LE WEEK-END CULTU­REL DE ...

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - LOUISE BOUR­BON­NAIS Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Quel est votre ré­cent coup de coeur lit­té­raire ?

Le livre L’homme in­quiet de l’au­teur sué­dois Hen­ning Man­kell. C’est un ex­cellent au­teur, j’ai d’ailleurs lu plu­sieurs de ses livres. Il met de l’avant l’ins­pec­teur de po­lice Kurt Wal­lan­der. J’aime beau­coup les ro­mans po­li­ciers et ce­lui-ci a quelque chose de par­ti­cu­lier. Wal­lan­der mène sa der­nière en­quête au mo­ment où il réa­lise son rêve de s’ins­tal­ler à la cam­pagne avec son chien. Du même au­teur, j’avais aus­si beau­coup ai­mé le livre Les chaus­sures ita­liennes.

Quel est le film qui vous a par­ti­cu­liè­re­ment in­ter­pel­lé ?

Le do­cu­men­taire Le goût d’un pays, du réa­li­sa­teur Fran­cis Le­gault, avec Fred Pel­le­rin et Gilles Vigneault. On y ra­conte l’his­toire du si­rop d’érable et des ca­banes à sucre. Nos ra­cines et le sen­ti­ment d’ap­par­te­nance du Qué­bec y sont éga­le­ment évo­qués. Le do­cu­men­taire nous ap­prend comment les pre­miers co­lons se sont adon­nés à cette pra­tique qui ve­nait des Amé­rin­diens. Écou­ter Fred Pel­le­rin et Gilles Vigneault ra­con­ter une his­toire n’a rien d’en­nuyant. C’est vrai­ment un beau film avec une grande poé­sie, qui est très tou­chant !

Quel est le spec­tacle que vous ne vou­lez pas man­quer ?

J’ai­me­rais al­ler voir le spec­tacle de l’hu­mo­riste et scien­ti­fique Bou­car Diouf, Mag­to­goek, qui se trouve à être le nom que les Al­gon­quins avaient don­né au fleuve Saint-Laurent avant l’ar­ri­vée de Jacques Car­tier. Il est pré­sen­te­ment en ro­dage. Je l’ai vu en par­ler à la té­lé­vi­sion et ça m’a don­né en­vie d’al­ler le voir. Il évoque une par­tie de notre his­toire re­la­ti­ve­ment aux cou­rants d’eau. Ça semble très in­té­res­sant. D’ailleurs, à l’écou­ter par­ler, on ap­prend tou­jours quelque chose.

Quelle est la sé­rie té­lé que vous pre­nez plai­sir à suivre ?

J’aime par­ti­cu­liè­re­ment la sé­rie bri­tan­nique de science-fic­tion

Black Mir­ror, de Char­lie Broo­ker. Il y est ques­tion des nou­velles tech­no­lo­gies tout en s’in­ter­ro­geant sur les consé­quences et les in­fluences qu’elles pour­raient avoir sur notre so­cié­té et notre fa­çon de vivre. Les thèmes, les per­son­nages et les his­toires sont dif­fé­rents d’un épi­sode à l’autre. On peut aus­si bien nous trans­por­ter dans l’uni­vers de Fa­ce­book, où le nombre de Like que l’on ob­tient de­vient ca­pi­tal, que dans un la­bo­ra­toire de jeu vi­déo. C’est très dif­fé­rent de ce que l’on voit ha­bi­tuel­le­ment à la té­lé. La sé­rie est dif­fu­sée sur Net­flix.

Qui dans le mi­lieu ar­tis­tique sus­cite votre ad­mi­ra­tion ?

Il y en a plu­sieurs, mais ac­tuel­le­ment j’ai beau­coup d’ad­mi­ra­tion pour la co­mé­dienne Jo­sée Des­chênes. Dé­jà, j’avais tra­vaillé avec elle dans la sé­rie té­lé L’Au­berge du chien noir et sur les planches, la sai­son der­nière, au Théâtre des Cas­cades. Cette an­née, elle as­sure la mise en scène de la pièce Ciao pa­pa ! dans la­quelle je joue. Même s’il s’agit de sa pre­mière mise en scène, elle est ex­cel­lente à la di­rec­tion d’ac­teurs. Elle est très res­pec­tueuse en­vers les autres. C’est quel­qu’un qui n’ar­rête ja­mais de tra­vailler. Elle est ha­bi­tée par l’amour du mé­tier.

BdeV Le goût d’un pays Bou­car Diouf Black Mir­ror

Jo­sée Des­chênes

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.