AL­LU­MÉ EWAN McG­RE­GOR Ewan avec son per­son­nage en­thou­siasme McG­re­gor re­prend de jun­kie pa­thé­tique dans F2 - Fer­ro­vi­pathes, suite du film-culte de Dan­ny Boyle, dis­po­nible de­puis mar­di en DVD et en VSD. Pour braque les pro­jec­teurs sur les autres mé­mo­rables p

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA WEEKEND -

PE­TITS MEURTRES ENTRE AMIS (1994) 3

Trois amis dé­couvrent leur nou­veau co­lo­ca­taire sans vie dans son lit avec une va­lise pleine d’ar­gent.

Dan­ny Boyle a concoc­té pour son pre­mier long mé­trage un as­tu­cieux cock­tail d’hu­mour noir ty­pi­que­ment an­glais et de sus­pense ma­cabre au dé­noue­ment sur­pre­nant. À l’ins­tar du so­lide scé­na­rio, la réa­li­sa­tion ne mé­nage au­cu­ne­ment ses ef­fets. Alors dé­bu­tant, Ewan McG­re­gor fait dé­jà montre d’une forte pré­sence aux cô­tés de Ker­ry Fox (In­ti­mi­té) et Ch­ris­to­pher Ec­cles­ton

(28 jours plus tard, éga­le­ment de Dan­ny Boyle).

FER­RO­VI­PATHES (1995) 3

Les tri­bu­la­tions d’un groupe de toxi­co­manes de la ban­lieue d’Édim­bourg à la fin des an­nées 1980.

McG­re­gor et Boyle re­font équipe pour cette adap­ta­tion dé­jan­tée du ro­man d’Ir­vine Welsh, qui a éga­le­ment lan­cé les carrières de Ro­bert Car­lyle (Le grand jeu), Ke­vin McKidd

(la mi­ni­sé­rie Rome) et Kel­ly MacDo­nald (Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme). Dé­li­rant, jouis­sif, provocateur, dé­chi­rant, Trains­pot­ting (en ver­sion ori­gi­nale) mé­ri­tait as­su­ré­ment la pré­sente suite.

MOU­LIN ROUGE (2001) 3

À Pa­ris, en 1900, un poète et une chan­teuse du Mou­lin-Rouge vivent un grand amour pla­cé sous le signe de la tra­gé­die.

Ser­vie par des per­for­mances vi­brantes de Ewan McG­re­gor et Ni­cole Kid­man, cette co­mé­die mu­si­cale de Baz Luhr­mann (Gatsby le

ma­gni­fique) en­robe une his­toire d’amour mé­lo digne d’un opé­ra ita­lien dans un liant es­thé­tique dont le style ba­roque re­lève à la fois de la py­ro­tech­nie, de la confi­se­rie, du vi­déo­clip et du car­toon. L’uti­li­sa­tion ju­di­cieuse de chan­sons contem­po­raines com­plète cette écla­tante réus­site.

BIG FISH – LA LÉ­GENDE DU GROS POIS­SON (2003) 3

Au che­vet de son père mou­rant, un jeune homme tente de dé­par­ta­ger le vrai du faux dans les his­toires ex­tra­va­gantes que son père (Al­bert Fin­ney) lui a tou­jours ra­con­tées.

Le ré­sul­tat est une cas­cade d’anec­dotes sa­vou­reuses et sur­pre­nantes peu­plées de per­son­nages d’une ir­ré­sis­tible fan­tai­sie, dans les­quelles McG­re­gor joue le rôle de Fin­ney jeune. Le tout illus­tré avec un sens mar­qué du mer­veilleux par un Tim Bur­ton (Ed­ward aux mains d’ar­gent) ins­pi­ré.

L’ÉCRIVAIN FAN­TÔME (2010) 3

Le ré­dac­teur se­cret des mé­moires de l’ex-pre­mier mi­nistre bri­tan­nique met sa vie en pé­ril après avoir dé­cou­vert des se­crets trou­blants sur le pas­sé du po­li­ti­cien. Ro­man Po­lans­ki (Chi­na­town) mène d’une main as­su­rée ce th­riller pa­ra­noïaque aux en­jeux po­li­tiques ac­tuels, aux pistes de lecture mul­tiples et au sus­pense pre­nant. Face à un Ewan McG­re­gor in­ha­bi­tuel­le­ment sobre, Pierce Bros­nan et Oli­via Williams brillent dans des rôles ins­pi­rés de To­ny et Che­rie Blair.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.