LE WEEK-END CULTU­REL DE ...

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - Louise Bour­bon­nais Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Quel est votre ré­cent coup de coeur lit­té­raire ?

Le livre Toute per­sonne est une his­toire sa­crée de l’au­teur Jean Va­nier. J’aime l’oeuvre de cet au­teur pour sa très grande hu­ma­ni­té. Il est l’une des plus grandes fi­gures contem­po­raines de la so­li­da­ri­té et de la cha­ri­té. Il porte un re­gard et un amour d’une grande pu­re­té aux per­sonnes déshé­ri­tées de la vie. Jean Va­nier, homme de coeur et de com­pas­sion, est le fon­da­teur de l’Arche, qui ac­cueille, dans des cen­taines de com­mu­nau­tés à tra­vers le monde, des per­sonnes qui ont une dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle. Ce livre est très ins­pi­rant, il m’ac­com­pagne dans mon tra­vail sur la do­cu­réa­li­té Face à la rue.

Quel est le film qui vous a in­ter­pel­lé ?

J’ai été tou­ché et bou­le­ver­sé par le film L’ar­ri­vée de Denis Ville­neuve. J’ai beau­coup ai­mé la psy­cho­lo­gie de cette his­toire. La réaction de la so­cié­té face à des en­va­his­seurs est in­té­res­sante. Nous sommes beau­coup plus dans l’amour que dans la peur. On est ha­bi­tés par une cu­rio­si­té scien­ti­fique, mais aus­si par un dé­sir d’amour et de tendre la main à l’autre. En plus, le gé­nie de Denis Ville­neuve est ex­tra­or­di­naire. Si­non, plus ré­cem­ment, je suis al­lé voir le film de su­per­hé­ros Lo­gan avec mon ne­veu. Étant un fan de su­per­hé­ros, j’y ai pris aus­si plai­sir.

Quelle est l’ex­po­si­tion qui vous vou­lez voir ?

Je ne veux ab­so­lu­ment pas man­quer l’ex­po­si­tion de Marc Cha­gall au Mu­sée des beaux-arts de Mon­tréal. C’est un must! Plu­sieurs per­sonnes m’en ont par­lé en pré­ci­sant qu’il s’agis­sait de la plus belle ex­po­si­tion qu’ils avaient vue de leur vie. Je suis un col­lec­tion­neur d’art et j’ai gran­di dans un en­vi­ron­ne­ment où les oeuvres d’art étaient pré­sentes. J’ai beau­coup de photos et de toiles sur mes murs, dont cer­taines ont été réa­li­sées par des ar­tistes ayant une dif­fi­cul­té in­tel­lec­tuelle.

Quelle est la mu­sique que vous pre­nez plai­sir à écou­ter ?

Étant un pia­niste de for­ma­tion, j’aime beau­coup le pia­no clas­sique. Je suis aus­si un grand ro­man­tique et la mu­sique d’An­dré Ga­gnon me fait vi­brer et pleu­rer. Ça me trans­porte com­plè­te­ment. Son al­bum Ro­man­tique, sor­ti en 1994, est mon fa­vo­ri. Je peux l’écou­ter en boucle sans me las­ser. J’aime par­ti­cu­liè­re­ment la pièce mu­si­cale Le pia­niste en­vo­lé, que je prends plai­sir à jouer.

Qui dans le mi­lieu ar­tis­tique sus­cite votre ad­mi­ra­tion ?

J’ai une très grande ad­mi­ra­tion pour Yvon Des­champs, qui est un mo­dèle de réus­site. Au­jourd’hui en­core, plu­sieurs hu­mo­ristes le vé­nèrent. Sur­tout, c’est un homme do­té d’une grande hu­mi­li­té et d’une gé­né­ro­si­té ex­tra­or­di­naire. J’ai eu la chance de le cô­toyer, car il est un ami de la fa­mille. Si les gens sa­vaient tout ce qu’il a fait à mi­cro fer­mé, à l’ombre des ca­mé­ras, c’est in­ima­gi­nable. La quan­ti­té d’ar­gent qu’il a don­né et tout le temps qu’il a in­ves­ti pour les gens han­di­ca­pés ou dans le be­soin, loin du show­biz, c’est gran­diose. Il m’ins­pire à don­ner le meilleur de moi-même.

JEAN-MA­RIE LA­POINTE

L’ar­ri­vée Cha­gall au MBAM An­dré Ga­gnon

Yvon Des­champs

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.