POU­VOIRS

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND CINÉMA -

Oui, les Po­wer Ran­gers pos­sèdent des pou­voirs, mais ici, ils n’en sont pas im­mé­dia­te­ment conscients. Ja­son (Dacre Mont­go­me­ry), le Ran­ger rouge est un an­cien joueur de football de l’équipe de l’école d’An­gel Grove qui a com­mis une grave er­reur. Kim­ber­ly (Nao­mi Scott), la Ran­ger rose, a ces­sé d’être la fille la plus po­pu­laire de l’école. Zack (Lu­di Lin), le Ran­ger noir, a beau avoir l’air so­lide, sa si­tua­tion fa­mi­liale lui cause d’énormes sou­cis. Billy (Rj Cy­ler), le Ran­ger bleu, ne par­vient pas à se faire des amis mal­gré son in­tel­li­gence re­dou­table. Et quant à Tri­ni (Be­cky G), la Ran­ger jaune, c’est une so­li­taire qui ne se sent à sa place nulle part. Ils ne sont nul­le­ment conscients de leurs su­per pou­voirs jus­qu’à ce qu’ils se ren­contrent par ha­sard, alors qu’ils sont en re­te­nue. Tous at­ti­rés par des mé­dailles étranges qui leur confèrent une force sup­plé­men­taire, ils n’at­teignent leurs pleins pou­voirs et ne se trans­forment que lors­qu’ils sont unis. Comme l’a pré­ci­sé le pro­duc­teur Mar­ty Bo­wen, «cette his­toire en est d’abord une de vé­ri­table ami­tié. Ils sont d’abord amis puisque ce n’est que col­lec­ti­ve­ment qu’ils se trans­forment en su­per hé­ros. L’idée cen­trale du film est qu’on ne peut sur­mon­ter des obs­tacles in­croyables que lors­qu’on est uni.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.