PRE­MIÈRE EX­PÉ­RIENCE EN SO­LO

Jean-Fran­çois Breau s’est fait connaître comme chan­teur, mais de­puis quelques an­nées, l’ani­ma­tion fait aus­si par­tie de son uni­vers. On le ver­ra cet été à la barre de Prise de son, une émis­sion pour la­quelle il a par­cou­ru le pays d’un océan à l’autre, à la

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - MA­RIE-CLAUDE DOYLE Agence QMI

Quand Ra­dio-Ca­na­da Aca­die, qui pro­duit l’émis­sion mu­si­cale Prise de

son, a pro­po­sé à Jean-Fran­çois Breau d’être à la barre de ce pro­jet qui s’ins­crit en marge du 150e an­ni­ver­saire du Ca­na­da, le chan­teur a ac­cep­té sur-le­champ. D’une part parce que c’est une équipe aca­dienne qui s’en oc­cupe et qu’il est lui-même aca­dien, et d’autre part parce que ça re­joint ses deux pas­sions : la mu­sique et l’ani­ma­tion.

GUIDÉ PAR MA­RIE-ÈVE JAN­VIER

Même si ça fait quelques an­nées main­te­nant que Jean-Fran­çois évo­lue dans le mi­lieu de l’ani­ma­tion, c’est la pre­mière fois qu’il se re­trouve seul à pi­lo­ter une émis­sion. Voi­là un nou­veau dé­fi pour lui ! « Je de­mande beau­coup de con­seils à Ma­rie-Ève (Jan­vier) sur l’ani­ma­tion parce que c’est une fille qui a ça dans le sang. Son ins­tinct est très bon, et sur­tout sa ri­gueur. »

Il faut dire que sur pa­pier, ce pro­jet mul­ti­pla­te­forme avait tout pour sé­duire le chan­teur qui a vu du pays ! En com­pa­gnie du di­rec­teur mu­si­cal Éloi Pain­chaud, Jean-Fran­çois est al­lé, en avril et en mai der­niers, à la dé­cou­verte d’au­teurs-com­po­si­teur­sin­ter­prètes émer­gents fran­co­phones d’un océan à l’autre. Il y au­ra trois ar­tistes par émis­sion et, en­semble, ils in­ter­pré­te­ront des chan­sons de leurs ré­per­toires dans des lieux di­vers comme une vieille cha­pelle dans une com­mu­nau­té in­nue près de Sept-Îles et une grange près d’Ot­ta­wa.

« Ça peut être des ar­tistes in­nus qui ren­contrent des ar­tistes trads de l’Île-du-Prince-Édouard, des au­teurs-com­po­si­teurs-in­ter­prètes ori­gi­naires d’Afrique, mais qui vivent en Sas­kat­che­wan dans une com­mu­nau­té fran­co­phone. Ma grande dé­cou­verte là-de­dans, c’est que je pen­sais à tort que le Qué­bec était la for­te­resse du fran­çais au Ca­na­da. J’ai com­pris dans cette émis­sion-là qu’Ed­mon­ton est l’en­droit où la com­mu­nau­té fran­co­phone croît le plus vite au Ca­na­da. »

Ain­si, 8 épi­sodes de 60 mi­nutes sont dif­fu­sés les di­manches à ICI Ra­dioCa­na­da Pre­mière de­puis le 25 juin, à 19 h, et en for­mat de 30 mi­nutes à la té­lé­vi­sion d’État dès le 2 juillet, à 14 h. Quant au web (ra­dio-ca­na­da. ca/pri­se­de­son), on y re­trou­ve­ra des ex­clu­si­vi­tés. « Dans l’émis­sion de té­lé, de ra­dio ou du web, on ne va pas seule­ment dé­cou­vrir des au­teurs-com­po­si­teurs-in­ter­prètes. On va aus­si voir dans quel en­vi­ron­ne­ment ils évo­luent, et pour­quoi ils ont dé­ci­dé de faire de la mu­sique en fran­çais dans des com­mu­nau­tés ma­jo­ri­tai­re­ment an­glo­phones et de vivre de leur mé­tier. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.