UN RE­TOUR EN STU­DIO bé­né­fique

«La ma­man doit re­de­ve­nir la chan­teuse. C’est le temps», an­nonce Ma­rie-Élaine Thi­bert. Elle pro­pose au­jourd’hui une sé­rie de cap­sules web afin de mettre la table pour la sor­tie de son pro­chain al­bum.

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND MUSIQUE - Bru­no La­pointe Le Jour­nal de Mon­tréal bru­no.la­pointe@que­be­cor­me­dia.com

«Je m’en­nuyais d’être en stu­dio. Je m’en suis en­core plus ren­du compte quand je me suis re­trou­vée der­rière le mi­cro», ra­conte la chan­teuse.

Il est vrai qu’elle s’est faite plus dis­crète dans les der­nières an­nées. De­puis l’ar­ri­vée de sa fille Ma­rie-Fé­lix, en 2012, Ma­rie-Élaine Thi­bert avoue avoir quelque peu «dé­lais­sé la chan­teuse» pour se consa­crer à sa fa­mille.

«J’ai conti­nué de faire quelques spec­tacles ici et là, mais je me suis beau­coup concen­trée sur ma fille et sur dif­fé­rentes causes que je dé­fends», at­teste-t-elle.

UN TEMPS D’AR­RÊT IM­PO­SÉ

Puis, en sep­tembre der­nier, un temps d’ar­rêt s’est im­po­sé lorsque la deuxième gros­sesse de Ma­rie-Élaine Thi­bert a été in­ter­rom­pue avant terme. Le coeur du pe­tit gar­çon qu’elle por­tait de­puis cinq mois a ar­rê­té de battre.

«Les deux, trois mois qui ont sui­vi ont été tel­le­ment dif­fi­ciles que je ne me suis pas ac­cro­chée à de la mu­sique. Dans ces temps-là, tes choix de chan­sons sont tou­jours un peu plus tristes. Je sa­vais que ça n’al­lait pas m’ai­der», confie-telle.

«Ce qui m’a vrai­ment ai­dée, c’est d’en avoir par­lé avec mon ma­ri, avec ma fa­mille et mes amis, mais comme s’il n’y avait au­cun ta­bou. Je me suis per­mis de pleu­rer, mais j’es­sayais de res­ter forte en me di­sant que c’est ça, la vie, et que d’autres gens connaissent des choses en­core pires. Pré­voir les deux pro­chaines an­nées de la chan­teuse en moi m’a éga­le­ment ai­dé à pas­ser à autre chose», ajoute-t-elle.

L’HYMNE À L’AMOUR

C’est ain­si qu’il y a deux se­maines, Ma­rie-Élaine Thi­bert pro­po­sait la pre­mière d’une sé­rie de cap­sules web des­ti­nées à faire pa­tien­ter ses fans («c’est un long pro­ces­sus, faire un al­bum», souffle-t-elle). On peut ain­si la voir (et l’en­tendre) in­ter­pré­ter L’hymne à l’amour, clas­sique d’Édith Piaf. Au mo­ment d’écrire ces lignes, 10 000 per­sonnes avaient vi­sion­né le clip. Puis, dans les pro­chaines se­maines, sui­vront dif­fé­rentes re­prises d’ar­tistes tels que Vincent Val­lières et Claude Lé­veillée. Des choix va­riés, mais qui sui­vront tous la même ligne di­rec­trice: ils se­ront of­ferts en ver­sion épu­rée, pia­no et voix. «Si une chan­son peut se te­nir dans une for­mule aus­si simple, sans en­ro­bage, c’est qu’elle est bonne», ex­plique-t-elle. C’est d’ailleurs de cette ma­nière qu’elle étu­die pré­sen­te­ment les chan­sons qui lui sont of­fertes en vue de son pro­chain al­bum. Ce­lui-ci de­vrait être lan­cé au prin­temps 2018, mais un pre­mier ex­trait est at­ten­du l’au­tomne pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.