AN­THO­NY KAVANAGH VEUT FAIRE RIRE ET PLEU­RER

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - An­tho­ny Kavanagh pré­sen­te­ra son spec­tacle Show­man un peu par­tout au Qué­bec, cet au­tomne. Pour toutes les dates: an­tho­ny­ka­va­nagh.com

L’an­née 2017 se­ra pour le moins mar­quante pour An­tho­ny Kavanagh. Cet été, l’hu­mo­riste re­vien­dra s’ins­tal­ler au Qué­bec, avec sa pe­tite fa­mille. Et à l’au­tomne, il pré­sen­te­ra un nou­veau

one-man show dans le­quel il ne veut pas seule­ment faire rire le pu­blic. «Je me suis de­man­dé si j’étais ca­pable de faire rire et pleu­rer», dit-il

En en­tre­vue avec Le Jour­nal, An­tho­ny Kavanagh est le bouf­fon que l’on connaît, ne ces­sant de faire des blagues dans ses ré­ponses. Mais lors­qu’il parle du nou­veau spec­tacle qu’il va pré­sen­ter au pu­blic qué­bé­cois cet au­tomne, l’hu­mo­riste se montre plus sé­rieux.

«Quand j’ai pen­sé au concept du spec­tacle, je me di­sais qu’il y avait as­sez d’images né­ga­tives et as­sez de vio­lence dans le monde. Je n’avais pas en­vie d’ajou­ter une pierre à cet édi­fice-là.»

Son spec­tacle Show­man se veut ain­si «un hom­mage à la vie». «Show­man, ce n’est pas que moi, dit-il. Nous sommes tous les show­men. Quand tu re­gardes ta vie, c’est toi la star, c’est toi le réa­li­sa­teur, l’au­teur.»

Pour la pre­mière fois sur scène, An­tho­ny Kavanagh a vou­lu pré­sen­ter ses deux fa­cettes aux gens: l’homme pu­blic et l’homme pri­vé. «Avec les an­nées, les deux cô­tés se sont sé­pa­rés, dit-il. Ma femme m’a dit: “J’ai­me­rais bien voir mon homme sur scène, une fois, pas le gars qui a des gros che­veux et qui saute par­tout”.»

Parce qu’il vou­lait que les spec­ta­teurs re­partent de la salle «avec autre chose que le rire», An­tho­ny Kavanagh a créé un spec­tacle as­sez pro­fond. «J’ai dû trou­ver l’équi­libre entre le show d’hu­mour et une confé­rence de coach de vie, dit l’hu­mo­riste de 47 ans. Il y a un cô­té “psy-co­mé­die”. Je veux que les gens sortent avec l’en­vie de vivre, d’es­sayer d’autres choses.»

NOU­VELLE COIF­FURE

An­tho­ny Kavanagh, qui vient tout juste de com­men­cer l’adap­ta­tion qué­bé­coise de ce spec­tacle qu’il a pré­sen­té pen­dant un an et de­mi en Eu­rope, sou­haite trou­ver un coau­teur qué­bé­cois pour l’ai­der avec les textes de Show­man. «J’ai be­soin de quel­qu’un qui a de l’ex­pé­rience de vie et qui est ou­vert d’es­prit.» C’est un peu un «nou­vel An­tho­ny Kavanagh» qui re­trou­ve­ra le pu­blic qué­bé­cois, cet au­tomne. L’hu­mo­riste ar­bore une nou­velle coif­fure afro. «Ça fai­sait deux ans que j’avais en­vie de li­bé­rer mes che­veux, dit-il. Comme nous de­vions faire la nou­velle af­fiche pour le Qué­bec, je me suis dit que c’était le bon mo­ment.» En juillet pro­chain, An­tho­ny Kavanagh re­vien­dra vivre au Qué­bec, avec sa conjointe et ses deux jeunes en­fants. Après près de 20 ans en Eu­rope, il sen­tait le be­soin de ren­trer au ber­cail. «La cha­leur des Qué­bé­cois, la joie de vivre et la sim­pli­ci­té des re­la­tions per­son­nelles et pro­fes­sion­nelles me man­quaient de­puis long­temps.»

Raphaël Gen­dron-Mar­tin Le Jour­nal de Mon­tréal ra­phael.gen­dron-mar­tin @que­be­cor­me­dia.com

Après plus d’une quin­zaine d’an­nées en Eu­rope, An­tho­ny Kavanagh dé­mé­na­ge­ra avec sa pe­tite fa­mille au Qué­bec, cet été. PHOTO AGENCE QMI, JOËL LEMAY

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.