, à comp­ter de l’au­tomne. «N

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND MUSIQUE -

Pour Kent Na­ga­no, qui en est à sa 12e an­née à la tête de l’ins­ti­tu­tion mont­réa­laise, la ré­cente cam­pagne élec­to­rale amé­ri­caine a été la source de nom­breuses ré­flexions (NDLR il est né en Ca­li­for­nie, rap­pe­lons-le). Se­lon lui, elle au­rait même eu une in­ci­dence sur cer­tains choix ar­tis­tiques, lors de la mise sur pied de la sai­son 2017-2018, dont les der­niers dé­tails ont été ré­glés il y a un peu plus d’un an.

«Tous les Américains ont été frap­pés par le fait que les échanges n’étaient pas ci­vi­li­sés. (...) Nous n’avions ja­mais vu ça. Il est juste de dire, se­lon moi, que nous avons été trou­blés par ça. Ça m’a ame­né à re­pen­ser plu­sieurs choses, car on sen­tait dé­jà que des chan­ge­ments étaient en train de s’opé­rer.»

Pour le di­rec­teur mu­si­cal, qui a te­nu à pré­ci­ser qu’il ne sou­hai­tait en­nuyer per­sonne avec ses opi­nions po­li­tiques, la mu­sique de­meure le moyen par ex­cel­lence pour «re­nouer» avec les va­leurs qui consti­tuent la base de notre so­cié­té.

«Il y a cer­taines va­leurs, au Qué­bec, qui sont constantes, et ce, qu’elles aient dans le sens du cou­rant mon­dial ou à l’en­contre de ce­lui-ci, a-t-il re­mar­qué. Ça m’ins­pire énor­mé­ment.»

QUATRE PI­LIERS

C’est donc avec l’ob­jec­tif de trans­mettre des va­leurs de fra­ter­ni­té, d’éga­li­té et de li­ber­té que la nou­velle sai­son de l’OSM a été construite. Elle re­pose sur quatre pi­liers: le Ma­gni­fi­cat de Bach (pré­sen­té les 12 et 13 dé­cembre), le Re­quiem de Ver­di (pré­sen­té les 21, 24 et 25 mars), la Sym­pho­nie n° 8 «des Mille» de Mah­ler (of­ferte en ou­ver­ture, les 19 et 21 sep­tembre) et la Sym­pho­nie n° 9 de Bee­tho­ven (of­ferte en clô­ture, le 2 juin).

«Les quatre oeuvres, dans plu­sieurs sens, re­pré­sentent la so­cié­té. Les choeurs, les so­listes et l’or­chestre se­ront là. Dans le cas de la Sym­pho­nie n° 8 de Mah­ler, la jeu­nesse se­ra là aus­si, puis­qu’il y au­ra un choeur d’en­fants», a sou­li­gné Kent Na­ga­no.

Dans le cadre des concerts d’ou­ver­ture, ce sont plus de 350 ar­tistes qui pren­dront place, sur scène. Par­mi eux, huit so­listes, dont Ma­rie-Ni­cole Le­mieux, le choeur de l’OSM et les Pe­tits Chan­teurs du Mont-Royal. Quant à la fi­nale, elle s’ins­cri­ra dans le cadre du Fes­ti­val Bee­tho­veen, lors du­quel se­ront pré­sen­tées, dans leur in­té­gra­li­té, ses neuf sym­pho­nies, et ce, sur une pé­riode d’une se­maine, du 27 mai au 2 juin. «Nous avons choi­si de mettre l’ac­cent sur Bee­tho­ven, car nous vou­lons éta­blir une tra­di­tion qué­bé­coise en lien avec ce com­po­si­teur, a ex­pli­qué M. Na­ga­no. Au Qué­bec, on joue Bee­tho­ven d’une ma­nière spé­ci­fique. Évi­dem­ment, on le fait avec un grand res­pect pour le style et la re­cherche, mais quand même, au ni­veau du son et de la tex­ture, ça sonne dif­fé­rem­ment.»

CONCERTS SPÉCIAUX

En plus d’être ponc­tuée de plu­sieurs concerts dé­diés à Mo­zart, cette nou­velle sai­son se­ra aus­si l’oc­ca­sion, pour le pu­blic, de prendre part à quelques évé­ne­ments spéciaux di­ri­gés par maes­tro Na­ga­no.

Par­mi eux, on compte le conte de Noël – une jeune tra­di­tion qu’af­fec­tionne par­ti­cu­liè­re­ment le chef –, qui se­ra pré­sen­té les 19, 20 et 21 dé­cembre. Cette an­née, c’est Mi­chel Trem­blay qui re­vi­si­te­ra la lé­gende de la chas­se­ga­le­rie dans un spec­tacle in­ti­tu­lé Le diable en ca­not d’écorce, qui met­tra en ve­dette An­toine Ber­trand.

M. Na­ga­no au­ra éga­le­ment la chance de réa­li­ser un pro­jet qu’il ca­res­sait de­puis plu­sieurs an­nées à l’oc­ca­sion du Concert à l’aveugle, lors du­quel le pu­blic se­ra invité à «se dé­con­nec­ter» du monde ex­té­rieur et à écou­ter un pro­gramme en étant plon­gé dans l’obs­cu­ri­té. Ins­pi­ré des an­nées 60, l’évé­ne­ment met­tra de l’avant (entre autres) une oeuvre de John An­tho­ny Len­non, com­man­dée spé­cia­le­ment pour l’oc­ca­sion.

L’or­ga­niste Jean-Willy Kunz et le gui­ta­riste Steve Hill se join­dront à l’OSM pour ce concert qui re­pré­sente un beau dé­fi lo­gis­tique, puisque les mu­si­ciens ne peuvent jouer en pleine noir­ceur et que la salle doit ré­pondre à cer­tains cri­tères de sé­cu­ri­té.

«Ç’a été as­sez com­pli­qué, mais nous y sommes ar­ri­vés», a af­fir­mé M. Na­ga­no avec fier­té. Tous les dé­tails con­cer­nant la sai­son 2017-2018 de l’OSM se trouvent à l’adresse osm.ca.

Kent Na­ga­no a pré­sen­té la sai­son 2017-2018 de l’Or­chestre sym­pho­nique de Mon­tréal, dont il est le di­rec­teur mu­si­cal, plus tôt cette se­maine.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.