TOUT PEUT AR­RI­VER

Elle n’avait que trois ans quand elle a com­men­cé à écou­ter les chan­sons de Me­lis­sa Ethe­ridge, son en­fance ayant été ber­cée par les pièces de l’al­bum Brave and Cra­zy. Et au­jourd’hui, Joss Stone s’ap­prête à par­ta­ger la même scène que son idole de jeu­nesse.

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - BRU­NO LA­POINTE Le Jour­nal de Mon­tréal bru­no.la­pointe@que­be­cor­me­dia.com

No Sou­ve­nirs, You Can Sleep While

I Drive… j’ai dû écou­ter ces chan­sons des mil­liers de fois en gran­dis­sant », pour­suit Joss Stone au bout du fil.

Mer­cre­di soir, donc, la chan­teuse bri­tan­nique se­ra sur la scène de la salle Wil­frid-Pel­le­tier, deux ans jour pour jour après avoir en­flam­mé le Mé­tro­po­lis lors de son der­nier pas­sage dans la mé­tro­pole. La soi­rée se dé­rou­le­ra en deux actes : d’abord Joss Stone, puis Me­lis­sa Ethe­ridge fe­ront tour à tour vi­brer la Place des Arts. En théo­rie, les deux femmes doivent se suc­cé­der plu­tôt que de chan­ter en­semble. Ose­ront-elles bri­ser cette règle pour nous of­frir quelques titres en duo ?

« On ne sait ja­mais. Tout peut ar­ri­ver », avance can­di­de­ment Joss Stone.

UNE REN­CONTRE MAR­QUANTE

Il y a dé­jà 12 ans que les deux chan­teuses ont par­ta­gé la scène pour la pre­mière fois : Joss Stone et Me­lis­sa Ethe­ridge unis­saient leurs voix pour un hom­mage à Ja­nis Jo­plin à l’oc­ca­sion de la cé­ré­mo­nie des prix Gram­my de 2005. Et la jeune chan­teuse bri­tan­nique, qui n’avait que 17 ans à l’époque, n’est pas près d’ou­blier cette ren­contre.

« J’étais tel­le­ment ner­veuse, je trem­blais de tous mes membres avant de mon­ter sur scène ! », se sou­vient-elle en riant.

L’oc­ca­sion était d’au­tant plus spé­ciale que Me­lis­sa Ethe­ridge se fai­sait plus dis­crète à l’époque, me­nant son com­bat contre le can­cer du sein loin des pro­jec­teurs. « Elle re­ve­nait tout juste d’un trai­te­ment quand je l’ai ren­con­trée. Elle est si cou­ra­geuse, si ins­pi­rante. C’est ce qui m’a le plus mar­quée. Je ne crois pas qu’il y ait beau­coup de per­sonnes sur la pla­nète qui sont aus­si braves qu’elle », ajoute Joss Stone.

FLIRTS MU­SI­CAUX

Mer­cre­di, Joss Stone pré­sen­te­ra des pièces ti­rées de tout son ré­per­toire, no­tam­ment celles de son der­nier al­bum, Wa­ter For Your Soul, pa­ru en 2015. Sur cet al­bum, le sep­tième de sa car­rière, la chan­teuse a dé­lais­sé le soul qu’on lui connais­sait pour flir­ter avec le reg­gae et le hip-hop. Une ini­tia­tive qui a bien vite été sa­luée par fans et cri­tiques.

« Si je me sens bien et que je suis confiante dans ce que je fais, une par­tie du tra­vail est ac­com­pli. Les gens ne sont pas dupes : s’ils avaient sen­ti que je n’étais pas à l’aise, ils n’au­raient pas ap­pré­cié », ex­plique-t-elle.

Et bien qu’elle n’ait pas en­core de pro­jet concret pour un nou­vel al­bum (elle pas­se­ra le reste de l’an­née en tour­née dans toute la pla­nète), Joss Stone en­tend bien conti­nuer d’ex­pé­ri­men­ter avec les styles mu­si­caux à l’ave­nir.

« On ne peut pas plaire à tout le monde. Et si les gens n’aiment pas, je suis convain­cue qu’ils vont trou­ver leur compte ailleurs », conclut Joss Stone en riant. Joss Stone et Me­lis­sa Ethe­ridge se­ront en spec­tacle à la Place des Arts mer­cre­di soir.

PHO­TO COURTOISIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.